chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
117 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Annihilator - For The Demented

Chronique

Annihilator For The Demented
Le départ de Dave Padden suite au très réussi « Feast » n’augurait rien de bon pour la suite de la carrière d’ANNIHILATOR. Quand bien même Jeff Waters est seul maître à bord du vaisseau thrash canadien depuis la fin du siècle dernier, le 6ème chanteur historique du groupe n’a pas volé son macaron de vétéran ; pour avoir officié plus de 10 ans derrière le micro, la voix la plus versatile du combo d’Ottawa mérite bien une médaille, surtout compte tenu de la grande qualité des « All For You », « Feast » ou « Schizo Deluxe ». Jeff a beau enchaîner en studio comme il en a l’habitude, la compilation fonds de tiroirs « Triple Threat » et un « Suicide Society » assez moyen n’ont rien fait pour rassurer les fans. Seul motif d’espoir, un retour plutôt réussi au poste de chanteur, surtout au regard des tentatives passées (« Remains », « Refresh The Demon »).

« Refresh The Demon » ? On y pense d’emblée au vu de l’artwork mais heureusement pour nous, le title track a plus à voir avec « Ultra-Motion » (sur « Waking The Fury ») qu’avec l’opener gentillet de l’effort précédent. Menée tambour battant, « Twisted Lobotomy » joue l’attaque à tout va : si l’intro classique a tout de l’attrape fan, la décharge brute d’énergie qui s’en suit a de quoi donner le tournis ; riffs tourbillonnants, débit rythmique à la sulfateuse et solis déchirant des cieux métalliques redevenus noir d’encre. S’il manque un petit supplément d’âme à cette première cartouche pour totalement séduire, ça faisait quand même un bail qu’on n’avait pas pris pareille saucée en début de programme. L’autoroute vers un enfer thrash up tempo à faire imploser le moindre radar ? Les gilets jaunes ayant aimablement saccagé l’intégralité du parc de ces odieuses machines à cash, Jeff prend bien garde d’uniformiser les compositions de sa (déjà !) 16ème offrande. La schizophrénie étant sa thématique de prédilection, on retrouve logiquement toutes les facettes d’ANNIHILATOR sur « For The Demented », les plus mélodiques d’entre elles étant d’assez loin celles qui emportent tous les suffrages. Surpassant la superbe « Carnival Diablos », « Pieces Of You » donne presque raison à Jeff d’avoir tapé dans la guimauve durant toutes ces années (« Innocent Eyes » et « Holding On », 100% diabète). Si le démarrage fait peur, le refrain frappe au cœur et que dire du solo final, une pure merveille au feeling si délicieusement eighties qu’on en déterrerait le best of slows de SCORPIONS. Cerise sur le gâteau, un break plombé inattendu qui confère à « Pieces Of You » un cachet sombre et mélancolique fort bienvenu.

Si l’émotion qui faisait défaut aux précédentes productions est bien présente, on le doit aux gros progrès effectués par Jeff derrière le micro ; à ce titre, « For The Demented » regorge de lignes de chant catchy (« One To Kill », « For The Demented », « Not All There ») et de refrains killer. Comme sur « Suicide Society », Waters s’affranchit de toutes limites stylistiques tout en réaffirmant les fondamentaux rock, heavy et thrash qui structurent la bête. Tout est affaire de dosage et l’équilibre de toutes ces influences est ici bien meilleur, les scories d’autocitation et de plagiat de METALLICA ayant été remisées au placard. Les temps forts sont nombreux, du solo groovy de « Phantom Asylum » aux nappes de claviers sur « Altering The Altar », sans oublier le riff génial de la bondissante « Not All There », qui donne immédiatement envie d’enclencher la fonction repeat. Si l’on ajoute un tracklisting sans fausses notes (« The Way » et « The Demon You Know » ont de bonnes choses à faire valoir), un feeling plus old school, le soin particulier apporté aux solis et l’inspiration retrouvée de maestro Waters, on tient a minima l’une des meilleures sorties récente d’ANNIHILATOR. Une des meilleures tout court ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

9 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
02/07/2019 09:34
note: 8/10
Ander a écrit : Welcome back TJ! Headbang

Merci Ander! Sourire
Ander citer
Ander
02/07/2019 09:32
Welcome back TJ! Headbang
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
02/07/2019 09:23
note: 8/10
Høsty a écrit : Oh la bonne surprise ! Bon retour TJ Sourire

Merci à toi! Sourire
Astraldeath citer
Astraldeath
01/07/2019 16:59
Honnêtement cet album ne m'a pas bouleversé, j'en ai gardé une sensation assez mitigée malgré quelques titres comme "Pieces of You" ou l'excellent "Twisted Lobotomy" qui est devenu paradoxalement un de mes morceaux préférés du groupe et qui est une dinguerie à voir en live. On le croit volontiers le Waters quand il dit que titre est dur à en crever à jouer!
Høsty citer
Høsty
01/07/2019 14:06
Oh la bonne surprise ! Bon retour TJ Sourire
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
01/07/2019 11:54
note: 8/10
Mitch a écrit : Toto Seb is back ! Headbang

Quel plaisir de rechausser les crampons!
Mitch citer
Mitch
01/07/2019 11:51
Toto Seb is back ! Headbang
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
01/07/2019 11:47
note: 8/10
AxGxB a écrit : Encore une fois, bon retour à la maison Clin d'oeil

La zone membre a pas changé, l'impression de remettre les pieds dans les mêmes pantoufles. Merci Greg!
AxGxB citer
AxGxB
01/07/2019 11:45
Encore une fois, bon retour à la maison Clin d'oeil

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Annihilator
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (1)  7/10
Webzines : (12)  7.9/10

plus d'infos sur
Annihilator
Annihilator
Thrash metal - 1984 - Canada
  

vidéos
For The Demented
For The Demented
Annihilator

Extrait de "For The Demented"
  

tracklist
01.  Twisted Lobotomy
02.  One To Kill
03.  For The Demented
04.  Pieces Of You
05.  The Demon You Know
06.  Phantom Asylum
07.  Altering The Altar
08.  The Way
09.  Dark
10.  Not All There

Durée : 48:10

line up
  • Jeff Waters / Guitare, Basse, Chant, Batterie (Programmation)

voir aussi
Annihilator
Annihilator
Schizo Deluxe

2005 - AFM Records
  
Annihilator
Annihilator
Criteria For A Black Widow

1999 - Roadrunner Records
  
Annihilator
Annihilator
Metal

2007 - SPV
  
Annihilator
Annihilator
Waking The Fury

2002 - SPV
  
Annihilator
Annihilator
Never, Neverland

1990 - Roadrunner Records
  

Essayez aussi
Anthrax
Anthrax
The Greater Of Two Evils (Compil.)

2004 - Nuclear Blast Records
  
Tankard
Tankard
Alien (EP)

1989 - Noise Records
  
Overkill
Overkill
Bloodletting

2000 - SPV
  
Hatriot
Hatriot
From Days Unto Darkness

2019 - Massacre Records
  
The Pestilence Choir
The Pestilence Choir
Gravity Hits

2012 - Sacrifice Records
  

Defleshed
Reclaim the Beat
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique