chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
100 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Megadeth - United Abominations

Chronique

Megadeth United Abominations
13:01. Début de l'épreuve.

J'entre dans la salle d'examen tel un mort en sursis, condamné à l'exploit après une épreuve de maths qui a tourné à l'exécution. Une vraie douche froide, mais les examinateurs ont anticipé ma déroute et me voilà plongé dans la fournaise d'un préfabriqué de fortune, élevé à la hâte entre deux parcelles d'organismes génétiquement modifiés. D'ici à ce que la canicule change les épis en distributeurs de pop corn en fusion, il y a une marge aussi faible que ma future moyenne générale. Si je succombe d'un grain de maïs entre les deux yeux, m'accordera-t-on le Bac à titre posthume ?
Les cris d'effroi de mes compagnons de cellule occasionnels me ramènent à la dure réalité d'un sujet que je pressens comme étant la dernière marche avant l'apocalypse. Las, je saisis le feuillet et dégaine mon Waterman. Si je dois mourir, ce sera par la plume, pas par l'épi !

13:05. Intitulé du sujet.

United Abominations est-il le meilleur album de MEGADETH ? vous analyserez les forces et les faiblesses de ce nouvel opus dans le cadre de la longue carrière de ce vétéran du heavy thrash américain.

14:10. Annonce du plan.

J'ai relu le sujet 666 fois, persuadé d'être victime d'hallucinations. Le taux anormal de 90% de déserteurs dès 14 heures ne laisse plus de place au doute, c'est bien du David Mustaine Band dont il est question ! pris de panique, certains tentent de télécharger l'album en douce sur leur mobile mais l'effrayant surveillant à la prothèse dentaire proéminente (un dénommé Vic) les met rapidement hors d'état de nuire. Ça leur apprendra à se contenter toute l'année de LOUISE ATTAQUE, M et autres fossoyeurs du bon goût musical. Ayant uploadé "United Abominations" sur ma calculatrice, j'en profite pour noter le tracklisting sur un coin de table. So far, so good ? n'oublions pas pour autant les bases élémentaires rédactionnelles. Trois parties donc. Thrash à tout va dans les années 80, bon vieux heavy des familles sur "Youthanasia" and co, limites radio friendly, dans les nineties. Et maintenant l'amalgame des deux sous couvert d'une prod en béton armé (jamais MEGADETH n'a eu un son aussi puissant) signée Andy Sneap, qui après KREATOR et EXODUS accroche un nouveau groupe de légende à son palmarès. Problème : si je résonne de la sorte, je vais seulement aborder le nouvel album à la fin de ma copie. Pas question de risquer le hors sujet en noircissant deux pages sur "Holy Wars" et "Tornado of Souls" même si j'en ai très envie. Dommage, j'aime bien les analyses de titres à rallonge et les plans basiques, comme ce "Gears of War" taillé pour la scène qui marche sur les traces du terrible "Angry Again".

14:37. Thèse.

A première vue, "United Abominations" ressemble comme deux gouttes d'eau à l'excellent "The System has Failed", sorti il y a déjà trois ans. "Sleepwalker", le titre d'ouverture, n'est pas très différent de "Blackmail the Universe", si ce n'est son refrain encore plus accrocheur. D'une manière générale, Dave et ses ouailles (James Lomenzo et les Drover brothers, irréprochables) affinent la recette du précédent succès en orientant l'album vers le toujours plus. Plus d'arrangements, plus de leads et une tonne supplémentaire de riffs ravageurs sans jamais affaiblir le songwriting, ce qui est remarquable. Dans ce domaine, la palme du titre le plus catchy revient à l'irrésistible "Play for Blood" et son refrain killer, dans une veine heavy rock propre à "Cryptic Writings".

En ces temps de vaches anémiées qui voient les solis disparaître du paysage métallique, les passes d'armes hystéro mélodiques auxquelles se livrent Dave Mustaine et Glen Drover font figure d'oasis au milieu du Niger. Les guitares chantent autant qu'elles servent le plomb au niveau rythmique (riff rustien d'anthologie sur "Sleepwalker" !), quand elles n'y vont pas de leurs oeillades à IRON MAIDEN (après "Flash of the Blade", c'est "Wasted Years" qui passe à la moulinette thrash sur "Washington is Next"). L'ombre de la vierge de fer plane de nouveau sur le superbe break de "Never Walk Alone … a Call to Arms", seul titre co-écrit par Glen Drover, Mustaine s'étant taillé la part des ténèbres sur le reste. Au chapitre références heavy, on pense aussi au DREAM THEATER de "Train of Thought" sur l'accélération du même "Washington", c'est dire comme ça rigole.

15:24. Antithèse.

On peut toujours arguer de la relative faiblesse d'un "Blessed are the Dead", regretter le manque de peps du refrain de "United Abominations" (compensé par un intermède « en français s'il vous plaît » bien fendard) ou questionner l'utilité d'un remake de "A Tout le Monde" sympathique mais dispensable. Mais sorti de quelques lignes de chant à l'arrache (on a l'habitude avec Dave) largement compensées par le travail de composition, difficile de résister à ce qui est sans doute le meilleur album de MEGADETH depuis une bonne décade.

16:11. Prothèse.

Bizarrement placée en piste 8, "A Tout le Monde" semble conclure sur une note légère une mécanique parfaitement huilée, dans la droite lignée de "System has Failed". Sauf que. Sauf que la course ne s'arrête pas là et que les trois titres restants sont tout sauf des roues de secours. De "Amerikhastan", qui revisite "Captive Honour" à "You're Dead", qui reprend intégralement la structure du génial "Architecture of Aggression" en y greffant un passage rapide (la meilleure idée de l'année !), tout les moyens sont mis en oeuvre pour que le bonheur du fan de heavy thrash soit total. Et que dire du monstrueusement jouissif "Burnt Ice" en forme de feu d'artifice final, qui bourrine sec comme au bon vieux temps ! l'espace de trois classiques instantanés, MEGADETH retrouve sa grandeur passée, l'inspiration dévastatrice du fantastique "Countdown to Extinction" combinée à l'énergie destructrice de l'immense "Rust in Peace".

Après avoir successivement brigué le titre de meilleur guitariste (de "Killing is my Business" à "Rust in Peace") puis celui de meilleur songwriter (de "Countdown" à "Risk"), le rouquin mégalo semble ici se contenter d'être le meilleur tout court. Cette brillante synthèse entre les différentes facettes du DETH ne souffre ici d'aucune baisse de régime ou presque, contrairement à un "The World Needs a Hero" qui sentait fort la commande et le manque d'inspiration. Conjugué à la triste fin de carrière de certains de ses rivaux de la première heure, le redressement progressif de MEGADETH n'en est que plus spectaculaire.

16:52. Conclusion.

Tandis que je bâcle la conclusion en tirant sur les ambulances METALLICA et ANTHRAX, l'impassible Vic remarque mon antisèche écrite à même la table et me conduit sans ménagement vers la sortie. J'ai beau mentir en hissant l'artwork de "United Abominations" au rang de chef d'œuvre absolu, rien n'y fait. Le Bac s'éloigne et seul un record du monde en saut à la perche me permettrait désormais d'accrocher le rattrapage. Je suis liquéfié, comme les français à Roland Garros, et quitte la salle sous le regard désemparé des fans de DIAMS et KAMINI qui, eux, en sont encore à essayer de comprendre ce qui leur arrive. Dehors m'attendent le Géant Vert et ses HO HO HO, les enfants du maïs de Stephen King et le comité de soutien à la chanson française, pour me punir d'avoir médit sur quelques uns de ses plus dignes représentants. Heureusement pour moi, Vic n'a pas fouillé mon sac et mon arme automatique s'y trouve toujours …

16:59. Fin de l'épreuve.

Epreuve de Philo. La sonnerie d'une montre me réveille en sursaut. Il reste moins d'une minute au temps réglementaire. J'ai dormi sur la première page et bavé sur la seconde. Ça se complique pour la mention.

DOSSIERS LIES

Chroniques à la con ! 3 : la revanche
Chroniques à la con ! 3 : la revanche
Octobre 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

13 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
04/03/2008 16:27
note: 8.5/10
cglaume a écrit : 'a y est, je commence à bien connaître le bestiau.

Un bon nouveau Megadeth, ni exceptionnel, ni mauvais. Dave déroule la recette comme d'hab'. Il manque peut-être la petite pointe de génie qui a fait la différence par le passé. Et puis à force, il y a comme un je ne sais de réchauffé/déjà entendu qui m'assoupirait presque ... A la limite je crois même avoir au final un meilleur feeling envers "The system has failed". Et puis la reprise de "A tout le monde", et les samples français bien ridicules dans "United Abominations", pffffff ... Pas dans mon bilan 2007

Par contre la chro est toujours aussi bonne ! Sourire


Avec un peu de recul, j'en pense toujours autant de bien de cet album. Ils sont rares les skeuds qui me tiennent en haleine 3 mois ou plus et "United Abominations" a bien squatté ma platine. J'ai deux trois potes qui avaient laché Megadave et qui ont repris le train en marche avec cet album mais c'est vrai que globalement, les critiques que j'ai lues sur la toile étaient moins enthousiastes.
cglaume citer
cglaume
04/03/2008 16:16
note: 7/10
'a y est, je commence à bien connaître le bestiau.

Un bon nouveau Megadeth, ni exceptionnel, ni mauvais. Dave déroule la recette comme d'hab'. Il manque peut-être la petite pointe de génie qui a fait la différence par le passé. Et puis à force, il y a comme un je ne sais de réchauffé/déjà entendu qui m'assoupirait presque ... A la limite je crois même avoir au final un meilleur feeling envers "The system has failed". Et puis la reprise de "A tout le monde", et les samples français bien ridicules dans "United Abominations", pffffff ... Pas dans mon bilan 2007

Par contre la chro est toujours aussi bonne ! Sourire
John citer
John
02/07/2007 21:07
note: 6.5/10
S'ta mère qui est énorme !

(1 partout).

Non plus serieusement, il m'a fait grave chier ce Megadep, comme tout ce qui est sortit après Youthanasia on va dire... Déçu
Keyser citer
Keyser
02/07/2007 20:00
note: 8.5/10
Blablabla! Enorme album qui tourne en boucle chez moi depuis plus d'une semaine! C'est vrai 2-3 titres un peu en dessous mais sinon que des hits, tout aussi bon que le précédent. Putains de soli et des putains de refrains efficaces!
John citer
John
02/07/2007 18:39
note: 6.5/10
LOL je viens de voir la chronique... Bonne chro' même si je trouve l'album carrément surnoté...
Quelques bons morceaux, quelques riffs jouissif rappelant la bonne époque mais Megadeth m'emmerde royalement depuis quelques albums...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
17/06/2007 09:22
note: 8.5/10
pj666 a écrit : "on pense aussi au DREAM THEATER de "Train of Thought" sur l'accélération du même "Washington", c'est dire comme ça rigole"

C'est plutôt DT qui s'est inspiré du style de MEGADETH sur cet album (excellent au demeurant)!

Super chronique, merde il va quand même falloir que je l'achète, je les ai tous (enfin les bons, donc pas Risk et The world needs a hero, faut pas déconner non plus !).


DREAM THEATER ils avaient pas mal emprunté à PANTERA aussi sur Train of Thought et j'avais bien aimé ce retour à des gros riffs metal. Pour United tu peux y aller les yeux fermés, on est à des années lumières de Risk !

Sinon merci à tous pour les compliments, content que ça vous ai plu !
pj666 citer
pj666
16/06/2007 22:51
"on pense aussi au DREAM THEATER de "Train of Thought" sur l'accélération du même "Washington", c'est dire comme ça rigole"

C'est plutôt DT qui s'est inspiré du style de MEGADETH sur cet album (excellent au demeurant)!

Super chronique, merde il va quand même falloir que je l'achète, je les ai tous (enfin les bons, donc pas Risk et The world needs a hero, faut pas déconner non plus !).
cglaume citer
cglaume
16/06/2007 22:14
note: 7/10
top Thomas !
Encore un angle d'approche original pour ta chronique ... tu en serais presque énervant ! Sourire
Niktareum citer
Niktareum
16/06/2007 12:31
Excellente chronique TJ!! Headbang

Je l'écouterai cet album, même si "TSHF" m'avait que très moyennement emballé...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
16/06/2007 12:13
note: 8.5/10
Dead a écrit : Excellente chronique mais tu as fait une petite erreur : le maïs Géant Vert est garanti sans OGM Mr Green

En fait c'est Hulk que j'ai vu, et lui il est shooté aux hormones de croissance jusqu'aux ongles !Mr Green[/
Dead citer
Dead
16/06/2007 12:07
Excellente chronique mais tu as fait une petite erreur : le maïs Géant Vert est garanti sans OGM Mr Green
Keyser citer
Keyser
16/06/2007 09:10
note: 8.5/10
Wow énorme cette chronique! Ca me donne encore plus envie d'écouter cet album que je devrais enfin avoir en main propre la semaine prochaine (tu confirmes John? Moqueur). Si ça ressemble au dernier, je vais donc adorer!
Christliar citer
Christliar
16/06/2007 04:13
Très sympa ta chronique !! Ca me rappelle de bons souvenirs... ce nouveau Megadeth à l'affreuse pochette m'a l'air très bon.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Megadeth
Heavy thrash
2007 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (17)  7.76/10
Webzines : (36)  7.38/10

plus d'infos sur
Megadeth
Megadeth
Thrash Titans - 1983 - Etats-Unis
  

vidéos
A Tout le Monde
A Tout le Monde
Megadeth

Extrait de "United Abominations"
  

tracklist
01.  Sleepwalker
02.  Washington is Next
03.  Never Walk Alone ... a Call to Arms
04.  United Abominations
05.  Gears of War
06.  Blessed are the Dead
07.  Play for Blood
08.  A Tout le Monde
09.  Amerikhastan
10.  You're Dead
11.  Burnt Ice

Durée : 48:01

line up
parution
14 Mai 2007

voir aussi
Megadeth
Megadeth
The System Has Failed

2004 - Sanctuary Records
  
Megadeth
Megadeth
Rust In Peace

1990 - Capitol Records
  
Megadeth
Megadeth
Countdown To Extinction

1992 - Capitol Records
  
Megadeth
Megadeth
So Far, So Good.... So What?

1988 - Capitol Records
  
Megadeth
Megadeth
Cryptic Writings

1997 - Capitol Records
  

Essayez aussi
Enemy Of The Sun
Enemy Of The Sun
Shadows

2008 - Massacre Records
  
Aryos
Aryos
Les stigmates d'Hécate

2015 - Exu Rei Records
  
Children Of Bodom
Children Of Bodom
Chaos Ridden Years (DVD)
(Stockholm Knockout Live)

2006 - Spinefarm Records
  
Nevermore
Nevermore
This Godless Endeavor

2005 - Century Media Records
  
Metal Church
Metal Church
Metal Church

1984 - Ground Zero Records
  

Album de l'année
Centinex
Hellbrigade
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique