chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Mortal Scepter - As Time Sharpens The Sentence

Chronique

Mortal Scepter As Time Sharpens The Sentence (EP)
Sorti en novembre dernier, ce premier EP de Mortal Scepter fût l’une de ces quelques bonnes surprises de fin d’année. Pourtant, on ne peut pas dire que je sois particulièrement dans les temps avec cette chronique qui aurait certainement méritée de figurer dans nos colonnes depuis déjà belle lurette... Enfin que voulez-vous, on ne peut pas être partout et si cela ne vous convient pas, sachez qu’il y a bien d’autres tire-au-flanc dans nos rangs qui mériteraient davantage qu’on les rabroue pour leur manque de régularité (comment ça : "Bel esprit d’équipe" ?).
Quoi qu’il en soit, Mortal Scepter voit le jour à Dunkerque (pas de chance) en 2012. Il lui faudra deux ans pour s’en remettre et ainsi sortir sa toute première démo intitulée à juste titre Demo. Grâce à ce premier essai concluant, les jeunes français décrochent un deal avec les labels américains Unspeakable Axe et Dark Descent qui se chargeront respectivement de la version CD et LP de leur premier EP intitulé As Time Sharpens The Sentence. Pas mal pour une bande de ch’tis, hein ?

Formé au trois quart par d’illustres inconnus, on retrouve tout de même à la guitare et au micro un certain Lucas que quelques-uns d’entre vous ont déjà pu apercevoir sur scène en compagnie des excellents Skelethal. D’ailleurs, l’artwork fort sympathique est l’œuvre de Jon Whiplash, l’autre moitié de cette formation lilloise dont on vous a déjà parlé ici à plusieurs reprises.

Adepte d’un Thrash old school et primitif, Mortal Scepter puise son inspiration dans les classiques allemands et brésiliens de la fin des années 80. Kreator, Destruction, Sodom, Sepultura et Vulcano sont ainsi les premiers noms qui me viennent en tête à l’écoute de As Time Sharpens The Sentence. Un hommage vibrant à ces quelques artistes qui ont façonné le genre il y a maintenant une trentaine d’années sans pour autant sombrer dans un simple exercice de copier/coller. Certes, les nordistes n’inventent rien mais ce n’est pas ce qui compte ici. Non, ce qui compte c’est la qualité indiscutable du riffing de Lucas et The Sorcerer, cette atmosphère bestiale et primitive qui transparaît tout au long de ces vingt-neuf minutes menées pied au plancher, cette production dépouillée et bancale qui pue les années 80 ainsi que cette urgence héritée du Punk qui donne aux compositions de Mortal Scepter une énergie folle en dépit de riffs et de structures pas toujours aussi simples/téléphonées qu’il n’y paraît (ce break tout à fait inattendu sur le titre track, celui particulièrement plein de groove de "Execution Symphony", le jeu frénétique de cymbales sur "Infernal Satanic Sinners", etc).

Mortal Scepter fait donc preuve d’un bel enthousiasme et offre surtout à tous les amateurs de Thrash à l’ancienne, une dérouillée digne de ce nom. Cavalcades épiques et autres tchouka-tchouka, riffs simples, nerveux et abrasifs, soli rock’n’roll bordéliques, réverb’ à blinde au service d’un duo de voix démoniaques (on y retrouve une espèce de frénésie à la Necrowretch) ponctué par quelques montées dans les aigues pas désagréables, production volontairement désuète rappelant les moyens limités des années 80 et la nature "underground" de cette musique appelée à sortir de l'ombre et des bas fonds... Bref, un cahier des charges scrupuleusement respecté par un groupe soucieux de reproduire, avec passion et sincérité, une formule transmise par des groupes qui, pour certains, n’ont aujourd'hui plus grand-chose de très intéressant à proposer (oui, je parle bien évidemment de Sepultura et Destruction).

En guise de conclusion, je vous propose de faire simple : vous aimez Endless Pain et Pleasure To Kill de Kreator ? Schizophrenia de Sepultura ? Bloody Vengeance de Vulcano ? Obsessed By Cruelty et Persecution Mania de Sodom ? Ou encore Infernal Overkill ainsi que Sentence Of Death de Destruction dont on trouve d’ailleurs ici une reprise avec le titre "Total Desaster" ? Alors ce premier EP de Mortal Scepter est fait pour vous. Du Thrash de hardos pour hardos. Point barre.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

1 COMMENTAIRE(S)

Jean-Clint citer
Jean-Clint
31/08/2016 13:17
Excellente découverte qui montre que la scène française est vraiment au top dans de nombreux styles.

Le groupe n'invente pas la roue mais est assez malin pour faire bien sonner les choses et donner envie de les suivre sur la durée

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Mortal Scepter
notes
Chroniqueur : 4/5
Lecteurs :   -
Webzines : (2)  3.75/5

plus d'infos sur
Mortal Scepter
Mortal Scepter
Thrash - 2012 - France
  

tracklist
01.   As Time Sharpens The Sentence  (06:00)
02.   Execution Symphony  (04:25)
03.   Infernal Satanic Sinners  (06:16)
04.   Violent Revenge  (04:24)
05.   Death To The False Ones  (04:19)
06.   Total Desaster (Destruction Cover)  (03:59)

Durée : 29:23

line up
parution
13 Novembre 2015

voir aussi
Mortal Scepter
Mortal Scepter
Where Light Suffocates

2018 - Xtreem Music
  
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned
Mortal Scepter / Deathroned (Split 12")

2018 - Dying Victims Productions
  

Essayez aussi
Target
Target
Master Project Genesis

1988 - Aaarrg Records
  
Demolition Hammer
Demolition Hammer
Epidemic Of Violence

1992 - Century Media Records
  
Sadus
Sadus
Chemical Exposure
(Illusions)

1988 - Sadus Records
  
Sodom
Sodom
Persecution Mania

1987 - Steamhammer Records (SPV)
  
Kreator
Kreator
Phantom Antichrist

2012 - Nuclear Blast Records
  

The Burning
Storm The Walls
Lire la chronique
Drowning / Misgivings
Requiem For Gods Perdition ...
Lire la chronique
L'affaire JP FOURNIER... L'illustrateur qui tua son père.
Lire le podcast
Bestial Invasion
Monomania
Lire la chronique
Night In Gales
Dawnlight Garden
Lire la chronique
Obszön Geschöpf
Lire le biographie
Amorphia
Merciless Strike
Lire la chronique
Scène Franc-Comtoise
Lire le dossier
Dawnbreath
Creatures Of The Damned
Lire la chronique
UNDERGROUND ! C'est quoi et à quoi ça sert ?
Lire le podcast
Bilan 2010-2019 : la sélection de la rédaction
Lire le bilan
Panzer Squad
s/t (EP)
Lire la chronique
Detherous / Stench Of Death
s/t (Split-CD)
Lire la chronique
French Black Metal : La collec' plus lourde que ton père !!!
Lire le podcast
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique