chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
118 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Haunted - Road Kill

Chronique

The Haunted Road Kill (Live)
Quoi qu'on en dise, chez Thrasho, on aime The Haunted. Y'a qu'à regarder la page qui leur est consacrée : 2 interviews, 4 live reports, toute la disco chroniquée…Y'a même un TKA. Hey, faut bien qu'on justifie de temps en temps le « thrash » de notre nom hein. Bref il nous fallait donc bien couvrir en détail la sortie d'un nouveau et second live audio du groupe, accompagné d'une version DVD que je n'ai à ce jour pas eu l'insigne honneur de contempler. Faisant écho au « Live Rounds in Tokyo », avec à l'époque Marco Aro au chant, ce « Roadkill » est bien évidemment l'occasion de tester sur pièce le retour du fils prodigue, AKA Peter Dolving, et de voir comment se tiennent les compos des récents et décriés albums de The Haunted face à l'épreuve…de la scène.

En effet, il faut mieux aimer ou tout du moins supporter le The Haunted post-One Kill Wonder pour apprécier à sa juste valeur « Roadkill » vu que fort logiquement ce sont les titres des 3 derniers albums qui ont en majorité droit de citer. A peine un titre de « One Kill Wonder » (l'ultra efficace « DOA » quand même), 3 de « Made Me Do It » et 2 rescapés de l'éponyme : pour de l'old school mieux vaut donc se rabattre sur le « Live Rounds in Tokyo »…. Enfin, en fait pas seulement pour cause d'une nostalgie d'ancien combattant question setlist, malheureusement…

Niveau point positif, on va quand même démarrer par dire que le son est d'une qualité exceptionnelle, avec un parfait équilibre entre les instruments, ce qui n'est somme toute pas si courant pour un live. La batterie sonne franche et naturelle, pas comme le son un peu plastoc de « Live Rounds » ; le duo magique Jensen / Bjorler fait preuve d'une cohérence à toute épreuve, et même la basse de Bjorler bis est audible si l'on tend l'oreille. Un quasi sans faute donc sur ce point là. Au premier plan bien évidemment, c'est quand même Dolving qui se fait le plus entendre, pour le meilleur comme pour le pire d'ailleurs…
Cela m'amène à mon premier grief : je sais bien qu'une prestation live n'est jamais parfaite au niveau vocal, mais à force d'avoir fait trop de passages « chantés » sur les récents opus du groupe, Dolving montre vite ses faiblesses sur certains d'entre eux et en gâche le plaisir. J'en veux pour preuve les pénibles répétitions du refrain de « The Medication » ou un certain couplet de « Trenches », qui font vite grimacer…Egalement, bien que Dolving soit un brailleur émérite, il n'a rien du grogneur porcin qu'était Aro, et qui faisait ma joie de « Made Me Do It » à « One Kill Wonder » : c'est ainsi que les titres de cette période, que ce soit « Trespass » ou « Bury Your Dead » ont moins d'éclat qu'auparavant, Dolving hurlant de façon plus forcé qu'autre chose. Ainsi même « DOA », pourtant un titre taillé pour la scène, en prend pour son grade, la puissance prodigieuse d'Aro sur la version studio n'étant même pas effleurée par cette version live (écoutez l'un après l'autre, la différence est de taille !) .
Seul « In Vein » en ressort grandi, Dolving assurant clairement mieux le refrain qu'Aro, complètement à la masse sur le « Live Rounds In Tokyo » pour ce titre en particulier.
Et ce ne sont pas ses acolytes qui vont lui sauver la face…leurs interventions sur « All Against All » (interprété d'ailleurs avec un certain « flottement) ou « Hate Song »…comment dire…leurs backs vocals sont ignobles. Restons juste, certains titres qui ne brillaient pas forcément sur album trouvent ici une seconde jeunesse, comme l'étonnamment efficace « Moronic Colossus » (et son break improvisée ou Peter fait participer le public sur les « 6 6 6 »)
A ce sujet, les interactions avec le public entre les morceaux démarrent à la fin d' « All Against All », ce qui fait un peu tard dans la setlist. Je me doute que certains passages ont été coupés pour des raisons de longueur, toujours est-il que c'est ce qui en ressort est qu'on a un peu l'impression de vivre une répétition du groupe sur la première moitié de l'album, et pas un live qui sent la sueur et la bière renversée.

Peut être suis-je trop peu client de la récente époque de The Haunted pour apprécier à sa juste valeur cette prestation live ; ou bien y'a-t-il vraiment cette sensation de vide que je perçois dans ce live, partant pourtant d'un bon sentiment de retranscrire la nouvelle période d'un groupe qui a mine de rien marqué son époque ; toujours est-il que je suis relativement déçu de cet enregistrement live, et ce ne sont pas les quelques titres studios en sus (les nouveaux : Sacrifice : original mais mou / Meat Wagon : joli riff principal, quand au reste…), qui ne sont ni plus ni moins que ceux que j'ai déjà dans la version box de « Versus », qui me feront revenir sur mon avis. Documentaire ou pas, je pense d'ailleurs que je ne me ruerais pas de suite sur la version DVD, alors que je suis fan du groupe au point d'avoir racheté « Made Me Do It » et « One Kill Wonder » lorsqu'ils sont ressortis avec quelques bonus ; toute fan attitude a ses limites… Revenez nous avec un album un peu plus couillu, dans la direction que « Versus » semblait pointer, et on oubliera ce live anecdotique…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Haunted
Thrash Metal
2010 - Century Media Records
notes
Chroniqueur : 2.5/5
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  3.94/5

plus d'infos sur
The Haunted
The Haunted
Thrash Metal - 1996 - Suède
  

écoutez
tracklist
01.   Little Cage
02.   The Drowning
03.   Trespass
04.   The Premonition
05.   The Flood
06.   Medication
07.   Moronic Colossus
08.   D.O.A.
09.   All Against All
10.   In Vein
11.   Trenches
12.   Dark Intentions
13.   Bury Your Dead
14.   Faultline
15.   99
16.   Hate Song
17.   Sacrifice (Studio Bonus)
18.   Meat Wagon (Studio Bonus)
19.   Walk On Water (Studio Bonus)
20.   Seize The Day (Studio Bonus)
21.   Infernalis Mundi (Studio Bonus)

line up
parution
19 Avril 2010

voir aussi
The Haunted
The Haunted
Live Rounds In Tokyo (Live)

2001 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
The Haunted Made Me Do It

2000 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
Exit Wounds

2014 - Century Media Records
  
The Haunted
The Haunted
The Haunted

1998 - Earache Records
  
The Haunted
The Haunted
rEVOLVEr

2004 - Century Media Records
  

Essayez plutôt
Scornforger
Scornforger
Neighbours Are Livin' Dead

2011 - Autoproduction
  
Testament
Testament
The New Order

1988 - Megaforce Records / Atlantic Records
  
Anthrax
Anthrax
The Greater Of Two Evils (Compil.)

2004 - Nuclear Blast Records
  
Hatred
Hatred
Madhouse Symphonies

2008 - Twilight-Vertrieb
  
Testament
Testament
Dark Roots Of Earth

2012 - Nuclear Blast Records
  

Salem
Playing God And Other Short...
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique