chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
179 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Foreseen - Untamed Force

Chronique

Foreseen Untamed Force
Bon, je ne vais pas vous mentir, ce nouvel album de Foreseen je ne l’ai écouté pour le moment que quatre ou cinq fois. C’est peu, surtout pour en rédiger une chronique sensée exprimer un avis « éclairé » et « définitif » sur la question... Sauf qu’à vrai dire, je ne vois aucune raison valable pour que l’enthousiasme ressenti à son égard puisse s’estomper dans les mois à venir. Alors oui, certains trouverons que cette chronique manque peut-être un petit peu de recul mais à titre personnel je suis convaincu que l’appréciation de ce genre de Thrash / Crossover n’appelle pas à une grande maturation (et puis surtout, depuis que j’ai écrit cette introduction, il s’est quand même enchaîné quelques écoutes supplémentaires...).

Quoi qu’il en soit, cinq ans après un très bon Grave Danger que j’avais trouvé tout de même un poil en deçà de son prédécesseur (la faute à ce caractère un brin foutraque qui m’a longtemps laissé sur le bas-côté), les Finlandais de Foreseen signent enfin leur "grand" et "véritable" retour (oui parce qu’entre temps il y a quand même eu le EP Infiltrator / Wide Awake Nightmare) avec la sortie la semaine dernière de Untamed Force. Paru sur le label anglais Quality Control HQ (Big Cheese, Tempter, Mere Mortal, Zulu...) pour la version vinyle et United Forces pour une édition CD beaucoup plus confidentielle, ce troisième album régale dès le premier regard. En effet, comment ne pas tomber sous le charme de cette illustration particulièrement infâme et pourtant aussi cool qui, entre ce cerbère aux aboies, ces deux fantômes prêt à se serrer la pince, ces traits jaunâtres qui dégoulinent dans tous les sens, cette typographie délicieusement 80’s et ces couleurs chatoyantes frise ici le génie ? Quant à ceux d’entre vous qui auraient le mauvais goût de ne pas partager mon enthousiasme à l’égard de cet artwork, ils peuvent se contenter de fermer les yeux et se concentrer sur l’essentiel : neuf nouvelles compositions particulièrement énervées qui ne devraient pas manquer de faire mouche chez l’amateur de Thrash / Crossover.

Torché en un petit peu plus de trente-deux minutes, Untamed Force est le premier album de Foreseen sur lequel apparaît officiellement le guitariste et bassiste Jaakko Hietakangas. Arrivé dans les rangs de la formation d’Helsinki courant 2021, celui-ci a fait ses premières armes chez Ranger et Speedtrap, deux groupes dans lesquels il a pu peaufiner ses talents de shredder avant de les mettre ici largement à profit.
Mené comme on pouvait s’en doute le couteau entre les dents avec pour perpétuel leitmotiv une furieuse envie d’en découdre, Untamed Force porte définitivement très bien son nom. Ici les temps morts et autres ralentissements se font relativement rares et ne servent qu’à mettre en exergue ce sentiment d’agression qui prédomine en effet tout au long de cette demi-heure excessive et sauvage. Pour autant, on retiendra tout de même trois ou quatre breaks toujours aussi bien sentis ("Soldier's Grave" à 1:58, "Oppression Fetish" à 2:19, "Serve Your Purpose" à 1:06, "Desensitized" à 2:24) ainsi que quelques séquences mid-tempos au groove incandescent (« Tolerance Of Abuse", la première moitié de "Suffocating Routine" avec son riff chaloupé particulièrement entêtant, "Cold Comfort"). De quoi apporter ce qu’il faut de nuance à une formule effectivement très simple et sans surprise mais qui heureusement sur ce genre de format court n’a jamais le temps de s’essouffler.
Outre cette intensité des plus réjouissantes, l’amateur de riffs quel qu’il soit ne pourra évidemment que s’enthousiasmer face à Untamed Force et à l’excellent travail des Finlandais en la matière. Certes, personne n’ira crier au génie mais cela ne vous empêchera pas de prendre votre pied tout au long de ces trente-deux minutes radicales menées tête dans le guidon. Bien décidé à marquer le coup (eh oui, cinq ans, c’est long), Foreseen va faire en effet forte impression et cela dès les premières secondes de l’excellent "Soldier’s Grave". Un titre tout en nerf sur lequel le riffing thrashisant de Ville Valavuo et Jaakko Hietakangas se montre d’une efficacité à toute épreuve. Avec "Birthright", les choses montent d’un ton avec cette descente de manche imparable servie dès les premières secondes suivi à 1:19 par un solo extrêmement sympathique avant de conclure à partir de 1:45 par une leçon de Thrash en grande pompe. Une démonstration de shred particulièrement jouissive avec en sus un jeu de solos en forme de question / réponse par deux guitaristes tout sauf manchots. Si les meubles du salon ne passent pas par la fenêtre lors de cette séquence il faudra alors penser à consulter. Quel panard madame, monsieur ! Évidemment, des passages comme ceux-là, il y en a une tripotée tout au long de l’album : "Tolerance Of Abuse" et "Suffocating Routines" et leur riffing particulièrement entêtant (sans mentionner les excellents solos du dernier), le solo de "Oppression Fetish" à 0:26 ainsi que sa dernière partie entamée dès 2:04 et qui pour le coup pue le Heavy Metal à plein nez, ce brûlot Punk / Hardcore qu’est ce "Serve Your Purpose" exécuté à toute berzingue, "Desensitized", "Untamed Force" et son solo tout droit sorti de Ride The Lightning... Bref, il n’y à là que matière à se réjouir.

Partiellement produit par Forseen avec l’aide de quelques compagnons (Jussi Vuola à l’enregistrement et au mixage, Jaakko Viitalähde au mastering), Untamed Force bénéficie d’une production mieux adaptée à son propos, notamment en comparaison de celle de Grave Danger qu’encore une fois je trouve beaucoup trop bordélique pour réussir à convaincre aussi efficacement. Aussi, outre un équilibre et une lisibilité retrouvés, ce troisième album jouit également d’un son particulièrement abrasif avec cette voix passablement remontée et bardée d’effets et cette basse ultra-métallique qui bien qu’assez discrète régale lorsque celle-ci occupe les avant-postes. Une production aux petits oignons pour un album absolument redoutable et d’une efficacité à toute épreuve. Une leçon de Thrash / Crossover en seulement neuf titres et trente-deux minutes. Bref, un des albums de l’année (au moins dans sa catégorie) à n’en point douter.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Foreseen
Thrash / Crossover
2022 - Quality Control HQ
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (1)  6.5/10
Webzines :   -

plus d'infos sur
Foreseen
Foreseen
Thrash / Crossover - 2010 - Finlande
  

tracklist
01.   Soldier's Grave  (03:48)
02.   Birthright  (03:23)
03.   Tolerance Of Abuse  (03:25)
04.   Suffocating Routine  (04:09)
05.   Oppression Fetish  (03:56)
06.   Cold Comfort  (04:29)
07.   Serve Your Purpose  (01:40)
08.   Desensitized  (03:34)
09.   Untamed Force  (03:40)

Durée : 32:04

line up
parution
30 Septembre 2022

voir aussi
Foreseen
Foreseen
Helsinki Savagery

2014 - 20 Buck Spin Records
  
Foreseen
Foreseen
Grave Danger

2017 - 20 Buck Spin Records
  

Essayez aussi
Enforced
Enforced
Kill Grid

2021 - Century Media Records
  
Power Trip
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (Compil.)

2018 - Dark Operative Records
  
Illegal Corpse
Illegal Corpse
Riding Another Toxic Wave

2021 - Deviance Records
  
Gama Bomb
Gama Bomb
Speed Between the Lines

2018 - AFM Records
  
Mindforce
Mindforce
Excalibur

2018 - Triple B Records
  

Horrorscope
The Crushing Design
Lire la chronique
Acod
Cryptic Curse (EP)
Lire la chronique
Les sorties de 2022
Vos albums et déceptions de...
Voir le sondage
Kamizol-K
Exile
Lire la chronique
Truth Decayed
Faded Visions I (EP)
Lire la chronique
Nuclear Storm
Tales from the Depth
Lire la chronique
Miscreance
Convergence
Lire la chronique
Malfeitor
Malfeitor (Compil.)
Lire la chronique
Vigilante
Opacities
Lire la chronique
Sarcator
Alkahest
Lire la chronique
Cérémonie des Sakrif'or 2022 / Black Metal Awards (feat. guests)
Lire le podcast
Detherous
Unrelenting Malevolence
Lire la chronique
No Return
Requiem
Lire la chronique
R.I.P.
Music for the Unholy
Lire la chronique
Holy War
Holy Fükkin’ Warr!!! (EP)
Lire la chronique
Mindforce
New Lords
Lire la chronique
Mind Imperium
Nemesis
Lire la chronique
Gate of Mind
The Beast Inside (EP)
Lire la chronique
Schizophrenia
Recollections Of The Insane
Lire la chronique
Pourquoi les FEMMES sont si méchantes (dans le black metal)
Lire le podcast
Ceaseless Torment
Victory Or Death
Lire la chronique
Doomsday
Depictions Of Chaos (EP)
Lire la chronique
Amorphia
Lethal Dose
Lire la chronique
Voivod
Synchro Anarchy
Lire la chronique
Enmity
Demagoguery
Lire la chronique
Carnivore
Retaliation
Lire la chronique
Activate Europe 2022
Algebra + Comaniac + Crypto...
Lire le live report
Asylum
Tyrannicide
Lire la chronique
Machine Head
Of Kingdom And Crown
Lire la chronique
Acod
Fourth Reign over Opacities...
Lire la chronique
Carnivore
Carnivore
Lire la chronique