chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
97 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Forbidden - Omega Wave

Chronique

Forbidden Omega Wave
L'année 2010 étant placée sous le signe du comeback pour nombre de formations bay area de la première heure, on ne s'étonnera qu'à moitié de recroiser le fer avec les vétérans de FORBIDDEN, treize ans après la sortie d'un "Green" aux relents power mal digérés. Une triste fin dans l'anonymat de l'hiver thrash de la deuxième moitié des nineties qui ne laissait pas forcément augurer d'un retour de flamme, la franchise FORBIDDEN étant plus réputée pour avoir abrité quelques grands noms de la scène metal que pour avoir livré des incontournables du genre. Pour n'avoir pas su conserver ses meilleurs éléments - Robb Flynn parti former MACHINE HEAD, Paul Bostaph et Glen Alvelais faisant fortunes diverses chez SLAYER et TESTAMENT alors que Tim Calvert prenait la relève de Pat O'Brien au sein de NEVERMORE - cet aimable second couteau de la scène thrash 80's a payé le prix fort avant de refaire épisodiquement surface sur les planches, du concert de soutien à Chuck Billy de 2001 en passant par le Hellfest 2008, pour une prestation plutôt molassonne d'après mes souvenirs.

Si "Distortion" (1994) faisait encore bonne figure à l'époque malgré un manque criant de vélocité, j'étais quand même un poil méfiant envers ce "Omega Wave" dont la vilaine pochette bleu blanc rouge signée Kent Mathieu ("Forbidden Evil" et "Twisted Into Form", c'était lui) filera à coup sûr de l'urticaire à tous les détracteurs de l'équipe de France. Fort heureusement, point de vieille gloire Belge jaunie par les ans ni de "Tous Ensemble/Allez Les Bleus" sur cette galette, sinon un contenu heavy thrash de qualité se positionnant en rival direct d'un HEATHEN ou d'un DEATH ANGEL. Renforcés par l'arrivée de Mark Hernandez (DEMONICA) et surtout Steve Smyth (ex à peu près tout, de VICIOUS RUMORS à DRAGONLORD, en passant par TESTAMENT et NEVERMORE) pour épauler un Craig Locicero au charbon depuis début 2010 avec le premier effort de DEMONICA, les américains rassurent d'emblée avec un opener bien speedé comme il faut, passé la traditionnelle thrash anthem introductive ("Alpha Century", pas terrible). Toupa toupa et solis classieux de rigueur pour une "Forsaken At The Gates" sur laquelle le d'ordinaire plus posé Russ Anderson s'époumonne avec conviction, FORBIDDEN ayant provisoirement remisé ses véléités progressives pour foncer pied au plancher sur ce qui s'avère être le meilleur fast track de ce cinquième full length.Les riffs tronçonneuse de l'excellente "Overthrow" confirment sans peine ce louable regain d'agressivité, tout en ménageant quelques espaces mélodiques d'obédiance heavy thrash, le refrain mélanco-mélodique d'Anderson (une spécialité chez lui) contrebalançant idéalement les backing vocals poilues de ses coéquipiers. A son crédit, quelques screams bien sentis délivrés à dose homéopathique et une petite merveille d'intervention heavy à 3:00 sur une "Adapt Or Die" qui n'aurait pas dépareillé sur le "Evolution Of Chaos" de HEATHEN, sans oublier un refrain mémorable sur la plus légère mais tout aussi réussie "Hopenosis".

Les guitaristes, plutôt en forme, ont pour eux d'éviter l'écueil de l'album binaire et rentre dans le lard en réservant quelques surprises à mi parcours, "Omega Wave" (clin d'oeil à "La Marque Jaune" de Blake et Mortimer?) empruntant sur "Swine" et "Dragging My Casket" des sentiers battus jadis par leurs camarades d'OVERKILL sur "Horrorscope" et "The Years Of Decay". Soit des compos thrash à tiroirs, sombres et alambiquées, qui hissent indéniablement l'album vers le haut en apportant ce petit supplément d'âme qui fait la différence. D'accalmies acoustiques en reprises de thèmes lead, sans oublier les va et vient rythmiques entre mid tempo heavy et speederies thrashisantes, l'ambition est de mise avant un mystérieux trou noir artistique entre les pistes neuf et onze, trois titres peu inspirés qui jettent un voile obscur sur un album qui frôlait jusqu'alors le sans faute. Les riffs, déjà pas bien originaux à la base, deviennent soudain fort poussifs et Russ Anderson en rajoute des couches dans la ritournelle facile (l'insupportable "Behind The Mask"), FORBIDDEN ne relevant la tête que le temps d'un "Omega Wave" à l'ancienne, rapide et efficace comme une "Thrash Under Pressure" ou une "Damage Inc.". Malgré la (très) bonne tenue de l'ensemble, on sera donc tenté de ne retenir que ce final en demi teinte et d'appuyer là où ça fait mal - solis agréables mais un peu passe partout, chanteur agaçant lorsqu'il donne dans le tout heavy - FORBIDDEN ne faisant ni de l'ombre à la triplette "Ironbound"/"Evolution Of Chaos"/"Relentless Retribution" ni oublier son statut de troisième couteau du thrash. Néanmoins très recommandable pour les fans.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

Jotun35 citer
Jotun35
27/12/2010 19:58
note: 6.5/10
Bon perso j'ai été très déçu par ce truc finalement. Je m'attendais un peu à un truc "old-school", un léger retour aux sources de "Forbidden Evil" et "Twisted Into Form" comme le laisse suggérer la pochette : un truc véloce et rentre dedans tout en restant technique et très mélodique... Ben nan. Ou plutôt si, au tout début de l'album. A partir de "Swine" je me suis dit WTF ?! Je ne demande pas à Forbidden de me balancer du mid-tempo sombre ! Et hop un interlude totalement inutile... Puis "Dragging My Casket" qui fait tout sauf Forbidden (serieux, même Chuck Billy n'aurait pas osé des "ohohoho" aussi ridicules ! Et pourtant j'adore quand Testament nous sort ce genre de trucs, mais avec Forbidden nan, ça ne rend pas. Je me suis même demandé si ils ne tentaient pas de nous sortir quelque chose d'émouvant à la Primordial... Bordel quand j'écoute un album de thrash c'est pas pour entendre un truc dégoulinant de bons sentiments). On retrouve à peu près le même travers sur cette daube de "Behind the Mask" (putain mais c'est quoi ce break en forme de balade au milieu du morceau ?!). Par contre je trouve "Immortal Wounds" très bons, c'est du Forbidden très classique mais c'est tout ce que je leur demandais. Résultat des courses : au lieu de nous balancer un album de plus de 61 minutes, Forbidden aurait mieux fait de faire comme n'importe quel bon groupe de thrash qui se respecte : ne pas dépasser les 45 minutes en raccourcissant certains morceaux (quel intérêt de faire un "Omega Wave" de 5 minutes alors qu'ils aurait largement tenu en 4... Et ce constat peut être fait pour presque chaque morceau de la galette) et en virant quelques autres franchement pas utiles ("Chatter", "Behing The Mask", "Swine" et "Inhuman Race" entre autre). Reste d'excellents morceaux comme "Adapt or Die" ou "Overthrow" qui sauvent un peu l'album et prouvent que Forbidden est encore capable de pondre de bonnes perles comme au temps de Forbidden Evil. Edit : Un peu HS mais perso je trouve "Forbidden Evil" nettement supérieur à "And Justice For All" qui est franchement ennuyeux par moment (pas mal de passages mou de genoux et gnangnan). Le thrash c'est censé être direct, "in your face" et agressif (cf "Reign in Blood" qui reste LE meilleur album de thrash qui n'est jamais été pondu : clair, concis, net et sans bavure)... Or ça beaucoup de groupes de thrash US l'avaient oublié (c'est pas le cas de Testament et c'est bien pour ça que j'aime beaucoup ce groupe qui a au contraire durci son propos là où un paquet d'autres grosses légumes de la thrash bay area se sont reposées sous leurs lauriers en sortant des albums mous).
Invité citer
yes
24/10/2010 08:55
Le meilleur groupe de thrash sort enfin un album.Pour moi le meilleur forbidden est Distortion.Alors pas deçu mais juste un canard un peu boiteux a cause d'un gratteux vraiment dispensable Steve Smith,vraiment mauvais ce gratteux.
Au bout de dix écoutes c'est le chanteur qui porte l'album ils ont perdu beaucoup de leur identité musicale, russ anderson ne serait pas là ce serait un groupe de thrash comme les autres.Mon préféré "swine" un bon titre bien lourd dans la veine de "Distortion" juste les breaks du milieu qui sont pas tres coherent mais sinon pour moi qui adorait le jeu melancolique de tim calvert ba là c'est mort les solos sont vraiment pas terrible.Sa joue vite sans melodie heureusement ils savent encore faire des bonne rhytmiques.Très bon retour sinon j'attend pour allé l'acheté le 25.
Niktareum citer
Niktareum
05/10/2010 11:52
Pour moi aussi Forbidden fait partie des second/troisième couteaux c'est évident, même si "Forbidden evil" est un très bon album, il ne rivalise pas avec les sorties de l'époque ("...and justice for all", "So far, so good...so what!" en tête) et la suite les a quelque peu discrédité.
J'écouterai surement celui là quand même qui n'a pas l'air si mauvais (sauf la fin visiblement).
THRASH-VIER citer
THRASH-VIER
04/10/2010 23:33
Je jugerais de l'album une fois l'avoir écouté. J'ai un pote qui me l'a commandé chez Nuclear Blast pour mes 40 ans et qui ne devrait plus trop tarder à me l'envoyer !!!
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
03/10/2010 12:09
note: 7.5/10
Jotun35 a écrit : Troisième couteau du thrash... Faut quand même pas déconner hein ! Serieusement c'est toujours moins second couteau qu'Heathen ou ce qu'il reste d'Anthrax. "Forbidden Evil" est quand même un putain d'album de thrash qui se hisse sans souci au niveau des meilleurs albums de Testament (j'oserais même dire de Megadeth). Enfin bref, cette chronique me confirme plus ou moins ce que je pensais : ce sera donc un bon album (pas génial, mais très bon)... Je prend ! ^^

Question d'affinités avec certains groupes comme souvent! Pour Anthrax, on dira que la bande à Scott Ian est difficilement défendable mais que pour leur première partie de carrière, je les place bien au dessus de Forbidden. Cela dit, "Omega Wave" explose sans problème leurs dernières productions et tu devrais accrocher sans problème à ce très bon comeback album.
Jotun35 citer
Jotun35
02/10/2010 11:08
note: 6.5/10
Troisième couteau du thrash... Faut quand même pas déconner hein ! Serieusement c'est toujours moins second couteau qu'Heathen ou ce qu'il reste d'Anthrax. "Forbidden Evil" est quand même un putain d'album de thrash qui se hisse sans souci au niveau des meilleurs albums de Testament (j'oserais même dire de Megadeth).

Enfin bref, cette chronique me confirme plus ou moins ce que je pensais : ce sera donc un bon album (pas génial, mais très bon)... Je prend ! ^^
Invité citer
François
29/09/2010 06:45
shining a écrit : Bleu, Blanc, Rouge. Mr Green

Je suis François le français
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
28/09/2010 17:14
note: 7.5/10
Exact, merci! Sourire
Momos citer
Momos
28/09/2010 17:10
Bleu, Blanc, Rouge. Mr Green

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Forbidden
Heavy thrash
2010 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (2)  6.75/10
Webzines : (34)  7.62/10

plus d'infos sur
Forbidden
Forbidden
Heavy thrash - 1987 - Etats-Unis
  

écoutez
tracklist
01.  Alpha Century
02.  Forsaken At The Gates
03.  Overthrow
04.  Adapt Or Die
05.  Swine
06.  Chatter
07.  Dragging My Casket
08.  Hopenosis
09.  Immortal Wounds
10.  Behind The Mask
11.  Inhuman Race
12.  Omega Wave

Durée : 61:47

line up
parution
22 Octobre 2010

Essayez aussi
Garagedays
Garagedays
Dark And Cold

2011 - Massacre Records
  
Biomechanical
Biomechanical
The Empires Of The Worlds

2005 - Elitist Records
  
Himsa
Himsa
Summon In Thunder

2007 - Century Media Records
  
Heathen
Heathen
The Evolution Of Chaos

2010 - Mascot Records
  
Soilwork
Soilwork
The Chainheart Machine

1999 - Listenable Records
  

Megadeth
Hidden Treasures (Compil.)
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report
Le Black Metal... CA M'AGACE !!!
Lire le podcast
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)
Lire la chronique
Sadistic Ritual
Visionaire Of Death
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique