chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
116 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Dew-Scented - Incinerate

Chronique

Dew-Scented Incinerate
Après un Issue VI légèrement décevant comparé au monstrueux Impact (sans doute l'un des meilleurs brûlots thrash des ces dernières années), les Allemands de Dew-Scented nous reviennent, toujours aussi bien réglés avec un nouvel album, le bien nommé Incinerate. Pour moi c'est simple: Dew-Scented, c'est ce qui se fait de mieux en matière de thrash moderne. Si le groupe a passé une partie de sa carrière dans l'anonymat le plus complèt, Inwards (2002) et surtout Impact (2003) l'ont fait apparaître à la surface, pour le plaisir de tous les amoureux du genre. Issue VI trainait peut-être un peu la patte et la prod s'était révélée trop claire mais je gardais pleinement confiance dans le groupe. J'ai bien fait car avec Incinerate, les Teutons nous balancent en pleine figure un thrash violent aussi inspiré qu'efficace, comme ils ont toujours su le faire.

Ce qu'il y a de bien avec Dew-Scented, c'est qu'on a pas besoin d'analyser sur 36 pages sa musique pour essayer de faire comprendre aux lecteurs de quoi il retourne. Dew-Scented, c'est tout con mais ça envoie comme personne: du thrash moderne ultra efficace et accrocheur avec des influences death pour les (nombreux) blasts et la violence du propos et hardcore avec les vocaux de Leif, toujours aussi en forme (mis à part quelques effets "avions" tout sauf indispensables). Riffs incisifs entraînants, rythmiques thrash classiques mais imparables, soli terribles, quelques mélodies sympathiques ainsi que des séquences plus lentes mais entêtantes (l'intro et l'outro, "Retain The Scars", Everything Undone", "Now Or Never"), prod énorme, il n'y a rien à dire tout est bon dans cette nouvelle cuvée! Souvent pied au plancher, le combo d'outre-Rhin n'en oublie pas pour autant d'élargir son registre: son thrash métal est ainsi suffisamment varié pour qu'on ne s'ennuie pas une minute et prenne son pied pendant les 45 minutes de l'opus. A noter en plus la participation de quelques grands noms de la scène: Jeff Waters (Annihilator), Gus G. (Firewind) et Mille Petrozza (Kreator).

Pas la peine de s'apesantir 1h30, Dew-Scented déroule et fait très mal. Incinerate nous montre un groupe expérimenté qui a pris pleinement conscience de son potentiel et de son récent statut de tête d'affiche. Il est clair que ce n'est pas le genre de groupe qui va révolutionner quoique ce soit, mais jouer aussi bien du thrash, je n'en connais pas beaucoup qui en sont encore capables (sans piller dans les Slayer & co n'est-ce pas Legion Of The Damned!). C'est ce qu'on appelle une valeur sûre!

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

8 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
30/03/2017 09:01
note: 8/10
Ayant eu l'occasion de voir le groupe sur cette tournée il n'y a rien à dire les titres de l'album déboitent et le line-up est en grande forme. Après comme d'habitude il y'a un côté linéaire mais l'ensemble est tellement efficace et puissant qu'on oublie cela sans peine. Encore aujourd'hui un des meilleurs disques de la bande de Leif !
Chri$ citer
Chri$
26/03/2007 18:25
note: 7/10
du pur Dew Scented, comme d'hab...je sais pas trop pkoi je l'ai acheté celui là (ah si, les reprises de Metallica et Slayer me faisaient de l'oeil), l'est pas trop mal mais bon... je trouve ça trop redondant comme zik, depuis tjs, et ça serait bien si Leif variait un peu les vocaux autrement que par des effets tous moches Moqueur
et Impact est vraiment celui que j'aime le moins, rien à faire j'y arrive..Inwards, malgré son aspect plus basique, est probablement pour moi le meilleur album du groupe Headbang
GUIMMORTAL citer
GUIMMORTAL
25/03/2007 20:27
note: 8.5/10
Je l' ai reçu pas plus tard qu' hier en version double CD (bonus covers) et c' est un très bon disque.

Un peu plus fouillé que ISSUE VI mais la "patte" DEW SCENTED reste galvanisée avec encore plus de talent ! La distinction de cet album est qu' il défouraille légèrement moins brutal que ses prédecesseurs.


Toutefois je ne suis pas OK avec Keyser, ISSUE VI est techniquement au-dessus d' IMPACT avec des riffs beaucoup plus recherchés (avis perso)
Evil_Nick citer
Evil_Nick
25/03/2007 16:31
Il déboite le morceau en écoute. Ca donne envie !!
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
25/03/2007 15:38
note: 6.5/10
Bon album, c'est clair, mais qui m'a lassé rapidement. Trop peu de différence avec le précédent sans doute, qui font que je n'ai justement retenu que les morceaux avec les guests ! j'y reviendrai plus tard dans l'année sans doute ...
cglaume citer
cglaume
25/03/2007 15:32
J'avoue avoir arrêté après "Impact" (que j'ai aimé un pouillème moins que "Inwards"Clin d'oeil après avoir vu les chros du suivant ... J'ai un peu l'impression d'avoir affaire au Carnal Forge Allemand Sourire
Mitch citer
Mitch
25/03/2007 15:10
note: 7.5/10
Pas l'album de l'année mais c'est fichtrement efficace (et bien mieux que le précédent opus)! Devil
Silenced-Self citer
Silenced-Self
25/03/2007 15:06
note: 8/10
Yep très bon album Les passages plus lents apportent une réelle dynamique et c'est un plus non négligeable.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Dew-Scented
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (10)  7.25/10
Webzines : (19)  7.54/10

plus d'infos sur
Dew-Scented
Dew-Scented
Thrash Metal - 1992 † 2018 - Allemagne
  

tracklist
01.   Exordium (intro)
02.   Vanish Away
03.   Final Warning
04.   That's Why I Despise You
05.   The Fraud
06.   Into The Arms Of Misery
07.   Perdition For All
08.   Now Or Never
09.   Aftermath
10.   Eveything Undone
11.   Contradictions
12.   Retain The Scars
13.   Exitus (outro)

Durée : 44'01

line up
parution
30 Mars 2007

voir aussi
Dew-Scented
Dew-Scented
Intermination

2015 - Metal Blade Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Issue VI

2005 - Nuclear Blast Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Invocation

2010 - Metal Blade Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Icarus

2012 - Metal Blade Records
  

Essayez aussi
Kreator
Kreator
Extreme Aggression

1989 - Noise Records
  
Gorod
Gorod
Kiss The Freak (EP)

2017 - Autoproduction
  
Target
Target
Master Project Genesis

1988 - Aaarrg Records
  
Exodus
Exodus
Shovel Headed Kill Machine

2005 - Nuclear Blast Records
  
Condition Critical
Condition Critical
Extermination Plan

2016 - Autoproduction
  

Déception de l'année
Kreator
Outcast
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Fusion Bomb
Concrete Jungle
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique
Les belles gueules du Black Metal
Lire le podcast
PPCM #17 - I have a THRASH, I have a DEATH... HAN ! THRASH DEATH !!
Lire le podcast
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
PPCM #16 - Top 5 du Thrash qui tache
Lire le podcast
Metalhertz - S02E03 - Surveillez le ciel!
Lire le podcast
BLACK METAL 1990-1994 : Le top 10 / Le pas-top 3
Lire le podcast
Affront
World in Collapse
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Spécial 20 ans de Thrashocore : Interview de Chris le fondateur !
Lire le dossier
Misery Index
Rituals of Power
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique