chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
114 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Destinity - Resolve In Crimson

Chronique

Destinity Resolve In Crimson
Cela fait maintenant presque 8 ans qu’ « In Excelsis Dementia » est sorti ; je me souviens encore de cette chronique enthousiaste sur ce jeune combo Lyonnais qui se cherchait encore un peu, naviguant entre un Black Symphonique très en vogue à l’époque et un Death Metal plus sombre et personnel. Les albums suivants ont amorcé une mue du groupe Lyonnais vers des terres musicales plus mélodiques, s’inspirant parfois lourdement d’icônes Polonaises (« Synthetic Existence ») puis par la suite Suédoises (« The Inside », « XI Reasons to See ») ; au delà des influences parfois très perceptibles, l’ensemble était dans l’ensemble convainquant et les excellentes retranscriptions des morceaux sur scènes avaient fini d’installer Destinity dans son rôle de groupe à suivre.

« Resolve in Crimson » a la lourde tâche de faire oublier le semi- échec de « XI Reasons to See » et d’assurer la transition avec « The Inside », qui avait bien (re)défini le style actuel de Destinity : un melodeath très moderne, mis en bouteille comme à l’accoutumée par les Hansen Studios, et qui, s’il s’inspire toujours ouvertement de divers combos, a l’ambition d’être aussi professionnel dans son écriture et sa réalisation que ses influences. Et c’est dans cette optique là une réelle réussite, car qui n’irait pas par mégarde s’écrier à la première écoute de la rythmique rouleau compresseur de « Black Sun Rising » : « il est sympa le nouveau Illdisposed ! », puis quelques morceaux plus tard, qu’il est agréable d’entendre In Flames refaire autre chose que de la soupe, ou Amon Amarth sonner plus inspiré que son dernier opus (« Only Way ») ! Impossible, au jeu du « name dropping » ne de pas non plus citer Hypocrisy, car le fantôme de Peter semble flotter au dessus de chaque refrain en chant clair (et ils sont nombreux) et de certains riffs ; mais ne comptez pas sur moi pour m’en plaindre, bien au contraire.

Une fois cela dit, on comprend aisément que « Resolve in Crimson » est d’une écoute relativement aisée pour quiconque aime son métal un brin mélodique : les fondamentaux du genre sont respectés à la lettre, chaque titre ayant droit à son refrain percutant au possible (mention spéciale aux 4 premiers titres qui sortent du lot) et à son déballage de notes à la minute : il convient ici de souligner l’excellence absolue des solos qui « caressent l’oreille telle une brise d’un soir d’été », et de façon générale des parties mélodiques des 6 cordes qui sont réellement impressionnantes. La variété dont fait preuve Mick au niveau du chant mérite également d’être souligné, même si l’on retrouve vite une fois de plus les inspirations derrière certaines lignes vocales. Et pas question de s’endormir en cours d’album avec une ballade mal positionnée dans la tracklist : je n’avais pas encore évoqué jusque là les tempos relativement élevés, côtoyant fréquemment les cimes du Mont Blast pour un peu plus d’intensité encore.

Excellente émanation de ce que devrait être le melodeath quand il est bien exécuté, « Resolve in Crimson » ne souffre que d’une chose : à vouloir trop sonner comme untel ou exprimer son respect pour bidule, Destinity en oublie de se forger une réelle personnalité. Le jeu du « name dropping » auquel je me livrais plus haut est symptomatique : faites un blind test avec « Resolve in Crimson » à un collègue aguerri aux styles mélodiques, et il ne saura plus où donner de la tête tant chaque titre est l’écho d’un groupe différent, tous rattachés à la même sphère musicale. Il vous citera probablement une dizaine de groupes, peut être un peu plus s’il est cultivé au point de venir régulièrement lire nos chroniques, mais je doute sérieusement qu’il vous dise tout de go : « Ah mais c’est Destinity ! ». Ne boudons pas notre plaisir pour autant, chacun des 9 titres étant finement travaillé et l’album d’une écoute plaisante et agréable ; n’est-ce pas en définitive tout ce que pourront souhaiter ceux qui découvriront Destinity avec celui ci ?

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Destinity
Thrash / Death Mélodique
2012 - Lifeforce Records
notes
Chroniqueur : 7.5/10
Lecteurs : (1)  7.5/10
Webzines : (24)  7.59/10

plus d'infos sur
Destinity
Destinity
Thrash / Death Mélodique - 1996 - France
  

vidéos
Black Sun Rising
Black Sun Rising
Destinity

Extrait de "Resolve In Crimson"
  

tracklist
01.   Black Sun Rising
02.   Reap My Scars
03.   Aiming A Fist In Enmity
04.   Can't Stand The Sight
05.   A Scent Of Scorn
06.   Redshift
07.   Only Way
08.   Break Into His Heart
09.   The Hatred

line up
parution
19 Novembre 2012

voir aussi
Destinity
Destinity
In Excelsis Dementia

2004 - Adipocere Records
  
Destinity
Destinity
Synthetic Existence

2005 - Adipocere Records
  
Destinity
Destinity
The Inside

2008 - Rupture Music
  
Destinity
Destinity
XI Reasons To See

2010 - Lifeforce Records
  

Essayez aussi
Kalmah
Kalmah
They Will Return

2002 - Spikefarm Records
  
Subliminal Fear
Subliminal Fear
Uncoloured World Dying

2007 - Burning Star Records
  
The Black Dahlia Murder
The Black Dahlia Murder
Deflorate

2009 - Metal Blade Records
  
Revocation
Revocation
Revocation

2013 - Relapse Records
  
Miseration
Miseration
Your Demons - Their Angels

2008 - Lifeforce Records
  

Soulfly
3
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Fusion Bomb
Concrete Jungle
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique
Les belles gueules du Black Metal
Lire le podcast
PPCM #17 - I have a THRASH, I have a DEATH... HAN ! THRASH DEATH !!
Lire le podcast
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
PPCM #16 - Top 5 du Thrash qui tache
Lire le podcast
Metalhertz - S02E03 - Surveillez le ciel!
Lire le podcast
BLACK METAL 1990-1994 : Le top 10 / Le pas-top 3
Lire le podcast
Affront
World in Collapse
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Spécial 20 ans de Thrashocore : Interview de Chris le fondateur !
Lire le dossier
Misery Index
Rituals of Power
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique