chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
160 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Foreseen - Helsinki Savagery

Chronique

Foreseen Helsinki Savagery
Avec le départ de Thomas Johansson, l’emploi du temps chargé de Docteur Doogie aka Niktareum et un Keyser en mode reporter sans frontières depuis presque trois mois, le Thrash se trouve malheureusement quelque peu délaissé sur Thrashocore au profit d’autres genres parfois peu recommandables (bisous FoS). Aussi, même si pour le coup je ne suis pas à la pointe de l’actualité, je nous voyais mal ici à Thrashocore passer à côté de cet album qui s’est rapidement imposé comme l’une des meilleures sorties 2014 en matière de Thrash/Crossover.
Pour ce qui est des présentations, sachez juste que Foreseen est un groupe finlandais originaire d’Helsinki. Formée en 2010, la jeune formation compte à son actif une démo (2010), un split en compagnie d’Upright (2011), un single deux titres (2013) et enfin un premier album intitulé Helsinki Savagery sorti l’année dernière sur le label américain 20 Buck Spin (Magic Circle, Obsequiae, Pallbearer, Vastum…).

Outre cet artwork horriblement cool et tout à fait incompréhensible (que font ensemble cette pile de crânes, cette boîte de lessive (ou que sais-je), ce Nazgul sous héroïne, ce punk à chien et enfin l’église luthérienne d’Helsinki?), le titre de ce premier album est plutôt sans équivoque et ne laisse que très peu de doute quant à la teneur de ce Helsinki Savagery. Ainsi, loin de révolutionner quoi que ce soit, Foreseen joue la carte d’un Thrash/Crossover abrasif aux rythmes enlevés et à l’atmosphère pour le moins vindicative.
Pour ceux d’entre vous qui ont l’habitude de lire mes chroniques et apprécient ce genre de Thrash qui sent le bitume, la musique de Foressen n’est pas sans rappeler celle des Américains de Power Trip ou de Mammoth Grinder. Soit un furieux mélange de Thrash et de Hardcore vieille école. Rien de bien nouveau mais une recette garantie 100% efficacité pour peu que l’on apprécie ce genre de riffs nerveux et ultra incisifs, ces séquences de tchouka-tchouka galopantes, ces mosh parts de dégénérés à se taper la tête contre les murs, ces soli sortis tout droit des années 80 et cette voix Hardcore arrachée ultra vindicative.

Loin de perdre son temps en bavardage inutile, Foreseen préfère rentrer directement dans le vif du sujet avec un premier titre instrumental absolument magistral. Dès lors le ton est donné et jamais l’intensité ne faiblira un seul instant durant les trente-six minutes que dure Helsinki Savagery. Il n’y a bien que lors de quelques courtes introductions que le groupe semble prendre le temps de souffler, le reste du temps Foreseen mène ses assauts pied au plancher, le couteau entre les dents. Et même lorsque les Finlandais posent un interlude en plein milieu de l’album (le bien nommé "Interlude") c’est pour continuer à botter des culs en bonne et due forme. Riffs qui tâchent ("Slam Savagery" à 0:30, "Death Injection", "The Prowler" à 0:15, "Market Target" à 0:43...), cavalcades effrénées à en perdre son souffle ("Slam Savagery" à 0:52, "Death Injection" à 0:10, "The Prowler" à 0:24, "Market Target" à 0:52...), lignes de basse bien groovy ("Slam Savagery" à 0:42, "Death Injection" à 0:10, "The Prowler" à 0:39, "Bonded By United Blood" à 1:03, "Interlude"...), mosh part de déglingos à se prendre la tête entre les mains ("Slam Savagery" à 1:56, "Death Injection" à 0:56 et 2:45, "The Prowler" à 1:15, "Both Sides Lose" à 1:10...), solos absolument épiques rappelant le meilleur de Suicidal Tendencies ("Slam Savagery" à 2:29, "Death Injection" à 3:37, "The Prowler" à 0:57, "Market Target" à 0:03 et 2:31, "Bonded By United Blood" à 3:25, "Interlude" à 1:45...) et une voix arrachée et bien énervée, voilà ce qui compose l’essentiel de ce redoutable Helsinki Savagery. Et encore j’aurai pu continuer encore longtemps (pour vous parler de ces nombreux chœurs présents ici et là par exemple) tant ce premier album de Foreseen est blindé de ce genre de moments tous plus jouissifs les uns que les autres. Un festival de mandales ininterrompues qui ne prend fin qu’une fois les dernières secondes de "Paving The Way" évanouies.

Alors bon, je ne vais pas passer 12h à 14h à tenter de vous expliquer pourquoi cet album de Thrash/Crossover est probablement ce qui s’est fait de meilleur dans le genre ces quelques dernières années. Tout ce qu’il faut savoir est déjà écrit au-dessus et continuer à bavasser sur le sujet ne servirait à rien car si je ne vous ai pas déjà donné envie avant, il n’y a pas de raison que cela vienne maintenant. Bref, Helsinki Savagery défonce absolument tout sur son passage. Une recette ultra simple poussée ici à son efficacité maximum. Du Thrash/Crossover de très haute volée servi dans l’urgence la plus totale. Un disque survolté et intense qui aurait mérité sa place dans le bilan de fin d’année si je n’avais pas été honteusement à la bourre sur ce coup...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
14/11/2015 19:25
Enfin jeté une oreille dessus. C'est effectivement pas mal dans le genre. Bien efficace et abrasif comme il faut !
Batu citer
Batu
09/11/2015 19:46
Je pense qu'il y avait la place pour un ou deux titres supplémentaires, mais comme tu dis, vaut mieux privilégier la qualité à la quantité et créer une certaine frustration pltôt qu'une overdose. Sourire
AxGxB citer
AxGxB
09/11/2015 08:21
note: 8.5/10
Batu a écrit : Excellent album, rien à dire. Un poil trop court malheureusement, on en veut plus !

Ah? 36min pour le genre, je trouve ça déjà pas mal. Et mieux vaut créer un brin de frustration que de lassitude. Bref, cette durée me va très bien Clin d'oeil
Batu citer
Batu
08/11/2015 14:15
Excellent album, rien à dire. Un poil trop court malheureusement, on en veut plus !
AxGxB citer
AxGxB
05/11/2015 10:35
note: 8.5/10
En écoute intégrale sur Bandcamp.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Foreseen
Thrash / Crossover
2014 - 20 Buck Spin Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (4)  7.75/10
Webzines : (8)  7.68/10

plus d'infos sur
Foreseen
Foreseen
Thrash / Crossover - 2010 - Finlande
  

tracklist
01.   Slam Savagery  (03:13)
02.   Death Injection  (04:25)
03.   The Prowler  (02:12)
04.   Market Target  (03:18)
05.   Bonded By United Blood  (04:36)
06.   Interlude  (02:31)
07.   Structural Oppression  (03:52)
08.   Delusion Of No Consequence  (04:08)
09.   Both Sides Lose  (03:30)
10.   Paving The Way  (04:58)

Durée : 36:43

line up
parution
11 Novembre 2014

voir aussi
Foreseen
Foreseen
Grave Danger

2017 - 20 Buck Spin Records
  

Essayez aussi
Municipal Waste
Municipal Waste
The Art Of Partying

2007 - Earache Records
  
Municipal Waste / Toxic Holocaust
Municipal Waste / Toxic Holocaust
Toxic Waste (Split 12")

2012 - Tankcrimes Records
  
Power Trip
Power Trip
Manifest Decimation

2013 - Southern Lord Recordings
  
Evil Army
Evil Army
Evil Army

2006 - Get Revenge Records
  
Suicidal Tendencies
Suicidal Tendencies
Join The Army

1987 - Caroline Records
  

The Harrowed
The Harrowed
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
God Dethroned
Illuminati
Lire la chronique
Mörbid Carnage
Glory To Satan Soldiers (EP)
Lire la chronique
METALHERTZ - Bilan 2019
Lire le podcast
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Bilan 2019
Lire le bilan
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Oath Of Cruelty
Summary Execution At Dawn
Lire la chronique
Les Sakrif'or 2019 (Et compo inédite de Véhémence)
Lire le podcast
Dreamlord
Disciples of War
Lire la chronique
Suppression
Repugnant Remains (EP)
Lire la chronique
NONE #2 - RAVENSIRE - A Stone Engraved in Red
Lire le podcast
USE YOUR COLLUSION TOUR
Downcast Collision + Gwar +...
Lire le live report
L'aigle n'est pas réservé aux NAZIS !!!
Lire le podcast
PPCM #27 - Atheist, quand la Floride apporte le meilleur du Death Metal !
Lire le podcast
Bloody Alchemy
Reign Of Apathy
Lire la chronique
25th Anniversary Tour
Machine Head
Lire le live report