chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
161 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Tankard - The Meaning Of Life

Chronique

Tankard The Meaning Of Life
Changement de décade, chute du mur de Berlin, prise de conscience ? il y a du changement dans l'air chez les drunkards de Frankfurt, jusqu'ici célébrés pour leur absence totale d'inhibitions. Le monde bouge et TANKARD ne peut plus se contenter de la formule gerbe, thrash et alcohol qui l'a sacré champion olympique de la descente sur pintes. Alors, fini les éthylo crash-tests de compétition, les artworks de série Z et les paroles écrites avec le foi ? pensez donc, TANKARD a juste changé de batteur !

Exit Oliver Werner et introducing Arnulf Tunn, cogneur (et videur) de fûts un brin plus technique que son prédécesseur (comprendre : plus de roulements), qui va occasionner quelques changements rythmiques notables dans un paysage musical jusqu'ici sous emprise totale de speed. Oh, bien sûr, ce n'est pas sur "The Meaning Of Life" que le changement se fait le plus sentir, l'album étant à peine moins hystérique que l'excessivement rapide "The Morning After". En vérité, il faudra attendre 1992 et "Stone Cold Sober" pour voir les allemands ralentir la cadence et s'essayer à des compositions plus aventureuses. Au rayon évolution, notons que TANKARD bénéficie pour la première fois d'une production décente, toujours assurée par Harris Johns (CORONER, PESTILENCE), mais qui permet enfin d'entendre les parties de basse de l'ami Frank Thorwarth ! on conseillera donc tout particulièrement cet album à ceux qui, ayant découvert le groupe récemment, seraient désireux de goûter une cuvée plus ancienne sans s'arracher le palais avec une prod eighties trop datée. Saluons également la présence de thématiques plus adultes sur "Dancing On Our Grave" (écolo style) et "Always Them" (condamnant le racisme), ce qui change un peu des sempiternelles batailles de rues contre des zombies shootés au PCP.

Mais parlons peu, parlons bien, parlons thrash ! une nouvelle fois très inspiré, TANKARD assure une de ses meilleures livraisons avec un album bourré jusqu'à la gueule de riffs géniaux, et gavé de hits maison comme le légendaire "Space Beer", dont le clip hilarant a marqué toute une génération de metalheads en manque de repères. "Space Beer" ou le mid tempo ultime, un inénarrable concentré de connerie en barre comme on n'en fait plus, mis sur orbite par un break fabuleux à 2:52 qui voit le groupe lâcher une superbe accélération, ponctuée par un pur solo groovy du rock n' roll Andy Bulgaropulos. Une merveille signée du petit nouveau Arnulf Tunn, qui signe une entrée fracassante dans la TANKARD team ! ajoutez à son actif l'ultra rafraichissante "Beermuda" (si je ne devais emmener qu'un morceau sur une île déserte, ce serait celui là !), une pépite thrash jumpy et festive ou le travail est interdit, les gros seins une norme absolue et où les packs de bière poussent sur les arbres. Manque plus qu'un groupe de death itinérant style CARAÏBES CORPSE et je prend mon billet illico !

Dans une veine plus classique, Axel Katzmann, le bourrin de la bande, assure le quota de riffs assassins avec les irrésistibles "Open All Night", "The Meaning Of Life" (la plus rapide du lot, une tuerie !) et "Barfly", toutes trois gratifiées d'excellents solos. D'humeur progressiste, son comparse Andy signe deux titres à géométrie plus variable, "Mechanical Man" et "Wheel Of Rebirth". Moins directs mais tout aussi excellents, ces deux morceaux évitent ainsi à l'album de sombrer dans la linéarité. Bien dosé et servi fun, "The Meaning Of Life" s'écoute sans modération aucune, emmené par un chanteur en grande forme, à la limite du don d'organe. Levons enfin un dernier verre pour célébrer l'énorme "Wonderful Life", à l'époque simple bonus track, et qui s'est rapidement imposée comme un classique dans la setlist du groupe. Un hymne aux petits matins qui chantent faux, 1:38 de punk thrash délivré à fond les ballons, ponctué in fine par un Gerre qui repeint allègrement les murs avec ses poumons : LIFE SUCKS ! YEAH ! YEAH ! YEAH !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
27/05/2008 11:13
note: 9/10
cglaume a écrit : En retard dans mes lectures, comme d'hab', je me suis étranglé là-dessus:

[quote]un chanteur en grande forme, à la limite du don d'organe


Mort de Rire

Du grand Thomas ! Sourire[/quote]

Ahaha, merci.
cglaume citer
cglaume
27/05/2008 09:33
En retard dans mes lectures, comme d'hab', je me suis étranglé là-dessus:

Citation : un chanteur en grande forme, à la limite du don d'organe

Mort de Rire

Du grand Thomas ! Sourire
cglaume citer
cglaume
19/05/2008 04:50
Un de mes premiers Tankard. Il faudrait que j'y recolle une oreille pour être capable de l'évaluer, mais j'opterai pour un bon 8/10 ...
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
09/05/2008 14:08
note: 9/10
hurgh a écrit : J'ai découvert Tankard avec cet album, il y a une bonne douzaine d'années. Une bombe que je ressorts régilierement, du fun et des riffs gros comme ça. Mes titres preferés : "Mechanical Man", "Space Beer" (évidement) et l'énorme "Beermuda". Que de cuites en écoutant cet album durant ma jeunesse...

Tout pareil !
citer
(ancien membre)
08/05/2008 17:30
note: 9/10
J'ai découvert Tankard avec cet album, il y a une bonne douzaine d'années. Une bombe que je ressorts régilierement, du fun et des riffs gros comme ça. Mes titres preferés : "Mechanical Man", "Space Beer" (évidement) et l'énorme "Beermuda". Que de cuites en écoutant cet album durant ma jeunesse...

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Tankard
Thrash metal
1990 - Noise Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (3)  8.17/10
Webzines : (6)  7.65/10

plus d'infos sur
Tankard
Tankard
Thrash - 1983 - Allemagne
  

écoutez
tracklist
01.  Open All Night
02.  We Are Us
03.  Dancing On Our Grave
04.  Mechanical Man
05.  Beermuda
06.  The Meaning Of Life
07.  Space Beer
08.  Always Them
09.  Wheel Of Rebirth
10.  Barfly
11.  Wonderful Life

Durée : 51:37

line up
voir aussi
Tankard
Tankard
Vol(l)ume 14

2010 - AFM Records
  
Tankard
Tankard
One foot in the Grave

2017 - Nuclear Blast Records
  
Tankard
Tankard
Stone Cold Sober

1992 - Noise Records
  
Tankard
Tankard
The Morning After

1988 - Noise Records
  
Tankard
Tankard
R.I.B.

2014 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Testament
Testament
Live At The Fillmore (Live)

1995 - Burning World Records
  
Algebra
Algebra
Feed The Ego

2014 - Unspeakable Axe Records
  
Death Angel
Death Angel
Humanicide

2019 - Nuclear Blast Records
  
Metallica
Metallica
Ride The Lightning

1984 - Elektra Records
  
Critical Defiance
Critical Defiance
Misconception

2019 - Unspeakable Axe Records
  

BreakDust
Mutilated Earth
Lire la chronique
Heathen
Empire Of The Blind
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Night In Gales
Dawnlight Garden
Lire la chronique
Obszön Geschöpf
Lire le biographie
Amorphia
Merciless Strike
Lire la chronique
Scène Franc-Comtoise
Lire le dossier
Dawnbreath
Creatures Of The Damned
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique