chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
175 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

The Crown - Royal Destroyer

Chronique

The Crown Royal Destroyer
Qu’elle semble heureusement lointaine, cette époque où THE CROWN était un groupe de seconde catégorie, oscillant entre des changements de line up inquiétants et l’horizon d’une potentielle disparition de la scène musicale.. 10 ans ou presque plus tard, requinqué après le succès critique et commercial du précédent opus « Cobra Speed Terror », et un line up qui semble avoir trouvé le meilleur équilibre possible entre la nécessité d’avoir encore quelques membres fondateurs (Lindstrand, Tervonen, Olsfelt) pour garder le cap et celle d’avoir un peu de sang neuf pour ne pas stagner… le combo Suédois nous assène un 10e album, nouvel uppercut de Death Metal aux colorations Thrash comme on les aime.

Soulignons d’office que ce « Royal Destroyer » n’aura pas bénéficié du même traitement de qualité que la sublimissime pochette du précédent album : kitch et pas fofolle, ce n’est pas pour son artwork que j’irai vous conseiller de prime abord cet album. Mais à défaut de choyer nos yeux, nos esgourdes seront par contre ravies de ces 10 nouvelles compos, qui s’inscrivent dans la droite lignée de ce que sait faire THE CROWN : du Death rapide, féroce, qui filtre avec des sonorités thrash old school avec une aisance impressionnante sans jamais sonner daté. J’ai senti la patte à nouveau omniprésente d’Olsfelt dans le songwriting, tant au niveau des lyrics (« Motordeath », « Let the Hammering Begin ! », « Full Metal Justice ») que de cette composante Thrash très poussée, mais systématiquement dopée aux hormones du Death Metal (ça blaste dur et sévère, ne cherchez pas des tempos des 80s par ici, on est entre bonhommes). Dans un registre plus mid tempo, « Glorious Hadès » & « Devoid of Light » amènent le côté plus obscur d’un Tervonen au référentiel plutôt porté par MORBID ANGEL ; et quand les astres s’alignent, certaines pépites un peu innovantes sortent du lot, tel cette quasi ballade « We Drift On », petite pépite aux douces mélodies Suédoises qui fait déjà office de classique ; ou l’épique « Beyond the Frail », peut être bien ma préférée de l’album, au refrain magistral d’intensité. Un peu moins emballé j’aurais été par les 2 titres hyper rapides et courts de l’album que sont « Baptized in Violence » (titre d’intro hyper intense mais sans saveur) et le délire Punk/old school Black de « Scandinavian Satan », intégralement chanté dans la langue natale des Scandinaves.

Solide, inspiré et possédant la douce odeur du travail bien fait, ce 10e album de THE CROWN leur permet de franchir ce cap symbolique la tête haute. Qu’il est agréable de voir, de sentir, d’entendre ! ce groupe prendre un pied d’enfer à jouer ensemble et à composer, après les turpitudes du passé que j’évoquais en préambule (j’écris ceci à la lumière de la récente bio et des différentes interviews…) N’hésitez donc pas une seule seconde à inclure ce « Royal Destroyer » dans vos prochaines playlists (ou achats de support physiques, soyons fous) de 2021, c’est la groupie aveugle et enthousiaste que je suis qui vous y incite fortement. Rendez vous dans les commentaires pour savoir si je serai seul au monde…

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

10 COMMENTAIRE(S)

THUNDER citer
THUNDER
06/07/2021 15:16
Autant j'ai adoré Eternal Death, Crowned in Terror et Deathrace King, autant je n'arrive pas du tout à accrocher à leurs trois derniers albums.
Je les trouves assez insipide et je n'arrive pas a ressentir l’énergie qui se dégageait des premiers albums.
Mera citer
Mera
25/03/2021 08:47
Bon, je l’ai sérieusement poncé dernièrement et c’est clairement une demi déception. Ya effectivement quelques bombes (Motordeath et Beyond the Frail en tête mais j’aime aussi beaucoup Full Metal Justice) mais aussi des grosses purges indignes du groupe (Glorious Hades, Devoid of Light et We Drift On, ZZZzzzzz) et juste pleins de passages plan-plan un peu partout.
Qui sait, je tiens peut-être en beaucoup trop haute estime la triplette Deathrace King / Crowned in Terror / Eternal Death pour l’apprécier à sa juste valeur ?
Holmy citer
Holmy
16/03/2021 22:47
Cet album est une fessée magistrale. A force de l'écouter je commence à le trouver au moins aussi bon que Cobra Speed Venom.

Effectivement un titre comme "Beyond the frail" fait dresser les poils. Épique à souhait, avec des changements de rythme qui font presque passer le titre trop vite.

Que dire de "Let the hammering begin !" également. Une bombe ce titre.

Y'a bien un ou deux titres un peu moins trippants comme "Scandinavian satan" ou "Ultra Faust" mais ils ne sont pas pour autant mauvais.

Et encore "Ultra Faust" je commence à l'apprécier avec son rythme lancinant et son atmosphère lourde.
Chri$ citer
Chri$
16/03/2021 19:44
note: 8/10
Première écoute sur vinyl...un régal. Personne n'a des frissons sur "Beyond the Frail"?

Lapinjaune, j'avoue que "Cobra Speed Terror" me parait un peu plus catchy dans l'ensemble. Mais MIAM tout de même.
Holmy citer
Holmy
13/03/2021 22:07
Bon bah excellent album qui synthétise tout le savoir faire des suédois.

J'étais venu pour en prendre plein la gueule avec des titres ultra speed, et je ne suis pas déçu. Je repars avec, en sus, des titres bien lourds et lents qui envoient du plomb fondu.

Pas vraiment de surprises au sein de cet album, mais que des excellents morceaux.

Dans les survoltés "Motordeath" se fait sa place dans les bombes du groupes. Dans le registre bien lourd "Glorious Hades" fait partie de mes favoris.

Et je n'ai pas fini de découvrir l'album.

Mera citer
Mera
09/03/2021 17:35
J'avoue que j'ai un peu du mal à comprendre cet enthousiasme pour "We Drift On" que ce soit dans ta chro ou celle du lapin jaune.
Ya que moi qui trouve ça beaucoup trop mou ? Pas du tout ce que j'attends d'un The Crown Déçu
Bref, curieux malgré tout de jeter une oreille sur la bête au complet, "Motordeath" envoyant sévèrement la sauce Sourire
coreandcoupdate citer
coreandcoupdate
08/03/2021 23:42
note: 8/10
Pas mieux: ce variant suédois du Crown virus est particulièrement contagieux (même si je lui préfère un petit poil le précédent) Sourire
Mitch citer
Mitch
08/03/2021 11:38
note: 8/10
Pas mieux. Plus incisif et "spontané" que son aîné (avec encore quelques flottements malgré tout) et toujours aussi si jouissif !
Par contre l'artwork je dis "nej".
Holmy citer
Holmy
07/03/2021 17:03
Pour ma part il était déjà en précommande avant que la chronique ne soit publiée.

Je suis ravi de voir qu'il est bien noté. Je le découvrirai lors de sa sortie.
NightSoul citer
NightSoul
07/03/2021 13:39
Ah celui-là je l'attendais !
Chronique qui donne envie et efface les dernières réticences que j'avais à me le procurer sur support physique ! Oui vous avez bien lu !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
The Crown
Death Metal
2021 - Metal Blade Records
notes
Chroniqueur : 8/10
Lecteurs : (2)  8/10
Webzines : (4)  7.97/10

plus d'infos sur
The Crown
The Crown
Death Metal - 1998 - Suède
  

vidéos
Motordeath
Motordeath
The Crown

Extrait de "Royal Destroyer"
  
We Drift On
We Drift On
The Crown

Extrait de "Royal Destroyer"
  

tracklist
01.   Baptized in Violence  (01:18)
02.   Let the Hammering Begin!  (06:13)
03.   Motordeath  (04:23)
04.   Ultra Faust  (06:21)
05.   Glorious Hades  (05:06)
06.   Full Metal Justice  (03:01)
07.   Scandinavian Satan  (02:57)
08.   Devoid of Light  (03:32)
09.   We Drift On  (04:40)
10.   Beyond the Frail

line up
parution
12 Mars 2021

voir aussi
The Crown
The Crown
Doomsday King

2010 - Century Media Records
  
The Crown
The Crown
Cobra Speed Venom

2018 - Metal Blade Records
  
The Crown
The Crown
Deathrace King

2000 - Metal Blade Records
  
The Crown
The Crown
The Burning

1995 - Black Sun Records
  
The Crown
The Crown
Eternal Death

1997 - Black Sun Records
  

Essayez aussi
Cerebral Rot
Cerebral Rot
Cessation Of Life (Démo)

2018 - Parasitic Records
  
Coffin Texts
Coffin Texts
Gods Of Creation, Death & Afterlife

2000 - Dwell Records
  
Ascended Dead / Evil Priest
Ascended Dead / Evil Priest
Nexus Of The Black Flame / Revealing My Obscurity (Split 7")

2020 - Invictus Productions
  
Crucifix
Crucifix
Visions Of Nihilism (Compil.)

2013 - Dark Blasphemies Records
  
Slithering Decay
Slithering Decay
Aeons Untold

2021 - Testimony Records
  

Aborted
Termination Redux (EP)
Lire la chronique
BLACK METAL : Les 100 groupes les plus influents des origines à nos jours !?
Lire le podcast
Destinity
In Continuum
Lire la chronique
Demolizer
Upgrade (EP)
Lire la chronique
Black Mass
Feast At The Forbidden Tree
Lire la chronique
Criminal
Sacrificio
Lire la chronique
Aborted
Maniacult
Lire la chronique
Malevolent Creation
Dead Man's Path
Lire la chronique
Sacrifixion
Shower Me In Death (EP)
Lire la chronique
French Black Metal : Les nouveaux sont-ils à la HAUTEUR ?
Lire le podcast
Turn Cold
Break Your Faith (EP)
Lire la chronique
Killing
Face The Madness
Lire la chronique
Witching Hour
...and Silent Grief Shadows...
Lire la chronique
Metal Méan Festival 2021
Bütcher + Bölzer + Doodswen...
Lire le live report
La Voûte #8 - Monothéiste
Lire le podcast
Hellish
Poison (EP)
Lire la chronique
Best of BLACK METAL 1998 !
Lire le podcast
Deathwards
Rehearsal 2019 (Démo)
Lire la chronique
Illegal Corpse
Riding Another Toxic Wave
Lire la chronique
Steel Bearing Hand
Slay In Hell
Lire la chronique
Machine Head
The Burning Red
Lire la chronique
L'été dans le BLACK METAL
Lire le podcast
Vectis
No Mercy for the Weak (EP)
Lire la chronique
Ekulu
Unscrew My Head
Lire la chronique
At The Gates
The Nightmare of Being
Lire la chronique
Sakrifiss, Une vision du black metal
Lire le présentation
Dead Heat
World At War
Lire la chronique
Pig Destroyer
Pornographers of Sound (Live)
Lire la chronique
La Voûte #7 - Occult Rock
Lire le podcast
Solstice
Casting The Die
Lire la chronique
Hyperborée et Thulé ! Encore un thème Arisk ???
Lire le podcast