chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
177 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kreator - Hordes Of Chaos

Chronique

Kreator Hordes Of Chaos
Malgré les quatre longues années qui séparent « Enemy Of God » de « Hordes Of Chaos », j'avoue que j'attendais plutôt patiemment la nouvelle livraison des vétérans du thrash européen. Car malgré deux ou trois titres irrésistibles (« Enemy Of God », « Suicide Terrorist » et « Voices Of The Dead »), « Enemy Of God » m'avair (un peu) déçu. Moins inspirés que ceux de l'excellent « Violent Revolution », trop longs et assez mal rythmés (sans parler de la prod d' Andy Sneap, puissante mais trop souvent entendue ailleurs), les morceaux de « Enemy » souffraient d'un trop plein de breaks heavy prévisibles et dispensables. Pourquoi s'acharner à faire durer un titre comme « Enemy Of God » quand tout est dit ou presque au bout de trois minutes ? C'est probablement ce qu'a dû se dire Mille Petrozza qui, bien qu'ayant composé la plupart des riffs de la horde en 2005, a préféré prendre son temps pour insuffler une énergie nouvelle dans le groupe.

Pour ce faire, l'infatigable frontman s'est offert les services du producteur Moses Schneider, inconnu au bataillon métallique mais réputé pour tirer le meilleur des troupes avec lesquelles il travaille. Un autre meneur d'hommes (avec Colin Richardson en soutien pour assurer le mix), des conditions d'enregistrement proches du live, il n'en fallait pas plus à KREATOR pour revenir aux sources d'une musique plus directe et frontale, comme à la grande époque de « Terrible Certainty » ou « Pleasure To Kill ». Bien que plus spontané, le résultat s'en éloigne un peu et a plus à voir avec le melodic thrash de « Enemy Of God » mais pour ce qui est de l'aspect back to the roots, surprise, c'est à « Cause For Conflicts » (1995) que l'on pense souvent, autant pour certains riffs aisément identifiables (à 2:27 sur « Demon Prince ») que pour l'aspect full frontal des compositions. En resserrant les lignes et en densifiant leurs morceaux, les allemands ont ainsi corrigé le défaut majeur de leur précédente livraison : le tracklisting. Aucun temps mort à déplorer ici car avec 9 titres pour 38 minutes de jeu (« Corpses Of Liberty » n'est qu'une agréable transition mélo entre deux incitations à la violence), « Hordes Of Chaos » renoue avec la tradition des skeuds thrash en forme de directs du droit dans la mâchoire, sans passer par la case temporisation ou arrêt de l'arbitre dès la troisième reprise. Doté d'une patate incroyable, « Hordes Of Chaos » passe si vite qu'on appuie volontiers sur la touche replay une fois essuyée la tempête de coups (l'enchaînement « Radical Resistance/Absolute Misanthropy » est un véritable pugilat). Terriblement violent et accrocheur donc, et bien plus convaincant que le SLAYER actuel auquel KREATOR se permet de faire la leçon sur le final dantesque de « Demon Prince ». Peu avare en tempos rapides et en solis chaotiques, souvent balancés sans contrôle avant la minute règlementaire, « Hordes Of Chaos » est ainsi le premier album du groupe à rivaliser avec les cultissimes « Extreme Agression » et « Coma Of Souls ». En terme de plaisir pur, soyons clairs, il y avait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à l'écoute d'un disque de KREATOR.

Pour aussi brutal et direct qu'il soit, « Hordes » ne relègue pas pour autant au vestiaire l'aspect mélodique des derniers albums. Grâce en soit rendue au génial Sami Yli Sirnïo, qui signe ici sa meilleure prestation avec KREATOR en bonifiant chaque titre d'une intervention aussi inspirée que parfaitement intégrée (celle de « Destroy What Destroys You » est un modèle du genre). Monstre de jouissance, « To The Afterborn » et son chant clair forcé sur le refrain se paye une montée de sève lead digne des meilleurs branleurs de manche avant une explosion thrash en forme de déclaration de guerre à toutes les nuques de la planète. Au rayon heavy, on trouvera également une courte réminiscence de ... MANOWAR (celui de « The Triumph Of Steel » au démarrage de « Demon Prince ») et un clin d'oeil à MEGADETH sur le seul titre progressif du lot, « Amok Run », qui a l'envergure d'un futur classique en live avec la beaucoup plus traditionnelle (mais ô combien redoutable) « Hordes Of Chaos ». Les défauts, puisqu'il y en a tout de même quelques uns, n'entachent en rien ce brillant parcours aux allures de sans faute. Tout juste regrettera-t-on une tendance assez poussée au recyclage de riffs (« All Of The Same Blood » a une fois de plus droit à son clone officiel avec « Radical Resistance ») qui enlève un peu de personnalité à l'ensemble, ainsi qu'une perte (relative) de puissance sur certaines gueulantes du leader Petrozza (« Warcurse », pas irréprochable à ce niveau). Beaucoup moins louable également, le DVD qui fait office de bonus pour l'édition limitée en digipack ; après la séance de manucure d'Eric Peterson sur celui de “The Formation Of Damnation”, on a donc droit à Sami qui rote dans la cuisine du studio. Aussi indispensable qu'un album de WARRANT, il va sans dire. Mais ce petit bémol ne doit pas vous détourner de ce qui sera sans doute, sauf miracle chez Mustaine & Co, l'album thrash de l'année après une cuvée 2008 loin d'être inoubliable à ce niveau. Bref, comme dirait Mille, The KREATOR has returned, et de quelle manière !

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

14 COMMENTAIRE(S)

Dawa citer
Dawa
14/10/2011 18:44
note: 8/10
Cet album est loin d'être digne dans les déceptions de l'année 2009. Point.
Keyser citer
Keyser
10/08/2009 14:57
note: 6/10
von_yaourt a écrit : Alors après plusieurs écoutes je confirme mes impressions premières : trop classique, pas assez agressif, déjà entendu, Petrozza vieillit et je me fais chier comme un rat mort à son écoute.

Hormis l'excellent Warcurse, on est loin du raffinement que le groupe a atteint sur les deux albums précédents. Et pour ne rien gâcher, la production est vraiment dégueulasse.

Hop, directement dans les déceptions.


D'accord avec le yaourt pour une fois, grosse déception après un "EoG" excellent!
von_yaourt citer
von_yaourt
10/08/2009 14:49
note: 3.5/10
Alors après plusieurs écoutes je confirme mes impressions premières : trop classique, pas assez agressif, déjà entendu, Petrozza vieillit et je me fais chier comme un rat mort à son écoute.

Hormis l'excellent Warcurse, on est loin du raffinement que le groupe a atteint sur les deux albums précédents. Et pour ne rien gâcher, la production est vraiment dégueulasse.

Hop, directement dans les déceptions.
Häxan citer
Häxan
21/02/2009 18:06
note: 8.5/10
ça fait plaisir de retrouver Kreator avec cette patate. Superbe surprise pour ma part;
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
14/02/2009 12:51
note: 8.5/10
nik0 a écrit : Les passage chantés sont vraiment loupé , en tout cas moi je le supporte pas ce titre

Ok, je vois ce que tu veux dire. A l'inverse, je les trouve franchement bons, d'où le désaccord.
nik0 citer
nik0
13/02/2009 19:16
note: 8/10
Les passage chantés sont vraiment loupé , en tout cas moi je le supporte pas ce titre
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
10/02/2009 13:28
note: 8.5/10
nik0 a écrit : Je met 8 a cause de To the After Burn qui fait vraiment tache

C'est le meilleur titre de l'album oui !
nik0 citer
nik0
10/02/2009 11:25
note: 8/10
Je met 8 a cause de To the After Burn qui fait vraiment tache
cglaume citer
cglaume
09/02/2009 13:42
GUIMMORTAL a écrit : moi je met 8 / 10.
album dans la continuité logique de KREATOR.
brutal , excellents vocaux , tout simplement thrash de maître!!!


Bah met-lui vraiment la note en votant alors ! Sourire
GUIMMORTAL citer
GUIMMORTAL
09/02/2009 12:55
note: 8/10
moi je met 8 / 10.
album dans la continuité logique de KREATOR.
brutal , excellents vocaux , tout simplement thrash de maître!!!
Dead citer
Dead
09/02/2009 08:46
SaTan Claus a écrit : von_yaourt a écrit : Si on ajoute à ça une production ratée beaucoup trop agressive.

Hein!? Je me demande comment une production peut être "trop" agressive dans le cas de Kreator.


Cherche pas, c'est von_yaourt Mr Green
SaTan Claus citer
SaTan Claus
08/02/2009 23:49
von_yaourt a écrit : Si on ajoute à ça une production ratée beaucoup trop agressive.

Hein!? Je me demande comment une production peut être "trop" agressive dans le cas de Kreator.
Dark Nico citer
Dark Nico
08/02/2009 20:08
note: 9/10
Cette album tue littéralement. Il est à la fois brutal et mélodique avec des soli de folie bien qu'un peu courts.
Des refrains qui entrent dans la tête et n'en sortent plus ("Destroy What Destroys You" par exemple.
On peut lui reprocher sa courte durée et une certaine linéarité. De plus comme l'a dit poliment Thomas il faut mieux éviter la version avec DVD : ce dernier est , comment dire, "à chier" (beaucoup moins poli comme formule) :-)
von_yaourt citer
von_yaourt
08/02/2009 18:55
note: 3.5/10
Je pense exactement l'inverse toi. Je n'aurais pas mis moins de 8,5 à Enemy Of God, mais Hordes Of Chaos n'atteint pas la moyenne à mes yeux. L'album est plat (à peine un ou deux morceaux arrivent à retenir mon attention, "Warcurse" est terrible), sans relief et surtout sans accroche. Si on ajoute à ça une production ratée beaucoup trop agressive et une durée de vie ultra faible, on obtient le plus mauvais album du groupe avec Endorama et Outcast.

J'attends encore un peu pour le noter mais il va directement dans mes déceptions de l'année.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kreator
Thrash
2009 - SPV
notes
Chroniqueur : 8.5/10
Lecteurs : (24)  7.65/10
Webzines : (40)  7.77/10

plus d'infos sur
Kreator
Kreator
Thrash - 1984 - Allemagne
  

tracklist
01.  Hordes Of Chaos (A Necrologue For The Elite)
02.  Warcurse
03.  Escalation
04.  Amok Run
05.  Destroy What Destroys You
06.  Radical Resistance
07.  Absolute Misanthropy
08.  To The Afterborn
09.  Corpses Of Liberty
10.  Demon Prince

Durée : 38:27

line up
parution
19 Janvier 2009

voir aussi
Kreator
Kreator
Phantom Antichrist

2012 - Nuclear Blast Records
  
Kreator
Kreator
Endless Pain

1985 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Renewal

1992 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Terrible Certainty

1987 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Outcast

1997 - Gun Records
  

Essayez aussi
Moribund Scum
Moribund Scum
Only Death

2020 - Deviant Records
  
Zöldïer Noïz
Zöldïer Noïz
Regression Process

2014 - Unspeakable Axe Records
  
Nuclear Assault
Nuclear Assault
Survive

1988 - Under One Flag / I.R.S. Records
  
Demolition Hammer
Demolition Hammer
Tortured Existence

1990 - Century Media Records
  
Sadus
Sadus
A Vision Of Misery

1992 - Roadracer Records
  

Déception de l'année
Loudblast
Sublime Dementia
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique