chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
67 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Megadeth - Killing Is My Business...

Chronique

Megadeth Killing Is My Business...
(and Business Is Good!)

Attention voilà de l'oldies ! Remontons dans le temps, direction l'année 1985, la grande époque du speed metal et les débuts des futures références que deviendront Metallica, Slayer & co… C'est bien évidemment ici la bande à Megadave qui nous intéresse, dans sa toute première production longue durée. A peine son éviction de chez Metallica-d'en-face prononcée, Mustaine forme son propre combo, s'entoure de quelques musiciens et s'en va former son propre groupe, avec la carrière et le succès qu'on lui connaîtra par la suite.

La première approche avec « Killing Is My Business…and Business Is Good » tient à son titre : tout simplement génial, cynique, mordant et avec un rien d'humour. Mustaine a trouvé la recette pour faire des titres qui frappent, cela se confirmera avec les 2 albums suivants. La pochette illustre à ce titre parfaitement l'esprit du disque : un mélange de magie noire, d'occultisme, et de sombre arrogance se dégage de ce crâne à lunettes, première ébauche et apparition de la mascotte du groupe, Vichead. On ne perdra pas trop de temps à parcourir les paroles, vu qu'elles ne sont tous simplement pas présentes (le livret est un simple feuillet recto / verso) ; place à la musique !

Vous vous souvenez de ce sentiment de furie juvénile qui se dégageait des premières écoutes de « Kill ‘Em All » ? Et bien c'est sans surprise qu'on retrouve le même feeling sur « Killing… » même s'il faut bien avouer qu'il n'a pas acquis le même statut d'album « culte ». Cela s'explique assez facilement : en effet, là ou Metallica avait dès son premier album proposé une ribambelle de futurs classiques, aux rangs desquels un « The Four Horseman » ou « Seek & Destroy » sont encore acclamés par leur public 20 ans plus tard, Megadeth peine avec ce premier opus à inscrire un seul titre au panthéon du speed metal.

A quoi cela tient-il ? Difficile à dire précisément, car pourtant l'album n'est pas dénuée d'atouts : le groupe de Megadave joue vite et bien, avec une exécution très précise et des compos bien plus techniques que chez leur confrère à l'époque. On prend ainsi aisément son pied dès le début du titre éponyme, au riff principal groovy et donnant un avant goût de ce que serait « Peace Sells… », les 2 titres étant bâtis sur une structure très proche (avec le fameux refrain final ou l'on reprend en chœur le titre de la chanson) ; et les rapidement exécutées « Rattlehad » et « Chosen Ones » ne sont pas non plus dénuées de charme, et pourraient même concurrencer sur leur propre terrain un titre comme « Jump In The Fire ». Cependant, la vraie surprise de cet album est « Looking Down The Cross », titre fleuve de 5 mn (là ou pratiquement aucun autre ne dépasse les 3mn30), avec une réelle structure en tiroirs, une montée en puissance prodigieuse de maîtrise (intro calme et un peu glauque, arrivée du mid-tempo au bout d'une minute, solo / accélération, break et final avec refrain repris en chœur) et dont la (relative) complexité préfigure des futurs titres fleuves du groupe, tel un « Good Mourning / Black Friday » ou « Devil Island ». Mustaine a du talent, et c'est sur ce genre de titre qu'il le prouvait déjà à l'époque !

Mais j'ai jusqu'ici éclipsé les quelques défauts majeurs de cet album, à commencer par un manque global de patate et d'agressivité, du d'une part à la prod (plus old school tu meurs), et aussi et surtout aux compos !! Aucun des 7 titres ici présent n'a le quart de la rage d'un « Hit The Lights » / « Motorbreath » / « Metal Militia », même si « Last Rites / Loved to Death » tente de s'en inspirer (original l'orgue / clavier comme intro d'ailleurs !). J'ai toujours pensé que Mustaine était un trop bon compositeur pour se limiter à du thrash efficace et bas du front (contrairement à Metallica qui à l'époque excellait dans ce genre) et ses innombrables compos depuis l'ont bien montrés : c'est davantage dans l'étalage technique et la complexité des riffs / structures que le groupe s'est affirmé, jusqu'à l'époque post- Rust In Peace en tout cas. Autre inconvénient, impardonnable pour un groupe de speed, les solos n'ont pas grand intérêt à part meubler entre 2 pelletés de riffs ! Là encore on regardera plus du coté des frères ennemis, car Mustaine ou pas, à l'époque Kirk Hamett a bien plus d'intérêt dans la catégorie soliste thrash. Enfin, la courte durée (pas plus de 27 mn) achève de mettre « Killing Is My Business » en deçà de toutes les autres productions du groupe (première époque s'entend).

Enfin, l'album garde un intérêt pour les fans absolus, qui se devront d'avoir cette page d'histoire dans leur discothèque, et l'album est loin d'être désagréable à l'écoute. Il a aussi le mérite de comporter « Mechanix », un des nombreux motifs de discorde entre la bande à Ulrich et celle de Mustaine, le titre étant une version accélérée et allégée de « The Four Horseman », les 2 titres étant presque exactement les mêmes car Mustaine voulait montrer que c'était son bébé avant que les Met's ne se l'approprient. Metallica 1 – Megadeth 0 ; le score s'affinera et s'équilibrera au fil des années à venir…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

Scodrom citer
Scodrom
24/10/2019 20:12
note: 7.5/10
Pour moi, il n'y a pas photo. KIMBABIG (de son petit nom) est bien mieux que Kill'em all. Plus rageur, plus teigneux, plus hargneux !

Vive Megadeth et Megadave !
Niktareum citer
Niktareum
20/07/2009 15:11
note: 7/10
Un bon premier album, même si clairement il ne fait pas vraiment le poids face à "Kill'en All". Enfin bon on pourra toujours dire que c'est aussi grace à Mustaine, ce qui n'est pas totalement faux.

Sinon dac avec Toto pour la constance de Megadeth. Même si "Death Magnetic" relève un peu le niveau les derniers Megamort l'éclatent tranquillement.
crocoscar citer
crocoscar
18/07/2009 21:28
note: 10/10
Nan mais même, je trouve que Hammett n'a jamais été transcendant (à part peut-être sur AJFA), surtout comparé à Poland et son phrasé fluide tout en legato *bave*
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
18/07/2009 14:55
note: 7/10
Il y a dix ans, j'aurais dit comme Keyser mais vu le peu de fois où je réécoute les albums des Mets, je place Megadeth assez loin devant, carrière avec moins de coups d'éclats mais plus de constance. En ce qui concerne "Killing", d'accord en tous points avec Chris. Mon titre préféré reste "Skull Beneath The Skin" dont Ghoul avait fait une excellente reprise il me semble.
Chri$ citer
Chri$
18/07/2009 11:53
note: 7/10
crocoscar a écrit : "Là encore on regardera plus du coté des frères ennemis, car Mustaine ou pas, à l'époque Kirk Hamett a bien plus d'intérêt dans la catégorie soliste thrash."

Bien sûr, surtout quand on sait que la grande majorité des soli de Hammett sur Kill 'Em All sont pompés sur Mustaine !


Oui, ou Non

crocoscar citer
crocoscar
18/07/2009 11:39
note: 10/10
"Là encore on regardera plus du coté des frères ennemis, car Mustaine ou pas, à l'époque Kirk Hamett a bien plus d'intérêt dans la catégorie soliste thrash."

Bien sûr, surtout quand on sait que la grande majorité des soli de Hammett sur Kill 'Em All sont pompés sur Mustaine !
Fridrik citer
Fridrik
18/07/2009 08:27
Vraiment toujours aussi bon, par contre la prod, vraiment desastreuse (changement de producteur en cour de route).
cglaume citer
cglaume
17/07/2009 22:56
note: 8.5/10
Un très bon album en ce qui me concerne ...
Keyser citer
Keyser
17/07/2009 20:30
note: 7/10
Pour moi, le score ne s'équilibrera jamais entre Megadeth et Metallica, ces derniers ayant toujours été bien supérieurs! Un remier album en effet très sympa mais pas génial non plus, ça manque d'agressivité surtout...
crocoscar citer
crocoscar
17/07/2009 20:22
note: 10/10
Un album plein d'énergie, des compos originales, parfait !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Megadeth
Speed Metal
1985 - Combat Records
notes
Chroniqueur : 7/10
Lecteurs : (17)  7.88/10
Webzines : (15)  7.65/10

plus d'infos sur
Megadeth
Megadeth
Thrash Titans - 1983 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Last Rites/Loved to Death
02.   Killing Is My Business...and Business Is Good!
03.   The Skull Beneath the Skin
04.   Rattlehead
05.   Chosen Ones
06.   Looking Down the Cross
07.   Mechanix

line up
voir aussi
Megadeth
Megadeth
The System Has Failed

2004 - Sanctuary Records
  
Megadeth
Megadeth
Peace sells ... but who's buying ?

1986 - Capitol Records
  
Megadeth
Megadeth
Rust In Peace

1990 - Capitol Records
  
Megadeth
Megadeth
Dystopia

2016 - Tradecraft
  
Megadeth
Megadeth
Th1rt3en

2011 - Roadrunner Records
  

Essayez aussi
Helloween
Helloween
Rabbit Don't Come Easy

2003 - Nuclear Blast Records
  
Iron Angel
Iron Angel
Hellbound

2018 - Mighty Music
  
Helloween
Helloween
Gambling With The Devil

2007 - SPV
  
Helloween
Helloween
Walls of Jericho

1985 - Noise Records
  
Ranger
Ranger
Shock Skull (EP)

2014 - Ektro Records
  

Machine Head
Bloodstone & Diamonds
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique