chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ripper - Experiment Of Existence

Chronique

Ripper Experiment Of Existence
S’il y a bien une chose que je n’aime pas faire, c’est recommencer une chronique depuis le début après en avoir pourtant rédigé un bon tiers. Il y a de cela plusieurs semaines, je me lançais pour la première fois dans la rédaction de cette chronique. Faisant preuve d’humour, de bon sens et d’un talent indiscutable, je dressais ainsi une introduction et un premier paragraphe dignes, en toute modestie, d’être lus par la Terre entière. Malheureusement, le sort en a décidé autrement puisque par l’opération du Saint Esprit, ce salopard, je supprimais involontairement ce fichier .word présent sur mon bureau… Après quelques semaines passées à ruminer ma défaite, me voici de retour pour répandre la bonne parole.

Formés en 2007 à Talagante (Chili), Ripper s’est montré jusqu’à aujourd’hui particulièrement prolifique, enchaînant les démos, les EP et les splits jusqu’à la sortie il y a deux ans d’un premier album intitulé Raising The Corpse. Album d’ailleurs rapidement réédité par le label allemand Iron Pegasus (Sadistic Intent) qui a dû flairer le potentiel de ces quatre garçons plein d’avenir. Deux ans plus tard, le groupe est de retour avec un deuxième album intitulé Experiment Of Existence, sorti cette fois-ci sur le label américain Unspeakable Axe Records. L’artwork, vous l’avez deviné, est signé des mains du talentueux (bien qu’ici peu inspiré) Paolo Girardi.

Si j’ai longtemps choisi de bouder le Chili et plus généralement les groupes sud-américains (à quelques exceptions près), j’ai malgré tout fini par ouvrir les yeux pour en venir finalement à la conclusion pleine d’ironie que l’Amérique du Sud constitue depuis déjà plusieurs années un vivier incroyable de groupes à la fois prometteurs, talentueux et passionnés qui portent en eux cette flamme - symbole d’authenticité et de dévotion - des débuts. Avec ce deuxième album, Ripper fait bien plus que de rétablir l’équilibre, il met également à l’amende quantité de groupes de Thrash trop occupés à se regarder le nombril pour proposer quoi que ce soit de pertinent et surtout de terriblement d’efficace.
Car les Chiliens, eux, ne font pas les choses à moitié conciliant la technique, le feeling et l’efficacité pour un résultat détonnant et finalement assez bluffant. Pour commencer, il n’y a pas une écoute qui passe sans que je sois soufflé par le niveau technique déployé ici par Ripper. Je ne suis pas musicien mais je sais reconnaître quelqu’un qui touche à son instrument comme on touche au divin. Et bien chez Ripper tout le monde à l’air de savoir s’y prendre à commencer par les deux guitaristes et le bassiste dont le travail est ici mis largement en avant grâce à une production soignée et très naturelle signée Pablo Clares, producteur attitré de la scène sud-américaine (Athanatos, Atomicide, Demonic Rage, Force Of Darkness, Invincible Force, Mortem, Slaughtbbath, Totten Korps, Wrathprayer...). Entre ces riffs qui fusent à toute vitesse, ces soli épiques à vous hérisser le poil de plaisir (l'instrumental "Anatomy Of The Galaxies ") et cette basse (cette basse !) frénétique et ultra généreuse qui s’offre même, l’espace d’un court instant, un titre rien qu’à elle ("Chromatic Fantasy"), les Chiliens impressionnent.
Une technique (on pense souvent aux Américains de Sadus) au service d’une efficacité redoutable mais pas forcément immédiate. Car si le groupe n’a de leçon à recevoir de personne, maniant son Thrash comme peu savent encore le faire, les riffs des Sud-Américains ne sont pas nécessairement de ceux qui s’inscrivent directement dans votre crâne. Pour être apprécié à sa juste valeur, Experiment Of Existence nécessite donc que l’on s’y plonge avec un minimum d’assiduité et de concentration afin d’en saisir les moindres subtilités et être petit à petit gagné par un enthousiasme grandissant et plutôt jubilatoire. Car n’ayez crainte, grâce au rythme particulièrement soutenu (tchouka-tchouka, semi-blast, riffs qui défilent à toute berzingue...), à l’énergie et finalement à la brutalité qui se dégage de chacune de ces compositions menées ici pied au plancher, le travail des Chiliens n’a rien d’hermétique et se laisse apprécier sans aucunes difficultés.

Ancré indiscutablement dans un autre temps, ce deuxième album de Ripper est la preuve que le Thrash bestial et furieux n’a pas encore dit son dernier mot. Aidés par un niveau technique impressionnant transmis de manière équilibrée, subtile et jamais démonstrative, les Chiliens enterrent aisément la concurrence et livrent avec Experiment Of Existence l’un des meilleurs albums de Thrash de l’année. Certes, ces onze morceaux n’ont rien de tubes à fredonner mais l’envie d’y revenir n’en est pourtant pas moins grande pour autant. S’il est vrai que le genre est devenu moins intéressant avec les années, supplanté par le Death Metal et le Black Metal, le Thrash reste malgré tout un style unique et sacrément jouissif quand il est servi de la sorte. Si le premier album des Bretons d’Hexecutor ne vous a pas suffi et que ces Chiliens vous sont encore inconnus, rendez-vous service et posez sans plus attendre une oreille à ce disque incontournable pour tout amateur de Thrash qui se respecte.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
17/05/2017 22:31
note: 7.5/10
Le casse-dalle bien sympa, on en voudrait plus des comme ça Sourire
Un groupe second couteau que j'aimerais bien voir en live, ils ont un feeling "Pestilence" qui va bien !
Mera citer
Mera
13/12/2016 20:27
Première écoute semi-distraite au taff, ça a l'air sympathique tout plein. Ça me fait un peu penser à du Hexen en plus vénère. Les solos sont très cools et le travail sur la basse est remarquable !
Jean-Clint citer
Jean-Clint
13/12/2016 13:26
Mais c'est que c'est bien bon ce truc !! Excellente découverte !!
Keyser citer
Keyser
13/12/2016 11:12
note: 8.5/10
Super album de thrash/death joué pied au plancher avec des putain de bons riffs. Tuerie!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ripper
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (5)  8.2/10
Webzines : (7)  7.78/10

plus d'infos sur
Ripper
Ripper
Thrash - 2007 - Chili
  

tracklist
01.   Magnetic Solar Storms  (04:18)
02.   Anthropophagic Life  (04:07)
03.   Experiment Of Existence  (04:29)
04.   Anatomy Of The Galaxies  (05:28)
05.   Stellar Evolution  (06:02)
06.   The Alpha Orionis  (04:48)
07.   Rotten Dreams  (03:09)
08.   Chromatic Fantasy  (01:18)
09.   Neuronal Unity  (03:48)
10.   Spherical Energy  (04:05)
11.   Humanity Was Wrong  (04:03)

Durée : 45:35

line up
parution
4 Mars 2016

voir aussi
Ripper
Ripper
Sensory Stagnation (EP)

2019 - Unspeakable Axe Records
  

Essayez aussi
Slayer
Slayer
Reign In Blood

1986 - American Recordings
  
Mortal Scepter
Mortal Scepter
As Time Sharpens The Sentence (EP)

2015 - Unspeakable Axe Records
  
Sadus
Sadus
Chemical Exposure
(Illusions)

1988 - Sadus Records
  
Devastatiön
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)

2017 - Empire Records (Belgium)
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Issue VI

2005 - Nuclear Blast Records
  

Vader
Litany
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique