chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Ministry - The Last Sucker

Chronique

Ministry The Last Sucker
Difficile d'entamer la rédaction de cette chronique sans revenir sur la récente disparition de Paul Raven (victime d'une attaque cardiaque), un des papes de l'indus metal. Tour à tour guitariste et bassiste, l'homme a marqué de son empreinte une série de groupes mythiques comme DIE KRUPPS, GODFLESH, PRONG et KILLING JOKE (pour ne citer que les plus connus). Et MINISTRY donc, qui sort ici son dernier album studio, en attendant un ultime album de reprises. Un tableau de chasse impressionnant qui vaut bien qu'on lui rende hommage. A titre perso, j'ai particulièrement apprécié son talent sur l'album éponyme de KILLING JOKE, groupe génial auquel on pense souvent à l'écoute des 11 titres de ce "Last Sucker".

L'empreinte du groupe de Jaz Coleman est particulièrement présente sur le title track, dont le riff central semble tiré des sessions d'enregistrement de "Hosannas From the Basements of Hell". On s'attend presque à bouffer un unique riff 8 minutes durant (la trademark KILLING JOKE) avant que l'alien Jourgensen ne reprenne le dessus sur un refrain aussi violent que mélodique. Du pur MINISTRY. Comme le reste de l'album d'ailleurs, qui conclue en fanfare la trilogie anti W lancée en 2004 avec "Houses of the Mole". Aussi agressif que l'excellent "Rio Grande Blood" (et musicalement très proche, sorties rapprochées oblige), "The Last Sucker" fait la différence par sa construction. Là où "Rio Grande Blood" déboulait à 1000 à l'heure pour s'essouffler un peu sur la fin, "The Last Sucker" joue la montre en début de programme, ne sortant l'artillerie lourde qu'au 6ème morceau (No Glory). Un mid tempo catchy bien rentre dedans pour commencer (Let's Go, et ses solos endiablés), suivi d'une série de titres venimeux et corrosifs, distillant leur puissant venin au fil des écoutes. Rythmes martiaux, machines infernales en arrière plan sonore, refrains hurlés et scandés par l'inimitable Jourgensen : MINISTRY sonne toujours aussi sec, comme ce "Watch Yourself" au tempo de Terminator. La qualité va croissant avec "Life is Good" et ses samples arabisants, son groove dévastateur et ses leads lumineuses. Mais c'est l'effroyable "The Dick Song" qui emporte le bout de gras avec ses guitares pesantes, oppressantes, ses chœurs malsains et son rythme de pachyderme borné. Une tuerie absolue, comme ce break rock n' roll, quasi guilleret, situé à 3:30 : à peine plus de 10 secondes d'une jouissance absolue, largement suffisantes pour déclencher la pire des mosh parts dans n'importe quel pit digne de ce nom.

Vous avez encore en mémoire "Senor Peligro", redoutable morceau d'indus thrash qui empruntait autant à EXODUS qu'à CANNIBAL CORPSE ? et bien MINISTRY remet ça avec trois bombes similaires (No Glory, Death & Destruction, Roadhouse Blues). Du MINISTRY enragé qui avoine, lamine, pulvérise. La palme de la destruction de masse revient à "Roadhouse Blues" et son final sauvage à l'harmonica, un matraquage en règle dont le solo (d'enfer !) évoque un Kirk Hammett ressuscité (oui, celui de Kill'em All). Bref, ça charcle dur, nos oreilles saignent et l'album s'achèverait là dessus qu'on n'y trouverait rien à redire. Mais le père Jourgensen a gardé un dernier atout dans sa manche, ce bon vieux Burton C. Bell, venu pousser une gueulante sur les trois derniers morceaux. La cerise sur le gâteau ?
Oui et non. Si les vocaux abrasifs du vocaliste de FEAR FACTORY s'accordent très bien à l'univers de MINISTRY, les titres sur lesquels il s'illustre sont sans doute les plus faibles de "The Last Sucker", exception faîte du long et lancinant "End of Days Pt.2" (on le tient notre morceau de plus de 8 minutes !), qui boucle l'affaire de façon surprenante et originale. Au regard de la mort de Paul Raven et de l'arrêt programmé du groupe, l'impression d'assister à un cortège funèbre s'en trouve renforcée, même si la grande qualité des compositions donne à l'ensemble des allures d'enterrement en grandes pompes.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Ministry
Metal indus
2007 - 13th Planet Records
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (8)  6.38/10
Webzines : (33)  7.72/10

plus d'infos sur
Ministry
Ministry
Metal indus - 1981 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Let's Go
02.  Watch Yourself
03.  Life is Good
04.  The Dick Song
05.  The Last Sucker
06.  No Glory
07.  Death & Destruction
08.  Roadhouse Blues
09.  Die in a Crash
10.  End of Days (Pt.1)
11.  End of Days (Pt.2)
12.  Watch Yourself (Remix)
13.  The Last Sucker (Remix)

Durée : 68:09

line up
parution
18 Septembre 2007

voir aussi
Ministry
Ministry
Relapse

2012 - AFM Records
  
Ministry
Ministry
Houses Of The Molé

2004 - Sanctuary Records
  

Essayez aussi
KMFDM
KMFDM
Hau Ruck

2005 - Metropolis Records
  
Killing Joke
Killing Joke
MMXII

2012 - Spinefarm Records
  
Rammstein
Rammstein
Rammstein : Paris (DVD)

2017 - Vertigo
  
Red Harvest
Red Harvest
The Red Line Archives (Compil.)

2008 - Indie Recordings
  
KMFDM
KMFDM
WWIII

2003 - Sanctuary Records
  

The Haunted
The Haunted
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique