chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
112 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Immolation - Unholy Cult

Chronique

Immolation Unholy Cult
« Of Martyrs and Men »… Quand j’ai entendu ce titre pour la première fois, sa première minute notamment, j’ai d’abord cru avoir inversé mon album d’Immolation avec un album d’Opeth… Cet arpège lancinant, montant en puissance, hypnotique… « The Moor », sur « Still Life » ? Perdu, c’est bien Ross Dolan et sa bande, qui nous font le coup de la petite introduction toute calme… pour mieux surprendre leur monde avec un bon blast des familles dès la première minute écoulée. Me voilà rassuré, d’autant plus que le reste de l’album (8 titres, une constante chez nos Américains) ne laisse lui plus aucun doute sur l’esprit intact du groupe, faisant d’ « Unholy Cult » la continuation parfaite ou presque de « Close to a World Below ».

Les riffs les plus malsains qui soient, en provenance directe du chaudron de Lucifer ; le prêcheur Dolan, toujours aussi machiavélique dans ses propos anti-religieux, déclamés avec une conviction et surtout un calme effrayant ; les patterns de batterie atypiques d’Alex Hernandez (son dernier album avec le groupe..), révélateur de l’originalité musicale toujours présente du groupe… tous ces éléments Immolationesques par essence sont de nouveau présents, pour la jouissance de nous autres pauvres pêcheurs. Petit bémol, la production est moins « fracassante » que ne l’était celle de « Close to a World Below », atténuant un peu l’effet coup de poing de ce dernier (leur meilleure production à ce jour d’ailleurs). Bizarre de voir que la spirale descendante continuera sur « Harnessing Ruins » quelques années plus tard, revenez au son de « Close to a World Below » messieurs svp… Cela n’empêche pas « Unholy Cult » d’être un album une fois de plus très inspiré, même s’il possède un peu moins d’éclat que son prédécesseur…

Les 3 premiers titres sont le triptyque parfait d’un début d’album en fanfare, avec d’or et déjà quelques nouveaux riffs mémorables à immortaliser au panthéon des meilleurs du groupes : 2min44 sur « Of Martyrs and Men », ou comment un riff peut symboliser à lui seul toute la quintessence maléfique d’un groupe ; le refrain de « Sinful Nature » en est un autre exemple, en se payant en plus le luxe d’être accrocheur et déclencheur de mouvements de têtes incontrôlés ; et que dire du riff de transition du monolithique titre éponyme (8 minutes de noirceur death métallienne placé en 3ème position d’un album, c’est courageux comme tracklist) qui démarre à 2 :59, accompagné par les paroles prophétiques de Dolan : « Are you willing…to die….with us ? ». Les mélodies lancinantes, écorchés et hypnotiques ont elle aussi de nouveau la part belle, comme sur la conclusion de « Of Martyrs and Men », de « Reluctant Messiah » (encore un superbe titre mid-tempo porteur d’une ambiance excellemment morbide) ; ou bien sur la classique mélodie du dernier titre, ici le grandissime « Bring Them Down », sans doute le titre le plus furieux de l’album avec son accélération impitoyable en milieu de parcours…et qui, une fois que la messe est dite… nous entraîne avec lui dans les abysses (encore et toujours) en utilisant une autre de ces mélodies délicieusement sombres dont seul Immolation a la recette…se répétant encore et toujours…

« Close to a World Below » était proche de la perfection, « Unholy Cult » n’est qu’excellentissime. Les deux albums sont très similaires dans leur approche du style du groupe, et se démarquent de ce que faisait le groupe au départ (le son s’affinant bien davantage ici, plus accrocheur peut être…) …et de ce qu’il a fait ensuite avec « Harnessing Ruins ». Pas foncièrement différent… mais légèrement moins intéressant à mes yeux. Quoi qu’il en soit, « Unholy Cult » constitue avec « Close… » les deux perles de leur discographie, l’age d’or du groupe, et deux indispensables de tout amateur de Death glauque, brutal et inspiré. Immolation est grand, cessez de lutter et rentrez dans le culte…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Immolation
Death Metal
2002 - Listenable Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (20)  8.73/10
Webzines : (19)  8.12/10

plus d'infos sur
Immolation
Immolation
Death Metal - 1988 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Of Martyrs And Men  (05:25)
02.   Sinful Nature  (03:16)
03.   Unholy Cult  (08:02)
04.   Wolf Among The Flock  (03:49)
05.   Reluctant Messiah  (04:58)
06.   A Kingdom Divided  (04:16)
07.   Rival The Eminent  (05:35)
08.   Bring Them Down  (06:06)

Durée : 41:27

line up
parution
28 Octobre 2002

voir aussi
Immolation
Immolation
Majesty and Decay

2010 - Nuclear Blast Records
  
Immolation
Immolation
Hope And Horror (EP)

2007 - Listenable Records
  
Immolation
Immolation
Here In After

1996 - Metal Blade Records
  
Immolation
Immolation
Providence (EP)

2011 - Scion Audio Visual
  
Immolation
Immolation
Dawn of Possession

1991 - Roadrunner Records
  

Essayez aussi
Loudblast
Loudblast
Burial Ground

2014 - Listenable Records
  
Brutally Deceased
Brutally Deceased
Black Infernal Vortex

2014 - Doomentia Records
  
The Grotesquery
The Grotesquery
The Lupine Anathema

2018 - Xtreem Music
  
Nominon
Nominon
Recremation

2005 - Konqueror Records
  
Trenchrot
Trenchrot
Dragged Down To Hell (Démo)

2013 - Nihilistic Holocaust
  

Soulfly
Soulfly
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique