chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
102 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Carcass - Heartwork

Chronique

Carcass Heartwork
Comment ne pas parler de Death Mélodique sans mentionner Carcass, qui furent l'un des instigateurs du genre avec Dark Tranquillity et autres In Flames (Bien qu'ils furent aussi l'un des instigateurs du Gore-Grind durant leur jeunesse)? Aujourd'hui, Carcass est un groupe auquel on attache beaucoup d'importance et ce pour un seul album qui aura marqué toute une génération de mélomanes: Heartwork. Dites-moi la vérité! Qui n'a jamais headbangué aux riffs d'ouverture menaçants de « Buried Dreams », ou encore qui n'a jamais eux des frissons durant les solos de « Carnal Forge » et qui n'a jamais crié au génie à l'écoute du titre éponyme? Difficile de trouver, avouez-le!

Heartwork est un album qui fut composé en 1993. En son sein on pouvait compter, entres autres, Michael Amott à la guitare(qui fondera plus tard Arch Enemy avec son frêre) ainsi que Bill Steer, ex Napalm Death, au back-vocals et à la guitare.

Mais venons-en à la musique. D'emblé sur le premier titre, « Buried Dreams », on peux prendre compte de la production qui fait tout de suite penser au son old-school suédois (Entombed?) sûrement dû à la présence de Mike Amott (bien que le groupe soit originaire du Royaume-uni). Ensuite, il y a la voix de Jeff Walker: très malsaine et agressive, mais à la fois douce à l'oreille... et ce que j'aime beaucoup c'est qu'elle se démarque des autres types de voix à la Death (le groupe) que bien d'autre formation de Death Mélodique adopteront par la suite. « Carnal Forge » s'avère être un titre assez aggressif. Le drumeur blaste et les guitaristes thrashisent bien comme il faut. Les solos qui viennent par la suite en subjugueront plus d'un de par leur « mélodicité », marquant à vie les auditeurs du talent « Amottien ». Juste après celle-ci, c'est « No Love Lost ». Je ne sais pas pourquoi, mais à chaque fois que j'écoute ce titre, le « Five Minute Alone » de Pantera me vient en tête, peut-être dû au même type de riffs groovy qu'on peux y retrouver chez les texans. Reste que ce titre figure pamris les meilleurs!

Puis voici venir ce que je considère le titre phare du groupe, « Heartwork ». Dès le début, les guitares saccadées nous en mettent plein la gueule, ça continue en thrashisant bien a fond jusqu'à ce qu'un court mais excellent solo vienne amortir cet élan de brutalité. Juste après, ça repart de plus bel avec le chant particulier de Jeff Walker et des guitares bien aggressives comme on les aimes. Très certainement le meilleur titre de l'album, selon moi. Par la suite on aura droit à « Arbeit Macht Fleisch » survitaminé en guitares. « Blind Bleeding The Blind » pour sa part, propose un excellent (mais court) duel de solos en plein milieu de la pièce. « Doctrinal Expletives » contient des passages mélodiques assez techniques, poussant l'euphorie de l'auditeur. Et pour finir, « Death Certificate » clôt l'album sur une note assez sombre et plutot malsaine (dans le bon sens du terme).

Vous l'aurrez compris Carcass ne s'était pas trompé en changeant drastiquement de style pour l'album Heartwork. On ne peut que regretter la séparation d'un groupe qui promettait beaucoup. Surtout quand on sait que Michael Amott avait quitté Carcass parce que le groupe devenait trop mélodique à son goût et qu'il a par la suite fondé Arch Enemy, groupe aujourd'hui reconnu comme étant l'une des influences majeures en matière de Death Mélo. Quelle ironie...

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Carcass
Death Metal
1993 - Earache Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (59)  8.78/10
Webzines : (16)  9.08/10

plus d'infos sur
Carcass
Carcass
Death Metal Mélodique - 1986 - Royaume-Uni
  

écoutez
tracklist
01.   Buried Dreams  (03:59)
02.   Carnal Forge  (03:55)
03.   No Love Lost  (03:23)
04.   Heartwork  (04:33)
05.   Embodiment  (05:36)
06.   This Mortal Coil  (03:50)
07.   Arbeit Macht Fleisch  (04:22)
08.   Blind Bleeding The Blind  (04:57)
09.   Doctrinal Expletives  (03:39)
10.   Death Certificate  (03:41)

Durée : 41:55

line up
parution
18 Octobre 1993

voir aussi
Carcass
Carcass
Surgical Steel

2013 - Nuclear Blast Records
  
Carcass
Carcass
Swansong

1996 - Earache Records
  
Carcass
Carcass
Necroticism
(Descanting the Insalubrious)

1991 - Earache Records
  
Carcass
Carcass
Wake Up And Smell The... Carcass (Compil.)

1996 - Earache Records
  
Carcass
Carcass
Symphonies Of Sickness

1989 - Earache Records
  

Essayez aussi
Entrails
Entrails
The Tomb Awaits

2011 - F.D.A.
  
Deathcult
Deathcult
Pleading For Death... Choking On Life (EP)

2014 - Me Saco Un Ojo Records
  
Cadaveric Fumes
Cadaveric Fumes
Macabre Exaltation (Démo)

2012 - Impious Desecration Records
  
Nex Carnis
Nex Carnis
Obscure Visions Of Dark

2015 - Nightbreaker Productions
  
Horrendous
Horrendous
Anareta

2015 - Dark Descent Records
  

Tankard
A Girl Called Cerveza
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique