chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
102 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Arsis - We Are The Nightmare

Chronique

Arsis We Are The Nightmare
Avant qu'on m'engage, c'était quand même n'importe quoi chez Thrashocore. Sans même parler de l'attitude délurée des membres de la rédaction qui passaient plus de temps à se servir de leur notoriété pour courir après des mannequins russes et avoir des réductions sur le kilogramme de cocaïne, c'était surtout les notes infligées à certains groupes qui étaient proprement honteuses. Si l'on peut comprendre que la surdité avancée de certains chroniqueurs sur le déclin ait pu permettre de mettre 7/10 au dernier Mithras (oui, j'ai la rancune tenace), il est plus difficilement explicable d'avoir mis 8/10 aux deux premiers chefs d'œuvres de Arsis, le meilleur groupe de death technique des Etats-Unis (et je pèse mes mots). Bon, ok j'avoue, je suis fan des Virginiens depuis leur premier album, A Celebration Of Guilt, joyaux de death technique atypique, que je classe personnellement parmi les meilleurs albums de tous les temps (oui, rien que ça). Et si United in Regret s'avéra être un poil moins bon, car l'on sentait que certains morceaux faisaient office de bouche-trou malgré la présence de tubes tels que « Oh, The Humanity », « Lust Before teh Maggots Conquest » ou « The Mariage Bed », il restait tout de même un album exceptionnellement bon. Vous vous imaginez donc bien l'impatience avec laquelle j'attendais le nouvel album de Arsis, que je considère comme étant l'un des meilleurs groupe de metal en activité (oui bon ok, j'arrête les éloges). Mais passons outre cette considération de fan en essayant d'être le plus objectif possible.

Voilà seulement un an et demi que United In Regret est sorti, et pourtant Arsis a profondément changé en ce court laps de temps : Michael VanDyne a quitté le navire, et James Malone toujours aidé de Noah Martin à la basse, a décidé de s'entourer de musiciens permanents, ce qui s'est concrétisé par l'embauche de Ryan Knight à la seconde guitare et de Darren Cesca, déjà batteur de Incinerate et Goratory. Alors, autant vous le dire tout de suite, Arsis possède maintenant le meilleur line-up de son histoire. On connaissait déjà l'incroyable talent de guitariste de James Malone (fortement influencé par Dieu le Père Andy LaRocque), on se doutait que Noah Martin était un très bon bassiste, on savait pertinemment que Darren Cesca était un monstre (il n'y a qu'à écouter Incinerate), mais la démonstration technique qui est faite sur We Are The Nightmare nous montre de surcroît que Ryan Knight est juste l'un des meilleurs guitaristes du circuit. Je suis resté bloqué au visionnage du DVD (sur lequel je reviendrai) sur la propreté et la facilité avec laquelle il arrive à enchaîner des figures démentiellement complexes Sweep 6 cordes/legato/tapping 3 doigts pour les deux du fond que ça intéresse.
Pas de surprise donc au fait que We Are The Nightmare soit l'album le plus technique de Arsis, et c'est principalement au niveau de la batterie que cela se ressent. Si avant, cet instrument était totalement éclipsé par l'époustouflant travail de James Malone à la guitare, la musique d'Arsis s'est faite plus homogène sur ce nouvel opus, et Darren Cesca gratifie l'album de parties de batterie variées, rapides, techniques et prenantes, exactement à la manière d'un Derek Roddy. Il suffit de jeter une oreille rapide sur Shattering The Spell pour comprendre que techniquement, Arsis a encore atteint une nouvelle dimension : les lignes de sweep et autres tapping abondent, les leads ne cessent quasiment jamais, la batterie est ultra variée, on distingue de temps à autre quelques belles subtilités à la basse… Bref, si vous aviez toujours rêvé de rejouer du Arsis dans votre chambre à coucher, je vous déconseille vivement l'écoute de ce We Are The Nightmare, à moins qui vous souhaitiez vraiment avoir une bonne raison (en l'occurrence, le dépit) pour revendre votre instrument.

Il y a une chose qui frappe à l'écoute de We Are The Nightmare, c'est que Arsis se fait moins mélodique et aérien par moment, et que les morceaux sont loin de se ressembler autant que par le passé. Alors ne vous inquiétez pas, vous retrouverez toujours les contrepoints que Malone compose à la perfection, seulement ils sont juste moins nombreux que par le passé. Mais encore plus que la diminution du nombre de contrepoints, c'est le jeu de Darren Cesca qui renforce l'impression de la perte du côté aérien permanent. En effet, même si son jeu y est bien plus varié que dans Goratory ou Incinerate, il n'en reste pas moins très lourd pour du Arsis, regorgeant de matraquages de double pédale (« Sightless Wisdom ») et autres blast beats tout autant que de passages plus posés que l'on connaît au groupe. Mais en plus, l'album possède quelques morceaux plutôt simples, et largement moins élaborés que par le passé, sans presque aucun contrepoint, et sans fioritures techniques autres que d'injouables solos (« We Are The Nightmare », « A Feast For The Liar's Tongue », et dans une moindre mesure « Failure's Conquest » et ses breaks beaucoup trop simples). Et ça c'est vraiment étonnant.

Alors oui, We are The Nightmare est extrêmement bien fait, le rendu global est vingt fois plus accrocheur que le Arsis d'antan, mais ce gain d'efficacité a comme pendant de faire rentrer Arsis (en partie seulement) dans la norme du death technique. Si avant, le groupe faisait souvent penser à un Anata croisé avec les tous premiers Dark Tranquillity (pour résumer), aujourd'hui le groupe a quelques rares accents de Necrophagist (c'est flagrant sur les placements de « Shattering The Spell ») toujours conjugués avec cette mélodicité suédoise des années 90 aujourd'hui perdue. Mais ce qui me gêne le plus sur ce nouvel opus, c'est que je n'ai plus aussi souvent cette impression d'écouter un concerto pour guitares, basse et batterie par un élève de Bach, mais j'ai simplement l'impression d'écouter un excellent album de death technique…
Mais ne soyons pas sévère plus longtemps, je ne peux vous le cacher, oui, ce nouvel Arsis malgré une relative conventionalité et trois morceaux surprenants n'en demeure pas moins un excellent album, largement au dessus de la masse des autres groupes de death technique. L'album comporte son lot de tubes, qui de surcroît s'enchaînent : tout de« Shattering the Spell » à « Progressive Entrapment » est absolument délectable sur cet album, et Malone nous démontre une fois de plus son génie de la composition et du placement vocal. Seule la fin de l'album est un poil plus faible, bien que « My Oath To The Madness » soit lui aussi un très bon morceau.
A noter aussi une production plus massive que par le passé : si la voix n'a pas changé dans le mixage, que le son des guitares est toujours aussi incisif, et que la basse se laisse toujours entendre de temps à autre, la batterie a encore une fois changé de registre. La grosse caisse est bien plus en avant que par le passé et les toms et la caisse claire ont un son relativement proches et lui aussi très avant, ce qui fait que la batterie ressort bien plus que par le passé, renforçant l'impression de lourdeur que je dénonce plus haut. Néanmoins, cela reste une excellente production, extrêmement claire, où chaque élément est reconnaissable.

Terminons cette chronique sur le DVD bonus présent dans l'édition que je possède, et qui avouons-le, ne présente pas grand intérêt si l'on n'est pas fan du groupe. C'est un studio report d'une trentaine de minutes, où l'on voit Ryan faire des solos incroyables entre deux prises, et le groupe tout entier boire du vin rouge à 4,5$ le litre dans des gobelets en plastique (ça mériterait presque un boycott en France) en regardant un film porno ou en chantant du King Diamond (preuve de leur bon goût et je parle de King Diamond, pas du porno ! ). Bref, pas grand-chose d'indispensable, hormis la chanson finale que l'on reprendra tous en chœur tant elle est entraînante : « Won't you be my girlfrieeeeeeend ? ».

C'est donc un excellent album de death technique que nous livre Arsis, extrêmement technique et ultra accrocheur à la fois. Mais du point de vue du fan que je suis, c'est pourtant un album moins bon que ce à quoi je m'attendais, et j'avoue toujours passer au travers des morceaux « We Are The Nightmare », « A Feast For The Liar's Tongue » et « Failure's Conquest », beaucoup trop simples à mon goût. C'est certes l'album le plus technique de Arsis, mais c'est aussi à mon sens le moins élaboré : exactement l'inverse de United In Regret, qui manquait totalement d'accroche mais était extrêmement élaboré. Le côté aérien fait un peu trop souvent défaut à cet album, et le jeu de Darren Cesca ne colle pas toujours au style du groupe. Mais We Are The Nightmare n'en reste pas moins un album de très haute volée.
J'apprends d'ailleurs alors que je finalise cette chronique que Darren vient de quitter le groupe. C'est plutôt une mauvaise nouvelle, car c'était techniquement le meilleur batteur qu'ait eu le groupe, et je suis sûr qu'il aurait pu un peu mieux adapter son jeu au fil du temps. Il va être bien difficile de le remplacer, et il ne faudrait pas que ce départ compromette leur tournée européenne…

DOSSIERS LIES

Death Technique : les indispensables
Death Technique : les indispensables
Décembre 2011
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

34 COMMENTAIRE(S)

von_yaourt citer
von_yaourt
02/03/2010 22:21
note: 9/10
Non, je tarde parce qu'il semble tellement mauvais que je ne l'ai pas encore acheté !

La chronique viendra sûrement quand il sera à moins de 5€. Mr Green
donvar citer
donvar
02/03/2010 20:10
note: 9.5/10
Je l'écoute encore et toujours très régulièrement, quel album!
Cela me rappelle d'ailleurs que le petit dernier "starve for the devil" est assez décevant, à quand la chronique Von yaourt? (tu tardes parce que la note sera mauvaise??)
Saikicekon citer
Saikicekon
06/03/2009 01:02
note: 8/10
Ander a écrit : Saikicekon a écrit : Super Album ! Les guitare sont énormes. Autant les rythmiques que les plans leads. J'ai la gaule à chaque fois :-)
Petit bémol, comme Von_yaourt, la batterie. Je la trouve parfois peu inspirée. Ceux qui aime être tenu en haleine en écoutant un album, peuvent l'acheter les yeux fermés.


Oo

Bien au contraire, c'est un des rares défauts qu'on peut pas faire sur ce disque, y a des putains de plans de batterie!



C'est clair qu'il y a des putains de plans, j'ai pas dis le contraire !!
En fait je pense que c'est une question de goût, j'ai toujours préféré le jeux de batterie "aéré" ou à la "poulpe" (Mastodon) voili voiloo... sans rancune ? ;-)
Efelnikufesin citer
Efelnikufesin
05/03/2009 14:15
note: 8/10
Je plussoie avec le schtroumpf Clin d'oeil
Ander citer
Ander
05/03/2009 10:03
note: 6.5/10
Saikicekon a écrit : Super Album ! Les guitare sont énormes. Autant les rythmiques que les plans leads. J'ai la gaule à chaque fois :-)
Petit bémol, comme Von_yaourt, la batterie. Je la trouve parfois peu inspirée. Ceux qui aime être tenu en haleine en écoutant un album, peuvent l'acheter les yeux fermés.


Oo

Bien au contraire, c'est un des rares défauts qu'on peut pas faire sur ce disque, y a des putains de plans de batterie!
Saikicekon citer
Saikicekon
05/03/2009 01:30
note: 8/10
Super Album ! Les guitare sont énormes. Autant les rythmiques que les plans leads. J'ai la gaule à chaque fois :-)
Petit bémol, comme Von_yaourt, la batterie. Je la trouve parfois peu inspirée. Ceux qui aime être tenu en haleine en écoutant un album, peuvent l'acheter les yeux fermés.
crocoscar citer
crocoscar
29/12/2008 13:30
note: 9.5/10
Une tuerie, une cohérence qui produit une ambiance magique, avec en même temps de véritables talents individuels !
citer
tibo
15/07/2008 18:12
T'as surement raison, comme je suis plutot néophyte question metal j'y vais un peu à l' instinct et du coup j' ai un peu du mal à approfondir musicalement parlant...
En tout cas excellent album, très riche mélodiquement parlant, et très agréable à l' écoute
Ant'oïn citer
Ant'oïn
15/07/2008 14:49
note: 9.5/10
Je pense que si on cherche vraiment on pourra toujours trouver des influences ce qui est normal, a mon avis la comparaison avec Death se fait plus dans la demarche de riff a tempo different avec des cassures (quoi que je trouve pas ca flagrant dans Arsis...) ou bien l'ambiance general qui me fait aussi un tout petit peu penser a Schuck. Je ne connais pas BDM (et ouai honte a moi) mais peut etre que tu ressens la meme facon de composer sans forcement etre le meme genre.
citer
tibo
15/07/2008 14:04
Ah bah tant pis... j'sais pas le tempo très rapide, la recherche permanente de mélodies, et la voix éraillée limite black me rappelait TBDM... Mais après c'est possible que j'aie de la merde dans les oreilles parce que vous parlez parfois d' une comparaison avec death et là non plus je vois pas trop...
Ant'oïn citer
Ant'oïn
14/07/2008 00:58
note: 9.5/10
A la limite y'a certain passage qui me font penser a du Necrophagist (sur Shattering the spell c'est flagrant) mais bon...franchement Arsis a son propre style et cette album TUE tout simplement.
9.5/5 Sourire
von_yaourt citer
von_yaourt
13/07/2008 22:33
note: 9/10
Yz a écrit : tibo a écrit : Est-ce que je suis le seul à qui Arsis rappelle furieusement The Black Dahlia Murder???

Oui.


Je confirme.
Yz citer
Yz
13/07/2008 22:21
tibo a écrit : Est-ce que je suis le seul à qui Arsis rappelle furieusement The Black Dahlia Murder???

Oui.
citer
tibo
13/07/2008 22:13
Est-ce que je suis le seul à qui Arsis rappelle furieusement The Black Dahlia Murder???
Ant'oïn citer
Ant'oïn
06/07/2008 01:16
note: 9.5/10
Ca y'est je l'ais ecouter que deux fois en entier,mais alors quelle claque ! vraiment splendide de technique mais surtout de superbe melodie (dont tu ne parle pas beaucoup dans ta chronique co meme Sourire).

Peut etre que je n'ai pas assez ecouter les anciens album mais pour moi ce we are the nightmare reviens beaucoup plus au racine death melodique du "celebration of a guilt". Peut etre faudrait il que je reecoute United In regret que je n'arrive JAMAIS a digerer tellement il me laisse de marbre, mais ce dernier nouvelle album reviens avec une production plus naturel et une ambiance proche du premier album.

Et alors y'a de ces tubes... "Overthrown" "Sightless Wisdom", mais dans tout les morceaux on retrouve notre compte c'est un album qu'il vas falloir ecouter mainte et maintes fois histoire de tout cerner. Complexe et melodique c'est ce que je ressens.

Alors le DVD n'a aucun interet...ca me fait chier d'ailleurs il pourrait au moins foutre un live ou plus de partie d'enregistrement car la on apprend rien a part qu'il regarde des films porno de merde en buvant du vin...
Ant'oïn citer
Ant'oïn
28/06/2008 14:39
note: 9.5/10
J'ai carrement du mal avec United In Regret pour moi la production et la grosse demonstration en oubliant les parties melodique et surtout la perte de ce cote "epique revolutionnaire" m'ont fait oublier le groupe, mais je suis ravis de reentendre ce que j'avais adorer sur Celebration of a guilt, de grosse melodique et une production plus simple moins plastique (artificiel).

Deja commander je l'attend avec impatience.
Chri$ citer
Chri$
07/06/2008 13:28
note: 9/10
j'avais apprécié sans plus le premier album, acheté le second sans vraiment l'écouter...et ce 3e opus a tourné en boucle pendant mes longues heures de route! en tant que musicien j'apprécie tout particulièrement le sens mélodique des compos, ce "we are the nightmare" faisant désormais partie de ces quelques albums que je peux écouter rien que pour analyser les parties de guitares...on a un tube en puissance avec "Overthrown" tu l'as souligné Von, mais le titre éponyme, "Servants to the Night" ou l'endiablé refrain de "A Failure's Conquest" sont tout simplement de grands moments de musique! je ne l'attendais pas avec impatience mais maintenant je ne peux plus m'en passer...et il m'a donné envie de réécouter les précédents, j'ai bien l'impression d'etre passé à coté de quelque chose!
Niktareum citer
Niktareum
05/06/2008 22:36
J'avais plus ou moins laché Arsis après le 1er album (me demandez pas pourquoi...) faudra que je me penche sur ce dernier et son prédécesseur.
von_yaourt citer
von_yaourt
05/06/2008 20:32
note: 9/10
C'est normal hein, c'est du death tech' (comme noté dans la chro !), tout ce que tu n'aimes pas ! Clin d'oeil

Ceci dit, la voix est bien plus black/death que metalcore/death mélo. D'ailleurs Arsis était là avant que cette mouvance immonde émerge...
Keyser citer
Keyser
05/06/2008 20:18
von_yaourt a écrit : Keyser a écrit : Ca pourrait être pas trop mal si il n'y avait pas ce chant horripilant...

Et tu pourrais avoir des goûts corrects si tu écoutais autre chose que du gruik. Double fuck


Ah mais les gruiks c'est pas du tout ce que je préfère, quand y'a que ça ça me soule vite! En death rien ne vaut un bon vieux growl classique!

Pour en revenir à Arsis, j'ai bcp de mal avec ce genre de voix criardes à la BTBAM. Ca me fait trop penser à du métalcore/death mélodique. D'ailleurs je trouve Arsis trop mélodique et trop moderne. C'est super bien joué mais c'est pas assez sale pour moi.
von_yaourt citer
von_yaourt
05/06/2008 19:20
note: 9/10
Keyser a écrit : Ca pourrait être pas trop mal si il n'y avait pas ce chant horripilant...

Et tu pourrais avoir des goûts corrects si tu écoutais autre chose que du gruik. Double fuck
Keyser citer
Keyser
05/06/2008 19:13
Ca pourrait être pas trop mal si il n'y avait pas ce chant horripilant...
cglaume citer
cglaume
05/06/2008 19:04
Mitch a écrit :
La pièce de théâtre "En attendant Godot" de Samuel Beckett les kidz (c'était mon oral au bac de français... ça fait un bail)! Clin d'oeil


Putain heureusement qu'il y en a un qui suit !! Moqueur
Mitch citer
Mitch
05/06/2008 18:25
note: 9/10
Ander a écrit : 2nd° Decapitation a écrit : cglaume a écrit : 2nd° Decapitation a écrit : en attendant Gorod et Necrophagist!

... de pied ferme !!
"En attendant Gorod", pas mal le jeu de mot ... involontaire ou bien ? Clin d'oeil


Eux non c'est pas fait exprès...surtout que je vois toujours pas de jeu de mots désolé!Mr Green
Tu peux me l'expliquer...


+1.



La pièce de théâtre "En attendant Godot" de Samuel Beckett les kidz (c'était mon oral au bac de français... ça fait un bail)! Clin d'oeil
Ander citer
Ander
05/06/2008 18:22
note: 6.5/10
2nd° Decapitation a écrit : cglaume a écrit : 2nd° Decapitation a écrit : en attendant Gorod et Necrophagist!

... de pied ferme !!
"En attendant Gorod", pas mal le jeu de mot ... involontaire ou bien ? Clin d'oeil


Eux non c'est pas fait exprès...surtout que je vois toujours pas de jeu de mots désolé!Mr Green
Tu peux me l'expliquer...


+1.

Bon sinon je pense que je me prendrai United In Regret un de ces quatres, le titre en écoute sur le MySpace me plaît bien, c'est finalement plus proche de Anata que de Necrophagist et comme j'aime beaucoup Anata...
2nd° Decapitation citer
2nd° Decapitation
05/06/2008 17:46
note: 9.5/10
cglaume a écrit : 2nd° Decapitation a écrit : en attendant Gorod et Necrophagist!

... de pied ferme !!
"En attendant Gorod", pas mal le jeu de mot ... involontaire ou bien ? Clin d'oeil


Eux non c'est pas fait exprès...surtout que je vois toujours pas de jeu de mots désolé!Mr Green
Tu peux me l'expliquer...


cglaume citer
cglaume
04/06/2008 23:42
2nd° Decapitation a écrit : en attendant Gorod et Necrophagist!

... de pied ferme !!
"En attendant Gorod", pas mal le jeu de mot ... involontaire ou bien ? Clin d'oeil
von_yaourt citer
von_yaourt
04/06/2008 21:25
note: 9/10
Je te recopie la définition de wikipédia : "En musique, le contrepoint rigoureux (souvent appelé contrepoint) est une discipline d'écriture musicale classique qui a pour objet la superposition organisée de lignes mélodiques distinctes."

Plus là : http://fr.wikipedia.org/wiki/Contrepoint_rigoureux
citer
greg
04/06/2008 21:06
Super album, avec lequel je découvre Arsis d'ailleurs. Excellent ce groupe. Technicité, émotions, efficacité. Un mélange que peu de groupes peuvent se vanter de réussir!

Question: c'est quoi un contrepoint?
2nd° Decapitation citer
2nd° Decapitation
04/06/2008 20:43
note: 9.5/10
Ni plus ni moins que leur meilleur album.
Cet album est un chef d'oeuvre de technique et de mélodies qui dégagent de réels émotions.
J'avais pas pris un tel pied depuis Martyr.

Album de l'année pour l'instant.(en attendant Gorod et Necrophagist!)
von_yaourt citer
von_yaourt
03/06/2008 23:01
note: 9/10
Ah mais tu as tout à fait raison mon cher Arnaud ! L'ombre de Dieu le Père Chuck Schuldiner - que son nom soit sanctifié - plane sur la tête de James Malone, et donc dans les compositions de Arsis. Je l'ai souligné dans la chronique de A Diamond For Disease (le tube absolu du groupe avec ses 12 minutes de bonheur).
D'ailleurs, c'est un autre défaut de ce We Are The Nightmare : ne pas avoir de réel tube (bon, à la réflexion "Overthrown" sort un peu du lot, mais de peu ! )

Sinon bizarre que la voix ne te plaise pas, c'est plutôt répandu les voix criardes dans le death technique (surtout le techno-death), même si James Malone a de forts accents black metal.
Arnaud citer
Arnaud
03/06/2008 20:40
Je crois bien que cet album va finir chez moi, même si au départ c'était pas gagné (sans doute à cause du chant).
Ouais en fait c'est sûr, je l'achète ainsi que les précédents. Moqueur

Mais en réécoutant les extraits sur myspace, ça me plait de plus en plus. Chaque instrument à sa place et c'est juste prodigieux. Putain de guitariste qui sonne Heavy Metal (solos excellents), bassiste loin d'être manchot et batteur au jeu intéressant.

Ils ont leur style, musique personnelle, mais je me permettrais juste de les comparer à Death. Leur musique dégage ce même côté dramatique et accrocheur qui me plait tant sur un "Symbolic". D'ailleurs quelques riffs et solos son du même accabit, point de pompage, mais il y a quelque chose qui me rappelle Death.
Mitch citer
Mitch
03/06/2008 15:24
note: 9/10
Pour une fois que je suis presque entièrement d'accord avec le ptit' Yaourt (perso je trouve que c'est leur meilleur album)! Sourire

Tout est dit, un excellent album de death mélo technique qui combine à merveille les atouts des deux premiers opus (technique et accrocheur) avec un enchaînement de titres imparables (malgré un titre éponyme un peu fade)! Devil

Un des albums de l'année assurément! Headbang
cglaume citer
cglaume
03/06/2008 15:21
C'est pas du deathcore Arsis ???
Quoi, on peut plus rigoler ? Moqueur

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Arsis
Death Technique
2008 - Nuclear Blast Records
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (31)  8.45/10
Webzines : (26)  7.87/10

plus d'infos sur
Arsis
Arsis
Death mélodique technique - 2000 - Etats-Unis
  

vidéos
We Are the Nightmare
We Are the Nightmare
Arsis

Extrait de "We Are The Nightmare"
  

tracklist
01.   We Are the Nightmare
02.   Shattering the Spell
03.   Sightless Wisdom
04.   Servants to the Night
05.   Failing Winds of Hopeless Greed
06.   Overthrown
07.   Progressive Entrapment
08.   A Feast for the Liar's Tongue
09.   My Oath to Madness
10.   Failure's Conquest

Durée : 40:48

line up
parution
18 Avril 2008

voir aussi
Arsis
Arsis
Visitant

2018 - Agonia Records
  
Arsis
Arsis
United In Regret

2006 - Willowtip Records
  
Arsis
Arsis
A Celebration of Guilt

2004 - Willowtip Records
  
Arsis
Arsis
Starve For The Devil

2010 - Nuclear Blast Records
  
Arsis
Arsis
Unwelcome

2013 - Nuclear Blast Records
  

Essayez aussi
Disowning
Disowning
Human Cattle

2019 - Xenokorp
  
Myrkskog
Myrkskog
Deathmachine

2000 - Candlelight Records
  
Theory In Practice
Theory In Practice
Colonizing The Sun

2002 - Listenable Records
  
Dungortheb
Dungortheb
Waiting For Silence

2008 - Autoproduction
  
Anachronism
Anachronism
Orogeny

2018 - Autoproduction
  

Album de l'année
Ripping Corpse
Dreaming With The Dead
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique