chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Annihilator - Schizo Deluxe

Chronique

Annihilator Schizo Deluxe
Ça fait un bon moment que je freine des quatre fers pour boucler la discographie féconde de la machine à riffs ANNIHILATOR. Il faut dire qu'étant seul sur le coup d'un back catalogue contenant pas moins de treize albums studios, pas évident de se renouveler d'une chronique sur l'autre, surtout qu'on a souvent dit l'essentiel une fois encensés les classiques « Alice In Hell » et « Never, Neverland ». Alors « Schizo Deluxe », un album de plus parmi tant d'autres qui ne mérite guère qu'on s'attarde sur son cas ? Fort heureusement non. En digne successeur de l'excellent « All For You », ce onzième full length creuse le même sillon que son prédécesseur, à ceci près que les ballades sirupeuses se sont fait la malle au profit de titres purement thrash metal. Fiesta !

Certes, schizophrénie galopante et multiples personnalités musicales caractérisent toujours à merveille le combo d'Ottawa (écouter la frappadingue « Invite It » pour s'en convaincre) mais Jeff Waters a ici mis le curseur sur l'aspect le plus plombé, voire féroce, de son répertoire. Et si « Schizo Deluxe » singe à merveille le démarrage du lointain « King Of The Kill » (« Maximum Satan » et « Drive » font dans la relecture à peine masquée de « The Box » et « King Of The Kill »), le résultat s'avère infiniment supérieur avec une forte propension à la baston (les excès de vitesse de « Drive », la frénésie rythmique de « Plasma Zombies ») qui fait de cet opus l'un des plus violent et direct du groupe (il faut attendre la piste 9 pour franchir la barre des six minutes). Qu'il passe en mode rouleau compresseur sur « Too Far Gone » - chantée par Waters – ou qu'il colle la honte à METALLICA sur une « Pride » renvoyant aux plus belles heures des Four Horsemen (même Padden s'y met en imitant à merveille James Hetfield le temps d'une gueulante), le Jeff à tout faire (basse, chant, guitares) est dans une forme étincelante, comme en témoignent la profusion de riffs et de solis de rang qui fourmillent sur ce catalogue de fulgurances en tout genres. Pas une compo sans son morceau de bravoure qui vous fasse valser les cervicales ou provoque un désir irrépressible d'attraper une guitare et d'envoyer du lourd, tant l'efficacité du tracklisting s'avère maximale. Car une fois ballotés entre mid tempis heavy au possible (« Warbird », « Like Father Like Gun »), place à l'émotion le temps de deux dernières salves où le duo Waters/Padden joue la carte de la versatilité made in « All For You », le chanteur caméléon confirmant haut la main qu'il est bien la meilleure pioche de l'ex-one man band depuis Coburn Pharr. Et que dire du feu d'artifice final sur « Something Witchy », où le six cordiste de génie se fend de solis à faire pâlir Eddie Van Halen en personne ? Du très solide on vous dit, pour ce qui reste un modèle de cohérence dans la carrière tumultueuse d'un ANNIHILATOR rarement aperçu à pareille fête, sinon à l'orée de sa carrière. Un album somme fort bien pensé et exécuté à la perfection auquel on reprochera juste une absence de véritables surprises, mais au vu des nombreuses sorties de route dont ANNIHILATOR s'est rendu coupable par le passé, on n'insistera pas trop sur ce point !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
15/04/2011 09:07
note: 8/10
Disco bouclée!

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Annihilator
Thrash metal
2005 - AFM Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (3)  8.17/10
Webzines : (22)  8.09/10

plus d'infos sur
Annihilator
Annihilator
Thrash metal - 1984 - Canada
  

tracklist
01.  Maximum Satan
02.  Drive
03.  Warbird
04.  Plasma Zombies
05.  Invite It
06.  Like Father Like Gun
07.  Pride
08.  Too Far Gone
09.  Clare
10.  Something Witchy

Durée : 49:49

line up
voir aussi
Annihilator
Annihilator
Sadistic Ballistic

2020 - Neverland Music/Silver Lining Music
  
Annihilator
Annihilator
Annihilator

2010 - Earache Records
  
Annihilator
Annihilator
Carnival Diablos

2001 - SPV
  
Annihilator
Annihilator
Criteria For A Black Widow

1999 - Roadrunner Records
  
Annihilator
Annihilator
King Of The Kill

1994 - Music For Nations
  

Essayez aussi
Dust Bolt
Dust Bolt
Violent Demolition

2012 - Napalm Records
  
The Haunted
The Haunted
The Haunted Made Me Do It

2000 - Earache Records
  
Tankard
Tankard
The Morning After

1988 - Noise Records
  
Nekromantheon
Nekromantheon
Rise, Vulcan Spectre

2012 - Indie Recordings
  
Destruction
Destruction
Eternal Devastation

1986 - Steamhammer Records (SPV)
  

The Agony Scene
Get Damned
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique