chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
103 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Soulfly - Omen

Chronique

Soulfly Omen
Quelle ténacité ! Alors que certains les auraient déclarés enterré dès le second album, voilà que la bande à Max aligne cette année son 7e album. Ayant navigué au fil des années du néo métal le plus abject au plus respectable « memorial thrash » des récents albums, Soulfly a connu un second souffle en 2005 avec « Dark Ages », renouant ainsi avec une partie de son héritage, qu'on préférait issu de l'époque « Beneath the Remains » / « Arise » , que de B-sides de « Primitive ». J'ai peut être été ensuite quelques 3 années plus tard le seul chroniqueur de France et de Navarre à me régaler tout autant à l'écoute de « Conquer ».
Mais je ne saurais me vautrer plus longuement dans la solitude et le déni de l'évidence, et c'est en rejoignant fièrement la masse des détracteurs du groupe que je vous confirme que malheureusement « Omen » est un ratage complet.

Certes, « Bloodbath & Beyond » fait illusion une vingtaine de secondes, démarrant de façon très « Nailbombienne » l'album. J'avoue, j'y ai cru : un démarrage punk, sans prise de tête, efficace, ok j'adhère. Mais l'intérêt du punk, c'est justement d'avoir la politesse et l'amabilité de ne pas s'éterniser des plombes, et passé la 33e répétition du refrain j'avoue en avoir eu un peu marre. La pauvreté des riffs se fait plus flagrante encore sur ce qui suit : « Rise of the Fallen », fier « premier single » de l'album, me ramène 7 ans en arrière, à l'époque où Soulfly recyclait déjà du vieux Sepul' en jouant les mêmes notes dans un ordre différent. On ne change pas une équipe qui perd (c'est le slogan de Domenech pour cette Coupe du Monde, il parait). Je ne m'étendrais pas non plus sur « The Great Depression », « Jeffrey Dahmer » ou « Kingdom », qui sont le constat flagrant que 15 mn d'une vie peuvent être utilisées de façon bien plus efficace qu'en écoutant un mauvais album de Soulfly.

J'ai beaucoup de respect pour Marc Rizzo (et son sac à dos), et s'il y a une bonne chose qui soit advenue à Soulfly ces dernières années, c'est bien son arrivée. Le mec est doué, tellement qu'il fait tâche au milieu d'un tel ramassis de riffs insipides, et ses interventions survoltées sont en réelle décalage avec l'aspect ultra basique des titres en général. C'en devient frustrant, lorsque sur un titre comme « Lethal Injection » (au couplet bien pourri comme il faut), la sauce commence à monter à 40 secondes de la fin du titre, le titre s'accélérant sur un excellent solo qui laisse présager du meilleur, le meilleur étant malheureusement la fin du morceau ! « Off with their Heads » a la chance d'être bâti de manière à alimenter en courts licks guitaristiques les transitions entre deux parties d'un même couplet, permettant au titre de se distinguer de l'atroce masse d'ennui musical qu'est « Omen ». Je garderais aussi sous le coude « Counter Sabotage », qui se rapproche peut être le plus de ce que Soulfly faisait encore quelques années auparavant, si l'on n'est pas trop regardant sur les finitions cependant (mais joli solo à 2mn04).
Pour finir de m'achever, voilà que l'album se conclut par « Soulfly VII : le retour de la vengeance du fils de la voisine qui aurait du rester couché », instrumental baba cool juste insupportable même en musique de fond d'un magasin Natures & Découvertes, alors que j'étais pourtant plutôt client des précédentes éditions de ce concept.

Si je finis en vous disant que la pochette est hideuse, comme vous l'aurez certainement remarqué, et que le groupe s'autoparodie en reprenant sur l'édition limitée de l'album… « Refuse / Resist » de « qui vous savez », je vous ai déjà perdu. Je reste sur « Dark Ages » et « Conquer » pour ma part, éventuellement l'éponyme quand je suis d'humeur nostalgique, mais il y a une sacrée cure de jouvence à faire pour que je renoue un jour de nouveau avec la bande à Max.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

2 COMMENTAIRE(S)

John citer
John
17/06/2010 19:55
note: 3/10
Visiblement on s'est tous passé le mot pour foutre 3 à ce disque Mr Green
Squirk citer
Squirk
17/06/2010 18:05
Il serait vraiment temps que le père Cavalera pense à s'arrêter... Parce que plus ça va et moins la qualité est de la partie, c'est vraiment dommage quand on sait ce qu'à su faire le bonhomme par passé !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Soulfly
Néo / Thrash
2010 - Roadrunner Records
notes
Chroniqueur : 3/10
Lecteurs : (6)  5.58/10
Webzines : (35)  6.27/10

plus d'infos sur
Soulfly
Soulfly
Néo / Thrash - 1997 - Brésil
  

vidéos
Rise Of The Fallen
Rise Of The Fallen
Soulfly

Extrait de "Omen"
  

tracklist
01.   Bloodbath & Beyond
02.   Rise Of The Fallen
03.   Counter Sabotage
04.   Jeffrey Dahmer
05.   Lethal Injection
06.   Great Depression
07.   Mega-Doom
08.   Kingdom
09.   Off With Their Heads
10.   Vulture Culture
11.   Soulfly VII

line up
parution
25 Mai 2010

voir aussi
Soulfly
Soulfly
Primitive

2000 - Roadrunner Records
  
Soulfly
Soulfly
Conquer

2008 - Roadrunner Records
  
Soulfly
Soulfly
Soulfly

1998 - Roadrunner Records
  
Soulfly
Soulfly
Dark Ages

2005 - Roadrunner Records
  
Soulfly
Soulfly
3

2002 - Roadrunner Records
  

Essayez plutôt
Hacride
Hacride
Deviant Current Signal

2005 - Listenable Records
  
All That Remains
All That Remains
This Darkened Heart

2004 - Prosthetic Records
  
Antagonism
Antagonism
Thrashocalypse (EP)

2018 - Autoproduction
  
Sacramentum
Sacramentum
Thy Black Destiny

1999 - Century Media Records
  
Municipal Waste
Municipal Waste
Massive Aggressive

2009 - Earache Records
  

Sodom
Expurse Of Sodomy (MCD)
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Fusion Bomb
Concrete Jungle
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique