chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
106 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dust Bolt - Violent Demolition

Chronique

Dust Bolt Violent Demolition
C'est en cette belle année 2012 que le groupe teuton Dust Bolt a décidé de sortir de l'ombre en nous dévoilant son premier album Violent Demolition. Le calendrier n'a toutefois pas été très généreux avec ce jeune groupe sachant que le combo évolue dans un Thrash Metal assez classique, et que cette année est déjà bien fournie en sorties de très bonne facture dans ce style. Ainsi nos allemands devront jouer des coudes avec certaines des plus grosses pointures du Thrash, tel Overkill, Testament ou encore Kreator, mais également tenter d'égaler le très bon niveau de certains outsiders (HeXen, Tantara ou Bursthead en tête). L'artwork de ce Violent Demolition lui même nous fait d'ailleurs irrémédiablement penser à un autre groupe Thrash ayant plutôt convaincu cette année, j'ai nommé Municipal Waste. Et ce n'est peut être pas dû seulement au hasard car la musique de Dust Bolt possède des sonorités nous faisant parfois penser au groupe américain. Mais pas que... En effet les Allemands possèdent clairement de nombreuses influences, dont les plus flagrantes sont donc Municipal Waste, pour le côté dynamique et parfois limite Crossover des morceaux, et Kreator, pour le côté très mélodique qui se dégage des compositions.

Mais malgré ces deux références qui paraissent évidentes, la musique des Allemands sonne avant tout comme du bon vieux Thrash de la Bay Area des années 80. La production n'y est pas pour rien dans cette impression, claire et très précise, elle nous transporte une vingtaine d'années en arrière en un instant, et est dans l'ensemble très plaisante si on met de côté cette caisse à la résonance vite agaçante. Et c'est dommage car à part ce détail la batterie est un des éléments forts de ce Violent Demolition, Nico est en effet un batteur très dynamique au jeu dans la plus pure tradition du Thrash. Il enchaîne donc les plans typés « punk » rapides et réguliers et les accélérations à couper le souffle. Sur un tel effort de leur batteur les autres musiciens de Dust Bolt ne pouvaient que se défoncer eux aussi, et c'est bel et bien le cas. L'ensemble des morceaux est basé sur un enchaînement de riffs ravageurs, alternés avec des solos d'une complexité certaine qui vous font littéralement tourner la tête. Prenez "Violent Abolition" par exemple, qui est certainement la meilleure chanson de l'album, la lourdeur des riffs vous écrase au sol alors que le superbe solo vient vous aider à vous en remettre.
Mais s'il y en a bien un qui se défoule réellement c'est sans conteste Lenny B.. Le garçon donne vraiment du sien sur cette galette, hurlant comme un possédé d'un bout à l'autre de l'album, forçant sa voix à outrance il donne à l'ensemble des compositions une énergie non négligeable. On est presque en mesure de sentir la sueur couler de son front !

Vous l'aurez donc compris, les Bavarois donnent tout ce qu'ils ont pour plaire aux aficionados de Thrash. Et force est de constater que ça fonctionne plutôt bien, tous les morceaux sont entraînants, tous les morceaux possèdent un moment fort, tous les morceaux possèdent au moins un gros solo, en somme tous les morceaux.... sont à peu près les mêmes pour ainsi dire. Car oui Dust Bolt a trouvé une recette qui, à défaut d'être originale, se trouve être diaboliquement efficace, mais comme on dit souvent il ne faut pas abuser des bonnes choses. Et là est donc le principal défaut de l'album, il est extrêmement ardu de différencier les chansons les unes des autres. Pourtant on sent que le groupe a repéré le piège et a essayé de le contourner sur certaines chansons, comme sur l'intro de "Shaltered By Reality", mais au bout d'à peine 1 minute le groupe retombe dans le classique. Un problème de maturité ? Possible, l'avenir nous le dira et ce défaut pourrai s'estomper avec l'expérience, même si paradoxalement le cas inverse est plus souvent observé pour genre de groupes....


Dust Bolt a tout de même plutôt bien réussi son premier essai en nous servant un album très agréable à écouter et qui se savoure très bien entre amis autour d'une bonne bière allemande. La similarité des chansons est au final le seul réel défaut de la galette. Il y a bien quelques passages un peu moins inspirés, mais niveau composition et interprétation le sans faute n'est pas loin . Voilà donc un jeune groupe talentueux, aux compétences d'écriture et d'interprétation très intéressantes, qui espérons le, a juste besoin d'évoluer encore un petit peu pour trouver son propre son.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dust Bolt
Thrash Metal
2012 - Napalm Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs :   -
Webzines : (15)  7.56/10

plus d'infos sur
Dust Bolt
Dust Bolt
Thrash Metal - 2007 - Allemagne
  

tracklist
01.   Opulence Contaminated
02.   Violent Abolition
03.   March Thru Pain
04.   Shattered by Reality
05.   Toxic Attack
06.   Into Madness
07.   (When Thy Shall Come) Oblivion
08.   Pleasure on Illusion
09.   Deviance

Durée : 41'40''

line up
parution
20 Juillet 2012

voir aussi
Dust Bolt
Dust Bolt
Awake The Riot

2014 - Napalm Records
  

Essayez aussi
Scornforger
Scornforger
Neighbours Are Livin' Dead

2011 - Autoproduction
  
Atrophy
Atrophy
Violent By Nature

1990 - Roadrunner Records
  
Death Angel
Death Angel
Humanicide

2019 - Nuclear Blast Records
  
Tankard
Tankard
Alien (EP)

1989 - Noise Records
  
Testament
Testament
The Legacy

1987 - Megaforce Records / Atlantic Records
  

Black Fast
Spectre of Ruin
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique