chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
188 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Debauchery - Continue To Kill

Chronique

Debauchery Continue To Kill
Lors de quelques flâneries sur internet, j'ai été moult fois amenée à lire des chroniques au sujet de Debauchery. Et c'était la plupart du temps mauvais, ou dans le meilleur des cas, mitigé. Or, voyez-vous, je total-worship Debauchery - comme dirait l'autre. Je me sens donc dans l'obligation de positiver un peu, face à cette horde de détracteurs.

Beaucoup d'amateur de Death ont pu faire le rapprochement primaire entre Debauchery et des pointures du Death américain telles que Six Feet Under, ou encore Cannibal Corpse. Et, au risque de créer en vous une profonde envie de m'étrangler (ce qui s'annonce comme n'étant pas la seule fois de l'article), je ne suis vraiment, mais alors vraiment, pas fan de ces derniers. C'est pourquoi, même si de manière purement descriptive, la ressemblance y est, je trouve que Debauchery apporte un vrai renouveau dans ce milieu de Death Groovy qui se veut Old School.

Alors certes, avec des titres subtilement imagés tels que "Worship The Violence" ou "Cuntkiller", et cette absolue obsession du sang, on ne va pas dire que c'est très rafraîchissant, et printanier. Mais, personnellement, je vois dans cette alliance entre l'écriture Hard Rock des morceaux, et la façon "Death bien gras" de les jouer, quelque chose de rarement vu, et surtout de peu réussi habituellement. Ce mid-tempo allié à une guitare bien lourde, ça appelle forcément à taper du pied. Je m'empresse alors d'utiliser un terme has-been ("has-been" étant déjà has-been) : Ça swingue.

Certains repoussent avec ferveur l'idée qu'on puisse vouloir remuer du fessier, et bouger ses petits poings en rythme sur du Death, mais c'est bien ce qu'il se passe. Exemple parfait, avec un titre tel que "Hard Rocking", qu'on jurerait être un titre de pur Hard Rock des années 80, avant que la voix profondément gutturale de Thomas ne se fasse entendre. Et quelle voix, mes aïeux.

Pour ravir les puristes du genre, je citerai néanmoins des titres plus sérieux, inspirés en majorité de Death Brutal, tels que "Apostle Of War", ou "Worship The Violence". Je ne peux que mettre en relief cette parfaite maîtrise du rythme (ce qui n'a pas toujours été le cas pour la formation allemande) avec des intro’ comme sur "Blood God Rising" et son joli panel de cris. On retrouve également la signature du groupe à travers l'intro' de l'album et ses bruitages de guerres, de découpages, et autres petits papillons virevoltants que vous pourrez vous visualiser. L'introduction de "King Of Killing" fait également sourire, étant un petit message vindicatif adressé aux "haterzzz" du groupe. Et comment ne pas avoir l'oreille aux aguets lors de leur reprise pleine d'ambition d'un des hymnes du Métal, je vous le donne en mille, "Angel Of Death" de Slayer ? Vous vous apprêtez à vouloir mettre fin à mes jours une deuxième fois, car figurez-vous que je la préfère quasiment à l'originale. Je finirai ce listing barbant par, selon moi, la plus belle réussite de l'album : le sublime "Warfare", douce mélodie qui me réveille tous les matins.

Les trois gaillards nous offrent, en plus de tout cela, une production parfaite, carrée mais pas trop lisse non plus; bref, au poil. C'est pourquoi, je vous invite de tout mon petit cœur de pierre atrophié à vous laisser tenter par la curiosité, sans vous laisser happer par les sirènes de ceux qui n'ont pas été touchés. Malgré sa renommée conséquente en Allemagne, les Debauchery, pour le peu de fois où je les ai vu, n'avaient rameuté que très peu de public français. Et si ma plaidoirie ne vous a pas convaincu, faites-moi le plaisir de vous laisser convaincre par les demoiselles peu vêtues (ou très dévêtues, c'est un peu l'histoire du verre à moitié vide), qui accompagnent certains de leurs shows, et ornent leurs clips.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Debauchery
Death'n'Roll
2008 - AFM Records
notes
Chroniqueur : 9.5/10
Lecteurs : (2)  5.75/10
Webzines : (17)  6.89/10

plus d'infos sur
Debauchery
Debauchery
Death'n'Roll - 2002 - Allemagne
  

tracklist
01.   It Pleases Us to Kill
02.   Blood God Rising
03.   Continue to Kill
04.   Faith and Fire
05.   Hard Rockin'
06.   Apostle of War
07.   Worship the Violence
08.   King of Killing
09.   Angel of Death (Slayer Cover)
10.   Warfare
11.   Cuntkiller
12.   Mincing Machine
13.   Metal on Metal
14.   Walking Glory Road

Durée : 44:33

parution
4 Avril 2008

voir aussi
Debauchery
Debauchery
Germany's Next Death Metal

2011 - AFM Records
  
Debauchery
Debauchery
Rage Of The Bloodbeast

2004 - Black Attakk
  
Debauchery
Debauchery
Back In Blood

2007 - AFM Records
  

Essayez aussi
Massacra
Massacra
Sick

1994 - Vertigo
  
Unmoored
Unmoored
Cimmerian

1999 - Pulverised Records
  
Entombed
Entombed
Uprising

2000 - Threeman Recordings
  
Ghoulunatics
Ghoulunatics
Cryogénie

2006 - Galy Records
  
Entombed
Entombed
Inferno

2003 - Threeman Recordings
  

Kreator
Extreme Aggression
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique