chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Raise Hell - Holy Target

Chronique

Raise Hell Holy Target
Triste réalité. Mon carton de vieilleries black/death suédois oubliées s’amenuise, bientôt la fin de belles découvertes obscures « nineties » chers lecteurs… Ici, Raise Hell et son black/thrash actuel assez médiocre parleront peut-être à certains (voir la chronique de City Of The Damned par Keyser), pourtant le groupe aura débuté dans la mouvance de Dissection et Sacramentum sous le nom In Cold Blood dès 1995 (après Frost, Vinternatt, Frozen In Time, Forlorn) pour se transformer finalement en Raise Hell peu de temps avant la sortie de Holy Target (problèmes de droits d’auteur réglés). Parmi les CV connus, la bande de Stockholm compte dans ses rangs le batteur Dennis Ekdahl (Thyrfing, ex-Sins Of Omission, ex-Mystic Prophecy). Du black/death suédois couplé au triptyque « Nuclear Blast / studio Abyss / Necrolord » (??? Son pire dessin à mon humble avis), difficile de ne pas esquisser un sourire malsain de plaisir avant l’écoute de ce premier album.

Cible sainte verrouillée. Bombardement incessant de décibels en approche : riffs triple couche écrasants, batterie virulente intense et hurlements contre l’église comme armes de guerre. Une stratégie prosaïque mais redoutable. Pour lancer l’offensive démoniaque, une production (sans rides) du studio Abyss « too much » typique (son atomique compressé) qui colle au siège et faisant écho à ses réalisations suédoises de l’époque, du black/death mélodique vindicatif (The Moaning, Withered Beauty) voire carrément au brutal black (Dark Funeral, Marduk, Setherial, The Abyss) sur de nombreux passages bestiaux (« Black Visions » et « Mattered Out » en tête). A écouter très fort donc. Mais ce qui sautera de suite aux oreilles au-delà des ficelles de Jon Nödtveidt, ce sera une forte appétence au vieux thrash (Merciless comme référence) à l’instar de l’évolution de Sacramentum (The Coming Of Chaos) ou Swordmaster (Postmortem Tales). Un aspect qui prendra le dessus sur leur prochaine œuvre.

Sous ce déluge éprouvant (41 minutes sans le moindre temps mort), les voici, colonne vertébrale du black/death suédois, cachés entre les blasts interminables, ces leads glacials parfois teintés néoclassique simples mais indécrottables : le trio fatal « Raise The Devil », « Beautiful As Fire » et « Holy Target » ou « Superior Powers » sauront sustenter les fins gourmets. Des mélodies entêtantes en tremolo parfaitement calibrées qui permettent de reposer nos tympans en surchauffe mais aussi de retenir notre attention. Une attention qui vacillera... La faute tout d’abord à un chant du guitariste manquant cruellement de puissance, masqué dans ce maelstrom auditif ainsi qu’à une musique aux passages trop génériques et trop « empruntés », tout particulièrement en milieu d’album (« Legions Of Creeps » et « The Red Ripper »). Dommage que Raise Hell n’ait pas d’avantage pousser son caractère « subtil » en levant le pied « primitif » et en proposant d’avantage de mélodies haut de gamme.

Raise Hell (toujours actif) changera radicalement de genre lors du prochain opus Not Dead yet et fera oublier ses origines black/death à beaucoup (moi inclus). Certes rien de réellement marquant sur ce Holy Target et une sérieuse baisse de régime en milieu de parcours. Mais un bloc sonore ravageur et mélodique à la sauce suédoise 90 qui s’ajoutera à notre dossier de 2007 (déjà). Les adeptes sauteront évidemment dessus, les amateurs de black suédois devraient eux aussi y trouver leur compte.

DOSSIERS LIES

Black/Death Suédois : les indispensables
Black/Death Suédois : les indispensables
Juillet 2007
  

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Invité citer
Moonshield
17/12/2014 23:22
Jsuis trop ému, je savais pas qu'il en restait encore des comme ça :o

C'est ce genre de black death suédois qui m'a fais rentrer dans le black à proprement parlé donc c'est toujours beaucoup de nostalgie lors de telles découvertes!

J’espère qu'il t'en reste encore quelques autres en réserve...
Invité citer
veliki circus
17/12/2014 19:24
Putain de bon disque ! Puissant, froid et inspiré: du gros gros black death qui squatte toujours mes platines aux cotés des oeuvres mythiques de Decameron, Vinterland et autres Sacramentum.
von_yaourt citer
von_yaourt
17/12/2014 16:40
note: 8/10
Un vrai bon album totalement oublié mais qui possède vraiment quelques très bons moments, notamment le titre éponyme.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Raise Hell
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  8/10
Webzines : (8)  7.35/10

plus d'infos sur
Raise Hell
Raise Hell
Thrash/Heavy - 1997 - Suède
  

tracklist
01.   The March of Devil's Soldiers  (01:30)
02.   Raise the Devil  (04:35)
03.   Beautiful as Fire  (05:12)
04.   Holy Target  (04:29)
05.   Legions of Creeps  (04:35)
06.   The Red Ripper  (04:32)
07.   Black Visions  (05:27)
08.   Mattered Out  (04:17)
09.   Superior Powers  (07:11)

Durée : 41:48

line up
voir aussi
Raise Hell
Raise Hell
City Of The Damned

2006 - Black Lodge Records
  

Essayez aussi
Noctes
Noctes
Pandemonic Requiem

1997 - No Fashion Records
  
Cop Skeletons
Cop Skeletons
Cop Skeletons (EP)

2018 - Grimfuture records
  
Destruktor
Destruktor
Opprobrium

2015 - Hells Headbangers Records
  
In Aeternum
In Aeternum
The Blasphemy Returns (EP)

2016 - Pulverised Records
  
Hyems
Hyems
Antinomie

2007 - Restrain Records
  

Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique