chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
55 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Night In Gales - Necrodynamic

Chronique

Night In Gales Necrodynamic
Autrefois, ce quintette allemand marchait sur les traces de groupes comme In Flames et autres précurseur du death mélodique made in Göteborg, mais depuis leur précédent album, leur direction a dévié vers le thrash. "Necrodynamic" vient confirmer le tournant pris par le groupe avec son grand frère "Nailwork", surfant sur une vague thrash/death des plus headbangantes (du verbe headbanguer bien sûr... Tiens, Word ne connaît pas. Bizarre). Exit Nuclear Blast pour fin de contrat (non renouvelé apparemment), c'est Massacre Records qui récupère le groupe pour ce quatrième album, plus "Rock'n Roll" que jamais.

Même s'ils ont viré de bord, nos cinq allemands n'en ont pas pour autant renié leur passé death métal car la musique de cet album est plutôt du genre qui décolle le papier peint avec des riffs qui usent bien la grosse corde de la gratte et la peau de la grosse caisse. Ca tabasse à mort du début jusqu'à la fin et c'est une des principales caractéristiques de leur style. Les musiciens sont loin d'être des manchots, que ce soit les frères Basten à la guitare, où le batteur qui s'exprime pleinement ici, redoublant d'ardeurs et d'originalité par rapport à "Nailwork". La production est excellente, qu'il s'agisse du son ou de l'artwork qui s'accorde bien avec le côté déjanté de la musique.

Sur leur précédent album, le groupe avait expérimenté le chant clair et son utilisation est encore plus intensive sur celui-ci. Est-ce un bien ou un mal ? Et bien, je dirai que ça dépend de vos goûts ;) En fait, étant donné que le chant est plutôt du genre heavy/true, je pense que beaucoup en resteront à la première écoute car il est très prononcé et occupe au moins la moitié des ligne de chant. A côté de ça, on retrouve l'excellent hurlement black de Bjoern, toujours aussi convaincant et expressif. Mais sur le contenu des morceaux, j'avoue être resté sur ma faim. Autant j'avais été vraiment emballé par "Nailwork", autant celui-ci m'a moyennement accroché. Il est plus "Rock'n Roll", plus déjanté, mais malheureusement moins inspiré. Les solos se font plus rares (et c'est dommage car les guitaristes taquinent à mort) et l'album se révèle court (seulement 34 minutes). A part quelques très bons morceaux comme "Doomdrugged", "Right From The Morgue" ou "Go Get Some Death", le reste est plutôt moyen, pas mauvais, mais moyen. Et pourtant, le groupe a du potentiel, ça se sent. Un bon point toutefois pour les paroles (composées par Bjoern) qui sont encore une fois fort sympathiques, totalement débiles et surtout très marrantes (à prendre au second degré évidemment).

Un album un peu décevant donc car très inégal pour un groupe qui peut 10 fois mieux faire, étant donné leur feeling et leur maîtrise technique. La seule chose qu'on ne peut pas lui enlever et qui me faire l'écouter encore, c'est la patate qu'il contient et son côté complètement taré. En tous cas, si vous ne pouvez pas entendre de voix true, ça n'est même pas la peine de vous donner du mal.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Dead citer
Dead
16/06/2004
Si ça vous intéresse, ce CD est à 4 euros chez Adipocere. Vous paierez d'ailleurs quasiment autant de frais de port Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Night In Gales
notes
Chroniqueur : 5.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (8)  7.44/10

plus d'infos sur
Night In Gales
Night In Gales
Death/Thrash mélodique vintage - 1995 - Allemagne
  

tracklist
01.   The Last Livin´ Song
02.   Doomdrugged
03.   Blackelectric
04.   Tombtrippin´
05.   Deadmouth Daisies
06.   Song Of Something
07.   Right From The Morgue
08.   Go Get Some Death
09.   The Zeronaut
10.   Counting Flies

Durée totale : 34:46

line up
voir aussi
Night In Gales
Night In Gales
Five Scars

2011 - Lifeforce Records
  
Night In Gales
Night In Gales
Thunderbeast

1998 - Nuclear Blast Records
  
Night In Gales
Night In Gales
Ten Years Of Tragedy (MCD)

2005 - Autoproduction
  
Night In Gales
Night In Gales
Nailwork

2000 - Nuclear Blast Records
  
Night In Gales
Night In Gales
Towards The Twilight

1997 - Nuclear Blast Records
  

Essayez plutôt
Demolition Hammer
Demolition Hammer
Tortured Existence

1990 - Century Media Records
  
Kreator
Kreator
Extreme Aggression

1989 - Noise Records
  
Slayer
Slayer
Decade of Aggression (Live)

1991 - American Recordings
  
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned (Split 12")

2018 - Dying Victims Productions
  
Target
Target
Mission Executed

1987 - Aaarrg Records
  

Coroner
No More Color
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique