chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Voice Of Ruin - Acheron

Chronique

Voice Of Ruin Acheron
Voice Of Ruin font partie de ces groupes qui rappellent qu'il est bon de mettre tout a priori de côté. Je ne suis pas un très gros consommateur de death, encore moins quand il se fait mélodique et qu'il ne bourrine pas de tous les côtés sans prendre le temps de respirer. Mais là, tout ce que je dirais habituellement, et qui me ferait probablement laisser cet album de côté s'envole, parce que, parlons franchement : c'est une grosse tuerie.

On avait déjà parlé des suisses ici, avec leur précédent effort Purge And Purify. Il frappait déjà où il fallait, mais on augmente le niveau d'un gros cran avec Acheron. A commencer par la production : signée en Suède au Studio Fredman par Fredrik Nordström et Henrik Udd (Dimmu Borgir, At The Gates, Arch Enemy, In Flames...), elle est d'une clarté et d'une puissance assez irréprochable. Guitares parfaitement audibles, batterie qui claque, basse qui ronfle derrière, rien à dire.
Et comme pour la prod, niveau musique, on retrouve tous les ingrédients qui nous avaient fait aimer Purge And Purify : un death mélo ultra efficace, bien balancé entre passages musclés et mélodies bien ficelées. On a sa dose de refrains qui s'impriment dans le cerveau, et de leads mélodiques bien sentis aussi ('Hypochondriac' ou 'Parasomnia') qui apportent des points de repère parmi les riffs aggressifs qui s'enchaînent. Et ça, on en trouve à la pelle, ça n'hésite même pas à sauter des deux pieds dans le metalcore pour des breaks simples mais brise-nuques comme sur 'Thanatophobia', 'Rotting Crows', 'Blessed Be The Fruit' et surtout le final de 'Dark Water' qui donne envie de tout casser chez soi avec même un petit « bleuargh » de rigueur. 'Holy Venom', le meilleur titre de l'album selon moi, pourrait presque servir de mètre étalon au style entre son riff principal ravageur et son refrain qui sent bon l'hymne à scander le poing en l'air. Ajoutez à cela quelques titres un peu plus lourds ('One Way Overdose' et 'Mass Grave'), des tapis de double pédale, des blasts, et une bonne dose de solos qui, s'ils ne révolutionnent rien, font tout de même grand bien quand ils passent, et vous obtenez un disque que vous vous surprendrez à relancer régulièrement. Sans oublier Randy Schaller, dont la voix semble avoir gagné en profondeur et en puissance, et se détache un peu de ses accents lambofgodesques.
Si ce nouvel opus se démarque du précédent par sa qualité d'écriture, il le fait également par son ambiance générale, et notamment par l'ajout de quelques subtiles plages de claviers par-ci par-là. 'Thanatophobia', 'Rotting Crows' et 'Mass Grave' gagnent ainsi un relief et une profondeur supplémentaire qui s'accordent très bien avec la pochette et la traversée mythologique du fleuve maudit Acheron. Au final, même en cherchant à étoffer le propos et à gratter un peu, il est bien difficile de trouver des défauts à cet album, à part peut-être 'Salem' et 'Suffer – Recover', un peu plus mélodiques et moins efficaces – et encore, ce n'est que très subjectif et d'autres que moi trouveront probablement ces titres très bons dans le registre mélo.

Donc, ciao a priori, et bonjour plaisir : je zappe immédiatement ce style habituellement, et pourtant, Acheron revient faire coucou dans mes enceintes très, très souvent depuis sa sortie. Musicalité et technique au poil sans en faire des tonnes, mélodies mémorisées après une écoute, et pour ainsi dire rien à jeter sur un album de quasiment une heure : pourquoi se priver ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Voice Of Ruin
Death metal mélodique
2019 - Tenacity Music
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (4)  7.63/10

plus d'infos sur
Voice Of Ruin
Voice Of Ruin
Death metal mélodique - 2008 - Suisse
  

vidéos
Rotting Crows
Rotting Crows
Voice Of Ruin

Extrait de "Acheron"
  
Salem
Salem
Voice Of Ruin

Extrait de "Acheron"
  
Thanatophobia
Thanatophobia
Voice Of Ruin

Extrait de "Acheron"
  

tracklist
01.   Thanatophobia  (04:20)
02.   Rotting Crows  (04:30)
03.   Salem  (05:10)
04.   Holy Venom  (04:48)
05.   One Way Overdose  (04:45)
06.   Dark Water  (04:18)
07.   Mass Grave  (04:49)
08.   Suffer – Recover  (04:30)
09.   Hypochondriac  (02:57)
10.   Parasomnia  (04:07)
11.   Blessed Be The Fruit  (04:06)

Durée : 00:48:20

voir aussi
Voice Of Ruin
Voice Of Ruin
Purge And Purify

2017 - Tenacity Music
  

Essayez aussi
Graveworm
Graveworm
Ascending Hate

2015 - AFM Records
  
Fragments Of Unbecoming
Fragments Of Unbecoming
Skywards
(Chapter II - A Sylphe's Ascension)

2004 - Metal Blade Records
  
Dark Tranquillity
Dark Tranquillity
Skydancer

1993 - Spinefarm Records
  
Fear My Thoughts
Fear My Thoughts
Hell Sweet Hell

2005 - Lifeforce Records
  
All Shall Perish
All Shall Perish
The Price Of Existence

2006 - Nuclear Blast Records
  

Metal Church
The Dark
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique