chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
197 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Nekrofilth - Worm Ritual

Chronique

Nekrofilth Worm Ritual
Depuis le 16 décembre 2013, date à laquelle nous abordions ici pour la première fois le cas des dégénérés de Nekrofilth, Zack Rose et ses copains toxicos/alcoolos ont sorti pas moins de cinq splits, trois singles, deux EPs, un album, une démo et une compilation. Un programme particulièrement chargé, surtout pour un groupe qui entre temps a connu pas mal de va-et-vient et délocalisé ses activités à Denver dans l’espoir de stabiliser son line-up après avoir mis la main sur Justin D. Kelly (basse) et Mike O'Connor (batterie) du groupe Weapönizer. Un choix a priori judicieux puisque ce dit line-up n’a pas bougé depuis 2015.
Sorti en décembre 2018 sur Hells Headbangers Records, Worm Ritual est le deuxième album de Nekrofilth. Et à vrai dire, en dehors de cet artwork complètement cramé, je n’ai finalement aucune raison valable pour ne pas vous en avoir parlé plus tôt si ce n’est celle d’avoir survolé l’album à sa sortie pour ne plus y revenir pendant des mois... Quoi qu’il en soit, comme il n’est jamais trop tard pour bien faire, voici ma modeste contribution sur le sujet.

Sans surprise, hormis ces histoires de line-up, rien n’a ainsi vraiment changé du côté de Nekrofilth. En bon capitaine à la tête de son propre navire, Zack Rose continue de tenir la barre coûte que coûte, maintenant le cap vers ce mélange bâtard et cradingue de Death Metal, de Thrash et de Punk. Une formule bête comme foin, caractérisée il est vrai par une certaine simplicité ainsi qu’une évidente redondance dans l’écriture et l’exécution mais aussi et surtout par une urgence des plus réjouissantes et une efficacité de tous les instants (si des titres tels que "Ready To Defile", "Rot With The Dead", "Repulsed At Birth" ou "Horror Of The Crypt" ne vous font rien, pas même taper un petit peu du pied, alors c’est qu’il serait temps de penser à écouter autre chose). Oui, je vous le concède, la musique de Nekrofilth n’a rien de très originale, se nourrissant encore et toujours de ces mêmes idées et patterns dégueulés à la face de l’auditeur sans jamais se soucier d’y amener quoi que ce soit de nouveau ou d’un petit peu rafraîchissant. Mais de toute façon, qui pourrait bien être assez débile pour attendre autre chose de la part de Nekrofilth que ce Death/Thrash dégueulasse de punk à chien ?
Les potards dans le rouge et les amplis qui crachotent à la mort, Zack Rose, Justin D. Kelly et Mike O'Connor rentrent sans attendre dans le vif du sujet avec le bien nommé "Ready To Defile". Un opener sauvage et radical ne laissant planer aucun doute sur les intentions malhonnêtes d’un Nekrofilth décidément en très grande forme. Si le groupe va parfois prendre le temps de calmer le jeu à coup de tranquillisants mid-tempo abrasifs sortis des caniveaux les plus insalubres ("Night Of The Leech", "Gutter Oil"), soyez rassurés sur une chose, il passe encore le plus clair de cette demi-heure à cavaler comme un dératé en manque de Fentanyl. Tchouka, tchouka, tchouka, blasts, blasts, blasts, stop & go à se décrocher la cabeza... riffs Punk’n’Roll/Death/Thrash primitifs raz la gueule grattés à fond les ballons sur une pauvre guitare claquée et en bout de piste, basse cradingue et ultra saturée à vous retourner le bide, solos chaotiques servi à la va comme je te pousse, interprétation sauvage et bordélique, chant arraché et passablement énervé... Bref, Nekrofilth n’a jamais fait dans la demi-mesure et ce n’est a priori pas prêt d’arriver…

Toujours aussi jouissif et immédiat, le Death/Thrash aux très forts relents de Punk/Hardcore cradingue des Américains de Nekrofilth continue de séduire grâce à une formule en tout point identique à celle dépilée sur le déjà très bon Devil’s Breath. Le groupe ne prend aucun risque et c’est très bien comme ça puisque c’est sur ce genre de morceaux en forme d’exutoire que le groupe est attendu. Direct, concis et sans compromis, Nekrofilth continue ainsi de nous régaler grâce à une formule mêlant à la fois sauvagerie et intensité, le tout sur fond de crackhead, de punks à chien et de putes défoncées...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

Sim citer
Sim
10/02/2020 10:37
note: 8/10
Tellement cool, ça pue Slaughter ! Qu'est-ce que ça doit tuer en live...
Keyser citer
Keyser
10/02/2020 09:20
note: 8/10
Jouissif, crado et ultra efficace. J'adore !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Nekrofilth
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  7.83/10
Webzines : (1)  8/10

plus d'infos sur
Nekrofilth
Nekrofilth
Death / Thrash - 2008 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Ready To Defile  (02:40)
02.   Dead Brain  (00:33)
03.   Rot With The Dead  (01:32)
04.   Vomit Dog  (02:10)
05.   Repulsed At Birth  (01:17)
06.   Night Of The Leech  (02:25)
07.   Cruel Addiction  (02:24)
08.   Feast Of The Rats  (02:24)
09.   Gutter Oil  (03:13)
10.   Severed Eyes  (00:47)
11.   They Took My Skin  (01:04)
12.   Unbirthed  (01:25)
13.   Worm Ritual  (02:30)
14.   Poison (Venom Cover)  (03:35)
15.   Horror Of The Crypt  (02:08)

Durée : 30:07

line up
parution
28 Décembre 2018

voir aussi
Nekrofilth
Nekrofilth
Devil's Breath

2013 - Hells Headbangers Records
  

Essayez aussi
Gates Of Ishtar
Gates Of Ishtar
At Dusk And Forever

1998 - Invasion Records
  
Darkest Hour
Darkest Hour
Hidden Hands Of A Sadist Nation

2003 - Victory Records
  
God Dethroned
God Dethroned
Ravenous

2001 - Metal Blade Records
  
In Battle
In Battle
Kingdom Of Fear

2007 - Candlelight Records
  
Nox Irae
Nox Irae
Here The Dead Live (EP)

2019 - Transcending Obscurity
  

Sepultura
Arise
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Night In Gales
Dawnlight Garden
Lire la chronique
Obszön Geschöpf
Lire le biographie
Amorphia
Merciless Strike
Lire la chronique
Scène Franc-Comtoise
Lire le dossier
Dawnbreath
Creatures Of The Damned
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique