chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Centinex - Reflections

Chronique

Centinex Reflections
Un an et demi après la sortie de leur deuxième album « compilation » Malleus Maleficarum (à oublier), les malheureux Centinex continuent ainsi leur timide épopée. Le groupe n'attendra pas bien longtemps pour signer autre part, à savoir chez Emanzipation (racheté par les Danois de Diehard). La bande (au line-up identique) retournera au mythique Abyss Studio afin d'enregistrer Reflections, toujours sans batteur et donc fagotée de leur B.A.R surnommée « Kalimaa ».

Reflections est la suite logique de Malleus Maleficarum mais d'un tout autre niveau. Comme l'indique l'horrible artwork, la paire Schulman/Wiklund (les deux compositeurs de Centinex) pose un pas de plus vers ce nouveau black metal furieux et mélodique en ascension qui les intrigue tant. Le tempo monte d'un cran tout comme une présence plus marquée des riffs tremoli démoniaques intrinsèques de cette scène. D'ailleurs la B.A.R se veut brillamment programmée, sonnant presque naturelle à certains endroits. Porté par la production froide et dévastatrice du Abyss Studio, impossible de ne pas comparer Centinex aux groupes de renom ayant déjà enregistré chez monsieur Tägtgren (dans le tas : Dawn, Dark Funeral, Setherial, Marduk…). « Before The Dawn » (aux similitudes d'un Sacramentum), « My Demon Within » ou « Into The Funeral Domain » ne pouvaient pas sonner plus black/death suédois. A l'instar de Malleus Maleficarum, Centinex a su créer une véritable atmosphère occulte et glaciale, condition sine qua none pour le genre pratiqué. Chaque titre possède son aura : la doomy « In Pain », le break de « Darkside » ou encore le final acoustique splendide de « Into The Funeral Domain » sauront titiller l'auditeur.

Centinex n'a pas pour autant perdu sa fibre death metal, a côté de ces nombreux leads mélodiques intenses, viennent se greffer les riffs grassouillets ainsi que le chant death « made in Stockholm ». Ce dernier malheureusement toujours aussi poussif et monocorde, malgré quelques poussées gutturales (l'énorme intro d' « Undivined » ou « Darkside ») et hurlements intéressants (« My Demon Within »). Un point négatif qui vient s'ajouter aux passages brouillons « bouche trou » (aisément retirables) gâchant le plaisir d'écoute (« Carnal Lust », « The Dimension Beyond ») ou certains riffs/leads un peu trop « faciles » qui ne fonctionnent pas à tous les coups… Surtout face à ceux du mémorable « Seven Prophecies » ou au break jouissif d'un « In Pain » par exemple. Un défaut qui s'atténuera mais suivra malheureusement Centinex jusqu'à sa chute.

Ovni de la discographie de Centinex et de la scène de l'époque, ce Reflections ravira aussi bien les adeptes de death metal old school que de black suédois « nineties ». Seul Necrophobic à ma connaissance avait réussi à marier ces deux genres à ses débuts. Malgré la qualité de la galette, on sent que Centinex n'est pas totalement à l'aise avec ce style… Certains passages pataugent et créent quelques baisses de régime notoires. Le groupe revira de genre dès l'album suivant pour un retour à leur premier amour death metal (au Sunlight Studio).

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

5 COMMENTAIRE(S)

NORDDD citer
NORDDD
24/05/2021 14:48
note: 8/10
Ma période préférée de Centinex ! Du black/death swedish comme ont en fait plus, mais j'avoue avoir bien aimé également la période "World Declension", plus rentre dedans et plus death/thrash.
hurgh citer
hurgh
21/08/2010 14:56
note: 7.5/10
Du très bon black death, une des meilleurs sorties de Centinex avec ce qu'il faut de brutalité et de mélodies. Le fait que ce soit une BAR ne change rien à la donne car très très bien enregistrée, d'ailleurs je ne m'en suis rendu compte qu'après plusieurs écoutes.
Mitch citer
Mitch
15/08/2010 14:35
note: 8/10
Squirk a écrit : Je ne connais que cet album de Centinex, est-ce que ça vaut le coup que je m'intéresse à la suite ?

La suite est très différente (retour au death puis virage death/thrash) avec de très bons brûlots dont le jouissif Hellbrigade. Les chroniques suivront ! Clin d'oeil
Squirk citer
Squirk
15/08/2010 14:05
note: 7.5/10
J'aime beaucoup ce "Reflections", malgré quelques imperfections on sent que l'équilibre entre la brutalité du black-death et l'aspect mélodique est bien maîtrisé. Sans être une pièce indispensable, on passe un très bon moment en compagnie des Suédois. En bref, du black/death mélo' de qualité !
Je ne connais que cet album de Centinex, est-ce que ça vaut le coup que je m'intéresse à la suite ?
Mitch citer
Mitch
15/08/2010 02:02
note: 8/10
Ajouté au dossier "Black/Death suédois". Les fins gourmets devraient apprécier ! Headbang

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Centinex
Death/Black
1997 - DieHard Music
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (6)  7.67/10
Webzines : (3)  7.5/10

plus d'infos sur
Centinex
Centinex
Death Metal - 1990 - Suède
  

tracklist
01.   Carnal Lust
02.   Seven Prophecies
03.   Before The Dawn
04.   The Dimension Beyond
05.   My Demon Within
06.   In Pain
07.   Undivined
08.   Darkside
09.   Into The Funeral Domain

line up
voir aussi
Centinex
Centinex
Hellbrigade

2000 - Candlelight Records
  
Centinex
Centinex
Decadence
(Prophecies Of Cosmic Chaos)

2004 - Candlelight Records
  
Centinex
Centinex
Diabolical Desolation

2002 - Candlelight Records
  
Centinex
Centinex
Doomsday Rituals

2016 - Agonia Records
  
Centinex
Centinex
Redeeming Filth

2014 - Agonia Records
  

Essayez aussi
Barús
Barús
Drowned

2018 - Memento Mori
  
Necrowretch
Necrowretch
With Serpents Scourge

2015 - Century Media Records
  
Defecrator
Defecrator
Abortion of Humanity

2019 - Drakkar Productions
  
Daäth Shadow
Daäth Shadow
Crowns For Kings

2009 - Osmose Productions
  
Behemoth
Behemoth
Demigod

2004 - Regain Records
  

Soulfly
3
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Ekulu
Unscrew My Head
Lire la chronique
At The Gates
The Nightmare of Being
Lire la chronique
Sakrifiss, Une vision du black metal
Lire le présentation
Dead Heat
World At War
Lire la chronique
Pig Destroyer
Pornographers of Sound (Live)
Lire la chronique
La Voûte #7 - Occult Rock
Lire le podcast
Solstice
Casting The Die
Lire la chronique
Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast
Antagonized
Intense perversion
Lire la chronique
Shadowspawn
The Biology Of Disbelief
Lire la chronique
La Voûte #6 - Musique folklorique traditionelle
Lire le podcast
Agent Steel
No Other Godz Before Me
Lire la chronique
Metallica
No Life 'til Leather (Démo)
Lire la chronique
Les Blackholics ANONYMES
Lire le podcast
Nekromantheon
Visions Of Trismegistos
Lire la chronique
Spellforger
Upholders Of Evil (EP)
Lire la chronique
La Voûte présente : la Série Dungeon Synth (Avec Maxime) - #1 Introduction générale
Lire le podcast
Nightfall
At Night We Prey
Lire la chronique
Necronomicon
The Final Chapter
Lire la chronique
La Voûte #5 - La Trilogie Dead Can Dance
Lire le podcast
Apprends le LATIN avec le Black Metal.
Lire le podcast
Bütcher
666 Goats Carry My Chariot
Lire la chronique
La Voûte #4 - Gormenghast
Lire le podcast
The Crown
Royal Destroyer
Lire la chronique
Enforced
Kill Grid
Lire la chronique
Possessed
The Demo-nic boxset (Compil.)
Lire la chronique