chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Slayer - Divine Intervention

Chronique

Slayer Divine Intervention
En 1994, soit 4 ans après leur précédent album, le majestueux Seasons In The Abyss, Slayer sort son nouvel album studio, avec un line-up remanié qui voit l'arrivée derrière les fûts de Paul Bostaph à la place du sieur Dave Lombardo. Ce disque marque aussi le retour à des chansons dans le registre du mythique Reign In Blood. Finit les titres plus lourds et mélodiques, retour à des titres plus courts, assez intenses et directs.

L'album s'ouvre sur Killing Field, grosse double pédale et roulements de toms bien sentis, avec par-dessus des riffs 100% pur Slayer, on n'est pas dépaysé. Le disque comporte ainsi 10 titres de gros Thrash bien violent. Cependant le son est différent des précédents albums, un peu plus moderne et plus froid, et les chansons dégagent une certaine énergie propre au hardcore. De plus l'album est assez linéaire, peu de chansons se démarquent vraiment du lot, bien que la durée courte de l'album empêche tout risque de lassitude.

Du côté des chansons à retenir, on remarquera particulièrement Dittohead, pure furie Thrash, intense et bien véloce, avec des parties de batteries et des solos de folie, et le chant bien enragé de Tom Araya ! Sans aucun doute le meilleur titre de l'album, vraiment excellent.
SS-3, un peu plus lente avec une ambiance plus malsaine, ainsi que Serenity In Murder et 213, avec leurs paroles sur les serial-killer et leur effets sur les voix, qui ne sont pas sans rappeler Dead Skin Mask, produisent aussi leurs petits effets (ouhla, relisez donc ma phrase encore une fois, vous suivez ?? Une aspirine peut-être ? :p). De même l'intro en arpèges inquiétants de 213 est bien vue, ainsi que les breaks du morceau éponyme.

Mais pour le reste, rien de très novateur ou excitant ne vient se mettre sur notre chemin. Alors qu'on ne se méprenne pas, ça reste du bon Slayer (pléonasme ?), avec des riffs et des compos de qualité certaine, parfaitement interprété par de très bons musiciens, il n'y a pas de raison de regretter l'achat de ce skeud. Mais comparé aux trois précédentes réalisations du groupe, ou encore aux autres cd de Thrash sortis la même année (Low et Burn My Eyes, pour n'en citer que deux), voir de Metal tout court, il aurait fallut nous sortir un disque plus osé et abouti, mieux que juste bien.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

12 COMMENTAIRE(S)

Suppaman citer
Suppaman
27/04/2009 03:44
note: 9.5/10
Je ne peux qu'ajouter de l'eau au moulin de Chris.

Cet album est absolument sous-coté alors que c'est l'un des 3 meilleurs album de slayer (et personnellement mon préféré)

Techniquement terrible de pars les riffs et le jeu de batterie de bostaph ( bien plus subtil que Lombardo ), il y a pléthore de bonnes chanson. Incompréhensible que Slayer ne joue que Dittohead qui est peut-être la moins bonne de l'album. Le son de cet album est très "sec", c'est une sonorité différente de tous les autres albums (hormis peut-être Undisputed Attitude). Je garderai à jamais en mémoire cette chanson éponyme de plus de 5 min que je considère comme un monument.
Quand je réécoute cet album, je ne comprend pas comment des gens peuvent vénérer leur dernière galette du bonux.
C'est leur album le plus dark et le plus atmosphérique (break de Divine Intervention et intro de 213).
9.5 sur 10.

PS: Jeff Hanneman fait toujours les mêmes solos depuis 30 ans mais un de ces 4, je repasserai vanter les mérites de l'autre album sous-coté de slayer : Diabolus in Musica qu'il a quasiment composé en entier.

PS2: Je ne suis pas musicien mais Paul Bostpah est au dessus de Lombardo pour moi. Bostaph, le mesestimé avec Tempesta.
Body Count citer
Body Count
13/08/2005 22:06
note: 8/10
Rien que pour Dittohead cet album vaut le détour...
citer
Pingu Sanguinaire
15/08/2004
Carrément hé ! Chronique plutôt Reign In Blood d'abord nan ? Clin d'oeil
Chri$ citer
Chri$
14/08/2004
après réflexion je sens que je vais faire une contre chronique Sourire
pj666 citer
pj666
27/05/2004
Ben du coup je vais me le réécouter. En tout cas il est meilleur que Diabolus in musica !!
Arn0ld citer
Arn0ld
23/05/2004
note: 8/10
je connais que 2-3 chansons de ce CD, et si elles ne valent pas celles de la sainte (???) trilogie Reign in blood-south of heaven-Seasons in the abyss, elles restent correctes.

Sinon Bostaph est peut-être moins bon (ou plutôt moins rapide que Lombardo, mais ca reste un putain de batteur qui trouve des super plans (les chansons avec Bostaph reprises à la sauce Lombardo, bofbof)
Et puis Dave a fait partie du Slayer à son apogée, donc on est moins objectif forcément Moqueur
citer
jean michel
22/05/2004
Je trouve que c'est album a bien mal vieilli moi. Ca vaut vraiment pas season in the abyss, je pense que Paul Bostaph est moins fort que dave lombardo mais bon... Quoique sur God hates us all il fait des trucs quand même assez impressionnant. Bref c'est clair de tout façon ce disque n'arrive pas à la cheville du burn my eyes, dommage que machine head ne s'est jamais surpassé pour faire mieux
citer
pingu sanguinaire
22/05/2004
Après une petite reflexion (pas trop non plus, sinon le cerveau il chauffe Gros sourire), je me dit que je peut quand même lui mettre 14 à ce cd, ça reste un cd de qualité, même si j'attendais bien mieux de leur part.
Par contre la 2° ou 3° chanson, me rappelle plus du nom, en tout cas celle qui fait 1'30 sans solo fait vraiment remplissage, elle est bien plus dispensable.
Deca citer
Deca
21/05/2004
Chri$ citer
Chri$
21/05/2004
mais non, j'exprimes mon amour de ce disque, j'ai le droit qd meme?! Clin d'oeil
Mitch citer
Mitch
21/05/2004
Lé chiant Chris en ce moment Moqueur
Chri$ citer
Chri$
21/05/2004
alors là je ne suis absolument pas d'accord! Divine Intervention est pr moi l'un des tous meilleurs Slayer, à ranger aux cotés de Seasons In The Abyss et de Reign In Blood (mon top 3 du groupe)...

Divine est certes l'album le plus souvent décrié par les fans, mais personellement je suis totalement fan...tout d'abord cet album dégage une ambiance ultra sombre rarement égalée chez Slayer, à part sur le mythique Seasons in the Abyss...les couplets de "Divine Intervention" avec la double pédale et le chant agonisant d'Araya me font froid ds le dos à chaque écoute.

Ensuite cet album est techniquement un bon cran au-dessus de tt le reste, il me semble meme bien que c'est l'album le plus technique de Slayer par rapport à tt leur discographie, les riffs sont de vrais bombes et Bostaph accomplit içi sa toute meilleure prestation du temps qu'il a passé chez Slayer (meme si son boulot sur Diabolus était aussi à couper le souffle).

Autre point positif, les solos sont içi plus recherchés et plus mélodiques que la tendance habituelle chez Slayer, on ne peut plus les condamner de ne faire que du chaos sonore à ce niveau là...

Enfin les titres thrash sont parmis les plus performants jamais executés, "Circle of Belief" fait partie de mes chansons préférés avec ses 4min de tempos rapides et cette rythmique fabuleuse, "Dittohead" est un monument de brutalité (le clip est également excellent), "SS-3" a un break qui relance la chanson et possède une intensité assez énorme, et "Sex Muder Art"est simple mais efficace! de plus l'album alterne bien titres thrash et plus mid-tempos, un vrai régal...

Bref voilà cette mini chronique qui exprime mon amour de cet album, un album exceptionnel de Slayer auquel je met 16/20....je comprend ta chronique pingu, mais pr moi on tient içi une perle du groupe, point barre Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Slayer
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (32)  7.89/10
Webzines : (11)  6.88/10

plus d'infos sur
Slayer
Slayer
Thrash - 1981 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Killing Fields  (03:57)
02.   Sex, Murder, Art  (01:50)
03.   Fictional Reality  (03:37)
04.   Dittohead  (02:30)
05.   Divine Intervention  (05:33)
06.   Circle Of Beliefs  (04:29)
07.   SS-3  (04:06)
08.   Serenity In Murder  (02:36)
09.   213  (04:51)
10.   Mind Control  (03:04)

Durée : 36:33

line up
parution
27 Septembre 1994

voir aussi
Slayer
Slayer
Christ Illusion

2006 - American Recordings
  
Slayer
Slayer
Reign In Blood

1986 - American Recordings
  
Slayer
Slayer
Diabolus In Musica

1998 - American Recordings
  
Slayer
Slayer
God Hates Us All

2001 - American Recordings
  
Slayer
Slayer
Seasons In The Abyss

1990 - American Recordings
  

Essayez aussi
Kreator
Kreator
Pleasure To Kill

1986 - Noise Records
  
Tankard
Tankard
One foot in the Grave

2017 - Nuclear Blast Records
  
Testament
Testament
The Gathering

1999 - Spitfire Records
  
Gammacide
Gammacide
Victims Of Science

1989 - Wild Rags Records
  
Hexecutor
Hexecutor
Poison, Lust And Damnation

2016 - Armée de la Mort Records
  

Condor
Unstoppable Power
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique