chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Origin'Hell - Realm Of The Necromass

Chronique

Origin'Hell Realm Of The Necromass
Voici un album que je guettais fiévreusement parmi la quantité pléthorique commandée chaque année. Et pour les malheureux qui ne connaitraient pas le groupe dont il va être question, une rapide présentation s’impose.

Formé voici près de vingt ans du coté de Vitré, Origin’Hell sort ici son cinquième album, n’a jamais changé de line-up (chose assez rare pour être souligné), et a déjà partagé la scène avec des combos tels qu’Ad Patres, Kronos, Mercyless, Moonreich, No Return… ainsi que des tas d’autres plus confidentiels lors d’une centaine de dates.

Pour ceux qui connaitraient déjà, le disque commence pied au plancher avec un texte bien senti sur Vlad l’empaleur, et un texte à l’avenant (ou comment enfoncer un pieu bien proprement...).

La particularité d’Origin’Hell est de présenter trois types de vocaux dont le troisième, d’obédience heavy ou parfois punk/H.C., signé Damien. Ce dernier me semble, mais je me trompe peut-être, bien plus présent que sur les précédents opus, apportant une coloration toute personnelle et faisant contrepoids aux vocaux plus extrêmes de ses comparses (Dibos, dans un style OSDM, et Cédric, qui donne lui dans le brutal-death gras et caverneux).

Tout au long de ces 33 minutes, les gars nous font profiter de leur expérience, réellement audible (et je ne parle pas du son de l’album, nickel de bout en bout ; même la basse s’entend à la perfection).
Non, je parle de ces petits détails de composition qui font toute la différence : le riff black/death vers 2’52 sur la première piste, l’accélération jouissive à 2’50 sur « Invocation Of The Black Sheep » le bien-nommé, celle se répétant sur la fin du morceau-titre, la batterie redoutable d’efficacité et groovy à souhait (le court passage tribal sur la seconde chanson)...

De même, les influences semblent quasiment toutes digérées, ce même si on peut encore remarquer le petit coucou à Slayer sur le quatrième morceau, ou le chant de Damien avec ce côté Iron Maiden/Judas Priest/Helloween (à l’ancienne quoi !).
Ceux qui comme moi les suivent depuis des années noteront aussi le petit clin d’œil à la toute première démo avec le titre quasi similaire « Necrosurgeon’s Slavery » (après « The Necrosurgeon’s Butchery » voici quelques années) et qui se révèle être un magnifique instrumental sur fond de thrash épique, probablement le meilleur jamais composé par la bande (cette mélancolie, à partir de 3’20 !). Du grand art.

Que dire de plus avant de tomber dans la surenchère ? Que ce disque, qui est dans la droite lignée de ses quatre grands frères (et notamment la suite logique de « Thirst For Blasphemy » et « Voices From Chaos »), est une vraie réussite ?
Voilà c’est dit. Evidemment, on pourrait arguer que le groupe ne propose pas de réelles nouveautés, mais à quoi bon, puisqu’il a, et de longue date, trouvé son style ? A la limite un léger bémol avec l’interlude qui, avec seulement 0’52 petites secondes, aurait gagné à développer ses ambiances.

Pour le reste, la qualité des riffs (ce petit côté « Brave New World » sur l’entame de la plage tutélaire), la maitrise des soli – écoutez celui sur « Rotten Plank » ainsi que la fluidité dans les enchainements, donnent un album compact, à l’efficacité optimale, où tout a soigneusement été pesé, composé, réalisé. Ce ne serait que justice que cet album soit enfin celui de la reconnaissance.

J’ai remarqué qu’en ce moment tout le monde ne sait dire qu’Hexecutor ?
Alors qu’ici vous serez proprement exécutés.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Origin'Hell
Death / Thrash
2020 - Grave New World
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs :   -
Webzines :   -

plus d'infos sur
Origin'Hell
Origin'Hell
Death / Thrash - 2001 - France
  

tracklist
01.   Forest Of The Impaled  (03:22)
02.   Rotten Plank  (04:25)
03.   Invocation Of The Black Sheep  (03:52)
04.   The Hammer Of Damnation  (04:09)
05.   The Necrosurgeon's Slavery  (04:45)
06.   Hymn To The Fallen Stars  (03:22)
07.   Incubator Of Evil  (00:52)
08.   Black Winter  (04:32)
09.   Realm Of Necromass  (04:03)

Durée : 33:22

line up
parution
3 Octobre 2020

Essayez aussi
Torchbearer
Torchbearer
Warnaments

2006 - Regain Records
  
Through The Eyes Of The Dead
Through The Eyes Of The Dead
Bloodlust

2005 - Prosthetic Records
  
Dystopy
Dystopy
Womb Of The Abyss (EP)

2018 - Autoproduction
  
Battlecross
Battlecross
Pursuit Of Honor

2011 - Metal Blade Records
  
Nox Irae
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)

2019 - Transcending Obscurity
  

Coroner
No More Color
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast
Apprends le LATIN avec le Black Metal.
Lire le podcast
Bütcher
666 Goats Carry My Chariot
Lire la chronique
La Voûte #4 - La prérogative de l'Imaginaire
Lire le podcast
The Crown
Royal Destroyer
Lire la chronique
Enforced
Kill Grid
Lire la chronique
Possessed
The Demo-nic boxset (Compil.)
Lire la chronique
Torn Fabriks
Mind Consumption (EP)
Lire la chronique
Witches Hammer
Damnation Is My Salvation
Lire la chronique
La Voûte #3 - La prérogative de l'Imaginaire
Lire le podcast
David THIERREE : le meilleur illustrateur de BLACK METAL ???
Lire le podcast
Bloodkill
Throne Of Control
Lire la chronique
Invincible Force
Decomposed Sacramentum
Lire la chronique
5ème cérémonie des BM Awards
Lire le podcast
Power Trip
Hornet's Nest (Single)
Lire la chronique
Un suppôt et au lit : MARDUK
Lire le podcast
No Return
Live XXX (Live)
Lire la chronique
Bilan 2020
Lire le bilan
BM : Les polémiques à deux balles (et un peu plus)
Lire le podcast
Darkness
Over And Out (EP)
Lire la chronique
Zombiefication
At The Caves Of Eternal
Lire la chronique
Messiah
Fracmont
Lire la chronique
Loudblast
Manifesto
Lire la chronique
Harlott
Detritus Of The Final Age
Lire la chronique
Les sorties de 2020
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Sodom
Genesis XIX
Lire la chronique
Sarcator
Sarcator
Lire la chronique