chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
147 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Overkill - Immortalis

Chronique

Overkill Immortalis
1991. Il faut remonter jusqu'à "Horrorscope", soit 16 ans en arrière, pour trouver la trace d'un album référence dans la carrière de OVERKILL. Un classique qui n'en a hélas pas appelé d'autres, même si "W.F.O." (1994), "From the Underground and Below" (1997) et surtout "Bloodletting" (2000) valent également le détour. Depuis ? pas grand chose ou presque. Malgré une poignée de bons titres, "Killbox 13" (2003) amorçait le déclin artistique des new-yorkais, impression confirmée par un "ReliXIV" (2005) poussif au possible. Pour ne rien arranger, l'excellent batteur Tim Mallare, présent derrière les fûts depuis "I Hear Black", a plié bagage et laissé la place à Ron Lipnicki (ex HADES). Dire qu'on n'attendait pas grand chose de la cuvée 2007 relève donc de l'euphémisme. A tort ?

Malheureusement non. Désespérément plat et prévisible, "Immortalis" est à ranger d'emblée parmi les albums les plus faibles de leur longue discographie. Comme sur "ReliXIV", le chant de Bobby "Blitz" Ellsworth donne des signes d'usure sévère ; toutes ses interventions ont un air de déjà entendu et on peine à retrouver le brillant vocaliste de "The Years of Decay". Un manque de conviction flagrant qui frappe également ses collègues de jeu, tous bien loin de leur meilleur niveau. La prestation quasi anonyme de Dave Linsk, chaméléon de la six cordes capable de coller au style des nombreux guitaristes précédents, est symptomatique du malaise OVERKILL. Très inspiré à ses débuts avec le groupe (réécoutez un peu les riffs et les solos de "Bloodletting", c'est pas le même niveau !), Dave Linsk semble s'être fait une raison. Lui qui rêvait d'enregistrer l'album le plus violent de OVERKILL s'est vu opposer une fin de non recevoir de la part des tauliers Verni et Ellsworth, très attachés au style immuable (du heavy thrash mid tempo saupoudré d'influences hardcore) développé depuis 1996. Un Dave Linsk en service minimum donc, mais ce n'est rien à côté de la section rythmique, vautrée devant la TV à regarder Fantômes contre Fantômes. Vraiment pas dans le coup, Ron Lipnicki est loin de faire oublier les parties de double destructrices du démissionnaire Tim Mallare. Derek Tailer ? tellement discret qu'on jurerait que "Immortalis" a été enregistré avec un seul guitariste. Transparente, la prod est un peu meilleure que celle, catastrophique, de "ReliXIV" mais fait regretter que Colin Richardson ait lâché l'affaire depuis "Killbox 13".

R.A.S. du côté des morceaux avec des titres mid tempo largement aussi chiants qu'un "80 Cycles" (Necroshine, vous vous rappelez ?), aucun véritable fast track à se mettre sous la dent, un pathétique 666 scandé par un troupeau d'asthmatiques bronchiteux sur "Shadow of a Doubt", un morceau thrash n' roll qui ne casse pas trois pattes d'éph à un hippie (Walk Through Fire) ainsi qu'une relecture boiteuse d'un classique de leur répertoire, le mythique "Overkill", dont c'est ici le 5ème épisode. Et comme pour Rocky, c'est loin d'être le meilleur de la série. Bien fatigué, le héros OVERKILL a tiré ses meilleures cartouches il y a déjà quelques années. Si rien ne vient rompre la routine, le "We Don't Care What you Say" jadis repris en choeur par les fans du groupe pourrait fort bien changer en un "We Don't Care What you Play" bien cruel pour ce vétéran du thrash nord américain.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

4 COMMENTAIRE(S)

Niktareum citer
Niktareum
16/10/2011 01:16
note: 6.5/10
cglaume a écrit : Ah et sinon: Necroshine et The killing kind, il sont sympas aussi !
J'allais le dire aussi, "The killing kind" est un très très bon album (peut-être même le meilleur après "Horrorscope")... j'écouterai donc celui là vite fait juste histoire de...dommage.
Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
20/11/2007 14:44
note: 5/10
cglaume a écrit : Ah et sinon: Necroshine et The killing kind, il sont sympas aussi !

Oui j'aime bien "The Killing Kind" aussi. "Necroshine" un peu moins, même s'il y a quelques bons morceaux. Je trouve qu'il groove moins que "From the Underground and Below". Et pour la sévérité de la chro, qui aime bien châtie bien !
cglaume citer
cglaume
20/11/2007 14:42
Ah et sinon: Necroshine et The killing kind, il sont sympas aussi !
cglaume citer
cglaume
20/11/2007 14:38
Merde alors: si je m'étais attendu à voir une chro aussi négative d'un Overkill un jour !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Overkill
Thrash metal
2007 - Bodog Music
notes
Chroniqueur : 5/10
Lecteurs : (4)  5.88/10
Webzines : (19)  7.21/10

plus d'infos sur
Overkill
Overkill
Thrash - 1980 - Etats-Unis
  

tracklist
01.  Devils in the Mist
02.  What it Takes
03.  Skull and Bones
04.  Shadow of a Doubt
05.  Hellish Pride
06.  Walk Through Fire
07.  Head On
08.  Chalie Get your Gun
09.  Hell is
10.  Overkill V ... The Brand

Durée : 49:21

line up
parution
9 Novembre 2007

voir aussi
Overkill
Overkill
Ironbound

2010 - Nuclear Blast Records
  
Overkill
Overkill
Killbox 13

2003 - Spitfire Records
  
Overkill
Overkill
The Electric Age

2012 - Nuclear Blast Records
  
Overkill
Overkill
The Wings Of War

2019 - Nuclear Blast Records
  
Overkill
Overkill
The Grinding Wheel

2017 - Nuclear Blast Records
  

Essayez plutôt
Tankard
Tankard
Alien (EP)

1989 - Noise Records
  
Nervosa
Nervosa
Agony

2016 - Napalm Records
  
Tankard
Tankard
The Morning After

1988 - Noise Records
  
Testament
Testament
The Formation Of Damnation

2008 - Nuclear Blast Records
  
Deathhammer
Deathhammer
Phantom Knights

2010 - Witches Brew
  

Centinex
Doomsday Rituals
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique
Sadus
Swallowed In Black
Lire la chronique
Petits labels français BM : Rupture de stock CHALLENGE
Lire le podcast
Schizophrenia
Voices (EP)
Lire la chronique
Vulture
Ghastly Waves & Battered Gr...
Lire la chronique
Nekrofilth
Worm Ritual
Lire la chronique
PPCM #30 - La Mort fait recette !
Lire le podcast
Sadus
Chemical Exposure (Illusions)
Lire la chronique
Crusadist
The Unholy Grail
Lire la chronique
God Dethroned
Illuminati
Lire la chronique
Mörbid Carnage
Glory To Satan Soldiers (EP)
Lire la chronique
METALHERTZ - Bilan 2019
Lire le podcast
Sodom
Out Of The Frontline Trench...
Lire la chronique
BLACK METAL 1995-1996 : Top 10 et Pas top 3 !
Lire le podcast
Bilan 2019
Lire le bilan
Sacrifizer
La Mort Triomphante (EP)
Lire la chronique
Municipal Waste
The Last Rager (EP)
Lire la chronique
PPCM #29 - Ces groupes "similaires à" que je préfère aux originaux
Lire le podcast
Dreadful Fate
Bringer Of Damnation (EP)
Lire la chronique
Deathawaits
Rapture Smites
Lire la chronique
Aggravator
Aggravator (EP)
Lire la chronique
Oath Of Cruelty
Summary Execution At Dawn
Lire la chronique
Les Sakrif'or 2019 (Et compo inédite de Véhémence)
Lire le podcast