chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
115 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Metallica - ...And Justice For All

Chronique

Metallica ...And Justice For All
Fauché en pleine gloire par la mort tragique de leur bassiste Cliff Burton, Metallica n'hésitera pourtant pas longtemps à poursuivre sa route. C'est ce que Cliff aurait voulu: voilà leur motivation. Trois semaines après l'accident, l'heureux élu est choisi. Il s'agit du bassiste et principal compositeur d'un groupe de l'Arizona, Flotsam and Jetsam, justement très influencé par Metallica et toute la scène de la Bay Area. Son nom: Jason Newsted. Afin de l'aider à s'acclimater et pour le présenter aux fans, les Mets enregistrent un mini-album de reprises, "The $5.98-Garage Days Re-revisited EP".

Pour son nouvel album, Metallica doit relever deux défis: faire aussi bien que "Master Of Puppets" et intégrer son nouveau bassiste en lieu et place de Cliff, considéré comme l'un des meilleurs de sa génération. C'est en 1988 que sort ce "...And Justice For All", qui s'avérera être l'album le plus sombre, le plus riche et le plus ambitieux de la discographie des Four Horsemen.

Les morceaux sont encore plus complexes, plus longs, plus techniques, plus fouillés. Globalement mid-tempo, Metallica sait pourtant toujours faire du thrash rentre dedans. L'album commence et se termine comme "Master Of Puppets" par deux hymnes thrash: "Blackened" et "Dyers Eve". Le premier est un véritable chef-d'œuvre, avec son intro lancinante en crescendo. Le riff thrash qui suit est excellent et très efficace, une vraie merveille. Le morceau est entrecoupé d'un passage plus lent à l'ambiance oppressante, tout bonnement génial, sur lequel il est impossible de ne pas se lancer dans une séance frénétique d'headbanging. "Dyers Eve" est une manière brutale de conclure cet album, qui ne pouvait de toute manière que se terminer ainsi. Certainement le morceau le plus rapide composé par le groupe, avec ses paroles très fortes sur lesquelles je reviendrais plus tard. Le titre ne se calme que lors de rares et courts passages. Une sacrée gifle!

En ce qui concerne les autres titres, leur rythme plus posé n'enlève rien à leur qualité. Metallica fait encore preuve d'un talent incomparable pour les riffs. L'arpège d'intro très douce du titre éponyme avant l'arrivée du riff très lourd, le riff en crescendo lui aussi pesant de "Eye Of The Beholder", celui de "The Shortest Straw" tout en puissance, l'intro de "The Frayed Ends Of Sanity" qui reprend l'air des soldats de la Méchante Sorcière de l'Ouest dans "Le Magicien d'Oz", tout cela n'est qu'un florilège des nombreuses richesses musicales qui vous attendent à l'écoute de cet album.

Je tiens quand même à m'attarder sur deux morceaux, les deux meilleurs de "...And Justice For All" selon moi. Il s'agit de "One" et de "To Live Is To Die". "One" est sans doute la plus belle chanson que Metallica ait jamais composée, une semi-ballade grandiose. Celle-ci a d'ailleurs fait polémique à l'époque. Certains fans à l'esprit un peu étroit y ont vu un retournement de veste du groupe, qui aurait vendu son âme à l'industrie du disque. En plus, les Mets tournent leur premier clip pour ce morceau alors qu'ils avaient juré de ne jamais en faire. Vous vous rendez compte? Le même genre d'attitude avait suivi la sortie de "Ride The Lightning" sur lequel la semi-ballade "Fade To Black" avait déjà donné des cauchemars à certains. Mais parlons musique. "One" s'ouvre sur des bruitages de guerre avant que de jolis arpèges et qu'une mélodie mélancolique à souhait viennent caresser nos oreilles mis à mal par trois premiers morceaux très agressifs. La batterie n'apparait qu'à la 54è seconde et à 1'45 la voix de James se fait entendre, pleine de nostalgie et de souffrance. Un court passage plus agressif vient nous sortir soudainement de notre béatitude, où James, dans la peau d'un handicapé de guerre, implore Dieu de le laisser mourir. Le schéma calme et petit passage violent est répété une fois puis un magnifique solo fait son apparition, avant que ce même passage violent ne revienne sur des paroles légèrement modifiées. Le morceau enchaîne ensuite sur une série de riffs tout en harmonies et un jeu de batterie très lourd. Tout celà nous amène au passage mythique. L'enchaînement mélodie/violence atteint alors son paroxysme. 4'32: les guitares passent au second plan la batterie joue le premier rôle, la double mime à la perfection une rafale de mitraillette. Les guitares réapparaissent après 4 secondes, très brutales et renforcent le thème guerrier. James entame ses vers légendaires ("Darkness, imprisoning me, All that I see, Absolute horror..."), où se mèlent colère et désespoir. Kirk exécute ensuite de somptueux soli et le morceau finit de façon apocalyptique sur un riff très brutal que Lars ponctue en martelant ses fûts et ses cymbales. Fantastique.

Le deuxième morceau sur lequel il serait injuste de ne pas s'arrêter est "To Live Is To Die". Quasiment instrumental, ce morceau est l'une des plus belles oeuvres de Metallica. Mais c'est avant tout un magnifique hommage à Cliff, le titre regroupant des riffs de sa composition enregistrés quelques mois avant sa mort. L'intro acoustique en crescendo est sublime, on ressent toute la tristesse causée par la perte d'un être cher. Après une minute, un martèlement crescendo vient briser la mélodie, un gros riff nous martèle la tête. La tristesse fait place à la colère. S'ensuivent riffs, harmonies et soli dans une ambiance à la fois de colère et de mélancolie. Une rupture brutale fait rebondir le morceau à la cinquième minute. Plus calme, plus planant (presque atmosphérique), ce break sera accompagné par un solo sublime qui parachèvera cette note de mélancolie qui domine tout le morceau. La suite est plus agressive tout en restant mélodique. Puis c'est le retour du gros riff qui avait suivi l'intro acoustique, mais quelques vers parlés viennent s'ajouter, en guise d'adieu au grand Cliff. Ce chef-d'œuvre se termine de la même façon qu'il s'était ouvert. Bouleversant.

Saluons une nouvelle fois la performance des musiciens. Lars a encore étoffé son jeu et se sert beaucoup plus de la double pédale. Kirk nous sort des soli complètement dingues. Écoutez moi ceux là: "Blackened" (4'31), "Eye Of The Beholder" (4'25), "Harvester Of Sorrow" (3'41), "The Frayed Ends Of Sanity" (4'26) et "To Live Is To Die" (3'16). Qui dit mieux? La voix de James s'est encore améliorée, elle est devenue plus grave, plus rauque, plus virile. Personnellement, je trouve qu'il est à son apogée au niveau des vocaux. Sa performance sur "One", notamment, est remarquable. Son talent de parolier est également mis à contribution. On pourrait presque parler de concept-album tant les thèmes de la justice, des gouvernements et de la liberté sont récurrents. "...And Justice For All" critique le système judiciaire américain, "Eye Of The Beholder" dénonce la censure et la pensée unique (inspiré d'ailleurs du procès de Jello Biafra, chanteur des Dead Kennedys, instigué par le gouvernement américain à cause du contenu soi-disant obscène de l'album Frankenchrist de 1985), "The Shortest Straw" pointe du doigt les exclusions sociales pour opinion divergente (notamment la chasse aux sorcières dans les années 1950). Même la pochette fait référence à la justice bafouée. Pourtant le groupe refuse toujours le terme de "concept-album". Les paroles de "One", tout en adéquation avec la musique si triste parle d'un blessé de guerre qui n'a plus de jambes, plus de bras et qui ne peut ni voir, ni entendre, ni parler. On peut évidemment y voir une dénonciation de la guerre et de ses conséquences meurtrières. Les paroles sont inspirées de la nouvelle de Dalton Trumbo de 1939, "Johnny Got His Gun", et le clip est parsemé d'extraits du film basé sur cette même œuvre ("Johnny s'en va t'en guerre"), qui sortit en pleine guerre du Vietnam en 1971. Autres paroles fortes, celles de "Dyers Eve" qui apparaissent sous la forme d'une lettre de suicide qu'écrit un enfant à ses parents qui l'ont toujours caché du monde réel et empêché de vivre. C'est d'ailleurs la première fois que James se lance dans des paroles autobiographiques. Un grand succès tant celles-ci prennent aux tripes.

Malheureusement, même si "...And Justice For All" est un album génial, il n'atteint pas la grandeur de "Master Of Puppets". Et ce pour trois raisons. La première est la longueur des morceaux qui nuit parfois à leur efficacité. La chanson éponyme fait presque 10 minutes et devient du coup un peu barbante. Metallica a peut-être voulu en faire trop. La deuxième raison concerne la basse. Pour intégrer Jason à la musique de Metallica et tourner la page de Cliff, le groupe n'a rien trouvé de mieux que de ne pas faire apparaître les lignes de basse dans le mix final. Quel dommage, surtout après celles de "Master Of Puppets"...La dernière raison, et pas des moindres, est la production de l'album. C'est en effet le plus mal produit de la discographie des Four Horsemen (St. Anger est hors compétition!). Le son des grattes raisonne trop et un certain manque de puissance se fait sentir. Mais le pire reste la batterie: les toms sonnent comme des barils de lessive. Tout cela ne me gène pas vraiment pour apprécier la qualité de cet album mais il faut avouer que c'est un défaut non négligeable.

Très technique, très noir (la mort de Cliff n'y est sûrement pas étranger), "...And Justice For All" constitue le chapitre final de l'odyssée thrash du groupe, sa meilleure période. Malgré quelques défauts qui l'empêchent de se hisser au même niveau que "Master Of Puppets", beaucoup de groupes aimeraient avoir un tel album dans leur discographie. "One" et "To Live Is To Die" sont parmi les meilleurs morceaux des Mets et soli et riffs restent des références. Je ne me lasserais jamais de l'écouter, tout comme les trois précédents. Par la suite, Metallica va évoluer et prendre une direction plus grand-public, ce que beaucoup regretteront tant le groupe dominait sa catégorie.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

32 COMMENTAIRE(S)

MoM citer
MoM
25/08/2017 09:26
note: 9.5/10
" C'est en 1988 que sort ce "...And Justice For All", qui s'avérera être l'album le plus sombre, le plus riche et le plus ambitieux de la discographie des Four Horsemen."

Ah ben tout est dit, et ça justifie pourquoi, selon moi, cet album est le meilleur du groupe Sourire
Je n'ai pas vécu la sortie de Master of Puppets, et j'ai écouté Metallica après plusieurs années d'écoutes d'autres groupes. Certains se sont inspirés de Metallica et, à mon sens, ont proposé de sacrés claques (Heathen) et d'autres groupes un peu moins connus ont sorti des putains de branlées Thrash qui m'ont fait voir d'un mauvais oeil les productions de Metallica (Realm, Toxik, Watchtower, le "Scream Bloody Gore" de Death).

Mais ce "...And Justice For All" a une saveur unique, et je suis ravi de voir que quelqu'un apprécie "To Live Is To Die" à sa juste valeur Gros sourire
Superbe chronique également, très bien écrite !
Drug-Sniffing Dog citer
Drug-Sniffing Dog
07/09/2016 01:05
note: 10/10

Pour moi le meilleur, sans discutions.
Même avec ce mix foireux, en particulier des gratts qui bouffent trop d'espace, surtout dans les graves.
Y a un côté nerveux... sombre... et électrique... dents serrés... une hargne que je ne retrouve pas ailleurs, ou tout du moins pas à ce niveau...
Ptêt la disparition de Cliff... ou pas... ^^
Et puis les lyrics sont bons.



hammerbattalion citer
hammerbattalion
25/08/2016 21:13
Super kro, j'ai honte, je ne connaissais pas le référence au Magicien d'Oz. Mon préféré de Metallica, les compos, les lyrics, la cover, le look, le son (hé hé) le live à Seattle....Pffff, j'ai commencé à écouter du metal en 88, cet album est un des premiers que j'ai achetés (en k7) et toujours dans mon top 5.

Bien sur il y a le Black Album, mais je pense que c'est avec celui-là qu'ils ont commencé à dominer le monde et à complètement ringardiser la planète heavy tout entière. Puis il y a One et ce clip....

Wikipedia est mon ami sur ce coup, exemplaires vendus:
Black Album, 25 000 000
Master Of Puppets, 23 000 000
...And Justice For All, 19 000 000

Putain!

PS: le plus mal produit c'est quand même Death Magnetic.
heylel citer
heylel
25/08/2016 17:27
note: 9/10
j'avoue qu' à sa sortie, j'ai détesté, surtout après master, le pire étant le son du mix vraiment trop peu dynamique. Passé cela, j'avoue adoré cet album pour la qualité de ses compos.

il fait partie de la grande période de metallica.

Incontournable
Jean-Clint citer
Jean-Clint
25/08/2016 13:43
note: 9/10
Un excellent album à la fois riche et complexe où le groupe nous sort toute sa patte technique.

Rien à jeter au niveau des compos qui passent très bien les années, il est juste dommage que la prod' soit compressée à mort et qu'on n'entend rien à la basse.
Sreen citer
Sreen
06/03/2015 22:15
note: 9/10
La mort de Cliff Burton à très certainement crée un froid dans le groupe , mais malgré sa il revienne avec Newsted , bassiste de Flotsam auparavant . Très bon album quoi que pas mon préférée mais sa reste du bon Thrash comme on aime . Le dernier bon album de eux pour ma part , du moin pas au niveau des anciens ( dur de les surpasser après les classiques arriver quelques années plus tôt )
Invité citer
Meth
06/09/2013 21:54
Jimmy Jazz a écrit : *Savent

Désolé pour cette faute de conjugaison. L'émotion...


comme quoi, tu aurais du suivre la voix de la sagesse et te taire, plutôt que d'essayer de casser alors que tu ne sais pas conjuguer.
bien à toi
Jimmy Jazz citer
Jimmy Jazz
05/09/2013 21:40
note: 8.5/10
*Savent

Désolé pour cette faute de conjugaison. L'émotion...
Invité citer
meth
05/09/2013 18:03
Jimmy Jazz a écrit :

Encore un de ceux qui sait... Bravo, Félicitations. Amen.


Tout à fait
Merci à toi, tu es bien urbain.
Ugh!
Invité citer
Aguirre
05/09/2013 16:24
D'ailleurs (rien avoir, mais d'ailleurs quand même), quand on me demande si j'aime le Thrash, je répond oui, puisque j'aime Metallica et Slayer; puis je me souviens que j'aime rien d'autre de cette scène en fait.
Jimmy Jazz citer
Jimmy Jazz
05/09/2013 15:37
note: 8.5/10
Meth allica a écrit :
[...](Les vrais comprendront largement de ce dont je veux parler).[...].


Encore un de ceux qui sait... Bravo, Félicitations. Amen.
Invité citer
Meth allica
05/09/2013 01:30
dis donc?
T'aurais pas oublier de parler du solo de DYERS EVE dans ta chronique par hasard?
Je suis assez d'accord avec les mots de Hypnotic_corruption.
Cela fait plus de 20ans que je les écoute et les suis, et cet album restera pour moi le plus marquant avec Ride.
Sombre, clinique, technique, puissant et mélodieux, plein de haine(hargne), les METS déverse toute cette colère qui les ronge depuis la mort de Burton...et c'est le monde entier qui en prend plein la façe.
Et la concurrence?... hum... Quel groupe peut se targuer d'avoir fait un album avec un son si lourd et des compos de cet acabit en ayant occulter son bassiste? la réponse est: aucun!!!
Un album difficile d'approche et déroutant mais tellement jouissif quand on rentre dans leur jeu!
Pour moi, MOP n'est qu'une suite logique et évolutive de ride the lightning(Les vrais comprendront largement de ce dont je veux parler). Je ne le "vénère" pas outre mesure.
Avec AJFA, nous entrons dans une nouvelle sphère ou Metallica nous met a l'épreuve... et nous déglingue, en nous délivrant une oeuvre brute et sans compromis.
Hypnotic_corruption citer
Hypnotic_corruption
02/12/2012 01:58
note: 10/10
Merci pour cette chronique, de ce qui est pour moi le meilleur de Metallica.
Aride, chirurgical, froid.... et habité... indétrônable .
A la sortie de AJFA je me suis dit, tiens qu'est ce que ça donne cette affaire ?
Et là le choc total, tout y est.
Anger, misery....un album définitif où ça ne rigole pas une seconde et où le feeling n'est pas en carton.
La prod est exemplaire (si, si!) et même si c'est peut être un accident ou simplement une circonstance, ça donne à cet opus une saveur unique d'autant que l'inspiration est à son comble.Même si MOP est un chef d'oeuvre AJFA tient une place à part dans la disco. Pour ma part quelque chose d'irrationnel qui rend cet opus unique.Ces mid tempo ravagés ,aujourd'hui encore ,ça m'arrache le cerveau...j'ai pas plus de mots ,mais putain qu'est ce que c'est beau!
Le thrash dans sa version la plus austère et efficace.
La peau sur les os.
.
crocoscar citer
crocoscar
12/09/2009 00:36
note: 10/10
L'ALBUM de Metallica, tout est à son apogée :
Un Kirk plus inspiré que jamais, Lars à un niveau technique surprenant et créatif, des riffs d'anthologie, et surtout, la voix et les paroles de Hetfield qui est au sommet de son art ici !
Enfin, le petit élément qui donne une vraie personnalité à l'album : la production hyper froide et sèche, qui colle parfaitement à l'album !
citer
Reload
30/08/2008 12:57
Quel chronique en effet, peut être une des meilleur que j'ai lu. La musique y est décortiqué intelligemment et de manière très juste.

Je pense que cet album avais toutes ses chances d'être le meilleur de la disco du groupe si malheureusement il n'y avais pas les défaut cités plus haut. Un chef d'œuvre du Thrash, inoubliable.
Charles citer
Charles
15/04/2006 13:31
note: 10/10
pour moi le meilleur album de Metallica, définitivement. Je trouve justement que ce son très brut et froid colle parfaitement à l'ambiance des chansons, à la voix de James (je suis d'accord que c'est sa meilleure période vocale "agressive", pusique pour moi le S&M constitue sa meilleure performance), et surement à l'état d'esprit du groupe après la disparition de Cliff. Un disque sombre, qui prend aux tripes. Et au delà de cette ambiance, quelles oeuvres magistrales nous proposent les californiens sur cet 4eme opus!! Parmi mes disques préférés...
Body Count citer
Body Count
13/08/2005 20:45
note: 7/10
One oui bien sûr. Mais le disque dans son intégralité j'ai toujours eu du mal. Pas très fan du jeu de Newsted...
master of puppets citer
master of puppets
24/04/2005 17:55
note: 10/10
Quelle chronique ! Pffiou ! Chapeau ! Il ya tout comme le dit Chris !

Cet album est aussi bon que Master Of Puppets pour moi dans la mesure où aucun morceau ne me decoit, tout est bon (avec une préférence pour Blackened, Frayed Ends Of Sanity et To Live Is To Die) ! Pour ce qui est de la prod, j'adhère, un son très froid qui fait bien ressortir la haine du groupe à cette époque !

Pour les fans de Jason, un mec s'est amusé à remixer le CD avec une piste de basse qui ressort à foison ! SI je me rappelle bien, le titre de ce remixage est "...And Justice For Jason" ! En tout cas ca rend super ! Clin d'oeil

Voilà, un album majestueux pour un groupe qu'il l'est tout autant, et sur tout l'ensemble de sa carrière ! METALLICA IS GOD !
Pulling your nails citer
Pulling your nails
23/04/2005 19:49
Le meilleur de Metallica après RTL ! Moi je trouve que le morceau éponyme est très bon meme si un peu long...Pour ce qui est de One je ne partage pas ton enthousiasme...Le millieu de l'album est assez moyen (Shortest strw, Harvester et Frayed end) mais le reste détruit tout !
Evil_Nick citer
Evil_Nick
06/03/2005 11:39
note: 9/10
sûrement le disque le plus extrême de Metallica, le groupe ayant décidé de se lacher, peut-être, comme tu le dis, pour être un exutoire à la mort de cliff. le groupe le qualifie lui même d'album mécanique, sans véritable émotion, si ce n'est la rage. comme toi, je lui préfère mop mais il faut reconnaître qu'il contient un paquet d'excellent morceaux, riches et variés. du tout bon. pour ce qui est des morceaux très longs, le groupe le reconnait avec le recul, et c'est d'ailleurs ce qui explique les morceaux plus courts et accrocheurs du black album,
sha citer
sha
02/03/2005 15:01
note: 10/10
J ai failli pleurer en lisant la chroniques, si si, meilleur album de metallica pour moi, et un des meilleurs dans le metal de maniere generale. Merci metallica!
citer
Ant'oïn (invité)
02/03/2005 8:16
Vous êtes tous des obsédé de Master of Puppets Moqueur Enfin on pourra dire ce qu'on veut, a partir du Black c'est la qu'ils sont les plus technique !
La chronique est parfaite ! Moqueur C'est exactement ce que je pense, la note suit, les sentiment aussi ! (woua que c'est beau^^)
On peut dire que les Mets auront tout essayez !
Allez je vais vous faire chier, mais je prefere Reload Gros sourire
En tout cas le Black sans Hesiter !
$am citer
$am
01/03/2005 22:22
C'est clair que le Live Shit, ça tue tout.
Keyser citer
Keyser
01/03/2005 22:18
note: 9/10
Non la prod est pas géniale!!! pour le live shit j'y pense mais putain y'en a des trucs: 2 DVDS, 3 CDS tu veux ma mort? Clin d'oeil
Arn0ld citer
Arn0ld
01/03/2005 21:23
note: 9.5/10
Celui-là prenait un 10/10 si y'avait pas eu un certain MOP...

Prod géniale (et qui contribue à l'ambiance), chant parfait (les paroles aussi)...Roh puis merde, Metallica quoi !!

au fait, a quand la chronique du Live Shit ?? Le live a Seattle 89, merde quoi !! (avec MOP jouée en entier, raaaaaaaaaahh)
space monkey citer
space monkey
01/03/2005 17:24
note: 9.5/10
"Metallica a peut-être voulu en faire trop."
C'est exactement ce qui me dérange dans cet album du coup je lui mets un minable 9.5 ! Moqueur
Master Of Puppets est inégalable, un point c'est tout !
Krow citer
Krow
01/03/2005 16:24
Bah j'ai un mp3 la chanson AJFA et je te guarranti qu'on entend la basse !
Chri$ citer
Chri$
01/03/2005 15:54
note: 10/10
vu que t'a mis que 7 à cet album, c plutot toi qui devrait t'inquiéter de pas rester lgt parmi nous.. (rire démoniaque)
toukene citer
toukene
01/03/2005 15:44
note: 7/10
Bon album que je n'aime pas plus que ca evidemment c'est avec ce fameux "one" qui pour moi est le titre qui depote tout !!!
bon sinon la chronik est pas mal prends garde a toi keyser le jour ou ca sera moins bon on dira kté un chronikeur tout pourri et une petition online circulera pour ton virement de thrashocore...
Chri$ citer
Chri$
01/03/2005 14:40
note: 10/10
wow...y'a absolument TOUT ce qu'il est humainement possible de dire sur cet album ds ta kro (j'ai meme appris 2-3 trucs que je savais pas niveau paroles)
plus que d'accord avec ta kro, j'aurais difficilement fait plus complet en tt cas...

sinon c mon album préféré de Metallica, pr sa technicité (le plus complexe à jouer), son athmosphère effectivement très sombre, ses cultissimes chansons...un autre album qui a marqué ma "jeunesse", je me souviens m'etre passé en boucle des heures durant ce passage ou James hurle "i've outgrown this fucking lullaby" sur "Dyers Eve", impressionné et absolument fan de la hargne qu'on ressent ds sa voix à ce moment (et puis il dit "fucking", à 15 ans ça impressionne bcp Moqueur)
et puis cette photo ds le livret ou ils posent avec leurs lunettes de soleil, si c pas la classe ça Moqueur

la prod est un peu plate en effet mais ne me gene pas du tout perso, Lars, Kirk et James font effectivement ici leurs meilleurs prestations (d'accord aussi sur le chant de James alors à son apogée), et tant pis pr les lignes de basse (meme si ce n'est pas une marque flagrante d'intégration pr le pauvre Jason qui méritait mieux..)

conclusion un autre album culte pr moi, le dernier de leur grande époque vu le niveau de ce qui suivra...
Keyser citer
Keyser
01/03/2005 14:33
note: 9/10
La prod de cet album est connue pour être mauvaise. Moi, je la trouve très différente de Master, beaucoup plus froide presque sans âme. Heureusement le talent des musiciens rattrapent le coup. De plus la basse est inaudible et ne me dit pas que la batterie de Lars sonne bien?!
Mais comme je l'ai dit dans la kro ça me gène pas, j'adore cet album Sourire
Krow citer
Krow
01/03/2005 14:27
Très bonne chronique, qui retranscrit très bien ce qu'on ressent à l'écoute du disque. Par contre, je suis sceptique quant à ta critique de la prod, je vois presque pas de différence avec celle de Master... De plus, j'écoute le cd actuellement, et on entend très bien la basse [ou alors j'ai pas compris ce que tu as dit dans le passage approprié].
Sinon, je n'arrive pas à savoir si je préfère AJFA ou MOP, les deux étant différents et tellement bons !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Metallica
Thrash
1988 - Elektra
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (74)  9.05/10
Webzines : (15)  8.84/10

plus d'infos sur
Metallica
Metallica
Thrash - 1981 - Etats-Unis
  

tracklist
01.   Blackened  (06:41)
02.   ...And Justice For All  (09:47)
03.   Eye Of The Beholder  (06:30)
04.   One  (07:27)
05.   The Shortest Straw  (06:35)
06.   Harvester Of Sorrow  (05:42)
07.   The Frayed Ends Of Sanity  (07:40)
08.   To Live Is To Die  (09:48)
09.   Dyers Eve(  (05:12)

Durée : 65:22

line up
parution
25 Août 1988

voir aussi
Metallica
Metallica
Kill 'Em All

1983 - Megaforce Records
  
Metallica
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days Re-Revisited (EP)

1987 - Elektra
  
Metallica
Metallica
Death Magnetic

2008 - Vertigo
  
Metallica
Metallica
Some Kind Of Monster (DVD)

2005 - Third Eye / Paramount Records
  
Metallica
Metallica
Reload

1997 - Vertigo
  

Essayez aussi
Condition Critical
Condition Critical
Extermination Plan

2016 - Autoproduction
  
Sacred Reich
Sacred Reich
Surf Nicaragua (EP)

1988 - Metal Blade Records
  
Kreator
Kreator
Coma Of Souls

1990 - Noise Records
  
Testament
Testament
The Gathering

1999 - Spitfire Records
  
Reclusion
Reclusion
Shell Of Pain

2001 - Listenable Records
  

Demolition Hammer
Epidemic Of Violence
Lire la chronique
Monolyth
A Bitter End - A Brave New ...
Lire la chronique
Les clips dans le black metal (Et ta gueule !)
Lire le biographie
Le Canyon - Épisode 19 - L'autel Païen
Lire le podcast
Voivod 35th Anniversary European Tour
Bio-Cancer + Hexecutor + Vo...
Lire le live report
Aborted
Terrorvision
Lire la chronique
Pig Destroyer
Head Cage
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 18 - Le Livre des Mauvaises Décisions
Lire le podcast
Kill-Town Death Fest 2018 / The Resurrection Edition
Lire le dossier
French Black Metal : Les illuminés
Lire le podcast
Ultra-Violence
Operation Misdirection
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 17 - Entretien avec un Bourreau.
Lire le podcast
Panzer Squad
Ruins
Lire la chronique
Dreadful Fate
Vengeance
Lire la chronique
Nuclear Assault
Handle With Care
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 16 - And the Legend Leaves Town ...
Lire le podcast
Black Metal de Pologne, mais pas Behemoth, ni Graveland, mais plutôt....
Lire le podcast
Hellish
The Spectre Of Lonely Souls
Lire la chronique
Skeletonwitch
Devouring Radiant Light
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL
Auðn + Convulse + Cult of F...
Lire le live report
Hirax European Summer Tour 2018
Antagonism + Dissident + Hi...
Lire le live report
Sylak Open Air 2018
At The Gates + Bloodbath + ...
Lire le live report
Le Canyon - Episode 15 - Sky Valley Summer Vibes sous l'Océan
Lire le podcast
Metallica
The $5.98 EP - Garage Days ...
Lire la chronique
Devastatiön
Drink With The Devil (EP)
Lire la chronique
Nuclear Assault
Survive
Lire la chronique
Exmortus
The Sound Of Steel
Lire la chronique
Le NSBM... un thème arisk !
Lire le podcast
Nuclear Assault
The Plague (EP)
Lire la chronique
Le Canyon - Episode 14 - The Great Northern Live Report
Lire le podcast
Nuclear Assault
Game Over
Lire la chronique