chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
200 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Kreator - Extreme Aggression

Chronique

Kreator Extreme Aggression
Après avoir autofinancé un E.P. un peu fourre tout pour faire patienter les fans (« Out Of The Dark … Into The Light »), retour aux choses sérieuses pour KREATOR avec un quatrième album qui fera date, autant pour les conditions de sa réalisation – signature chez une major (Epic), tournage d'un clip pour le hit à venir « Betrayer » qui fera un carton sur MTV, migration à Los Angeles pour les sessions d'enregistrement – que pour le résultat final, un « Extreme Aggression » qui s'impose rapidement comme un des meilleurs albums du groupe. Toujours avec le même line-up (mais ce sera la dernière participation de Jörg « Tritze » Trzebiatowski avant son remplacement par Frank « Blackfire » Gosdzik des concurrents SODOM), Mille Petrozza et les siens partent donc outre atlantique pour enregistrer le successeur de « Terrible Certainty » et mettent leur destin entre les mains du producteur Randy Burns, monsieur « Peace Sells … But Who's Buying ? » en personne.

Trouvant là un rare point d'équilibre entre crise adolescente thrash des débuts et progrès technique amorcé sur un « Terrible Certainty » déjà transitionnel à ce niveau, « Extreme Aggression » présente ainsi une formation ayant progressé dans tous les domaines : plus à l'aise dans les variations, plus diabolique dans la gestions des accalmies et laissant planer une menace sourde sur les titres les plus retors du tracklisting, KREATOR, non content de pratiquer la déforestation à la rotative sur un title track d'une violence inouïe (et un classique absolu, un !), se fait également plus vicieux que jamais sur des perles de rage contenue comme sur une « Some Pain Will Last » dont les paroles empreintes de désenchantement font froid dans le dos :

Prepare, prepare for some pain yet unknown
Planned and arranged for so long
Chemical mutants arise
A generation born just to die
Born just to die, a whole generation born just to die !


Un virulent manifeste à l'attention d'une jeunesse dépitée, s'essuyant les pieds sur un pacte de confiance bafoué par les élites (non, Tchernobyl ne passera pas les Alpes !) et qui se retrouve parfaitement dans les véléités libertaires d'une « Love Us Or Hate Us » en forme de majeur tendu à la face du monde. Toujours aussi extrême musicalement parlant malgré une formule brutale qui s'affine logiquement au fil des ans, KREATOR peut désormais s'appuyer, pour la première fois de sa jeune carrière, sur des solis plus que décents, la paire Petrozza/Trzebiatowski ayant considérablement progressé depuis les leads spécial rage de dents d'un « Pleasure To Kill » faisant passer la dialectique du chaos slayerienne pour les ritournelles chantantes de la vierge de fer. J'en veux pour preuve une montée de sève particulièrement jouissive à 4 :14 sur « Some Pain Will Last » donc, mais également sur le break mélodique de la monumentale « Betrayer », qui n'est pas devenue pour rien une indéboulonnable des setlists du groupe sur scène. Alors certes, par le passé, on a connu KREATOR plus rapide qu'il ne l'est sur cet album mais c'est peut être sur « Extreme Aggression » que Mille Petrozza livre sa performance vocale la plus aboutie. Toujours soutenu par les traditionnelles backing vocals sans lesquelles le thrash ne serait pas ce qu'il est, le chef de meute joue ici les aboyeurs comme personne, avec une férocité et une conviction qu'on ne retrouvera que partiellement par la suite, « Coma Of Souls » marquant la première étape vers un lissage du son kreatorien qui ne sied que moyennement à un groupe de ce calibre.

Les titres les plus satisfaisants étant concentrés au début de la galette, on regrettera toute de même une légère baisse de régime une fois digéré l'assaut frontal d'une « Betrayer » dont les textes venimeux hanteront des générations de metalheads - Your word isn't worth more than puke in the dust, betrayer !!! - KREATOR concluant un programme court par une « Fatal Energy » au caractère heavy plus prononcé que d'habitude malgré des accélérations thrash typiques, les moins définitives « Don't Trust » (qui annonce clairement la sophistication à venir sur « Coma Of Souls ») et « Bringer Of Torture » (qui fera l'objet d'une reprise par DARK TRANQUILLITY) étant un cran en dessous des « No Reason To Exist » et autres « Stream Of Consciousness ». Rien de rédhibitoire cependant, surtout pour un « Extreme Aggression » frayant largement en dessous des quarante minutes et à la production parfaite, à la fois délicieusement abrasive (les riffs conservent leur tranchant coutûmier) et d'une grande clarté. Le caractère historique de « Pleasure To Kill » mis à part, « Extreme Aggression » émarge donc à mes yeux au rang de meilleure réalisation du groupe, conséquence d'un placement entre un troisième full length batailleur mais encore perfectible (« Terrible Certainty ») et d'un « Coma Of Souls » fort séduisant mais un peu trop propre derrière les oreilles pour emporter totalement l'adhésion. Un essentiel du thrash, tout simplement.

DONNEZ VOTRE AVIS

Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.

3 COMMENTAIRE(S)

Thomas Johansson citer
Thomas Johansson
20/08/2010 13:51
note: 9/10
hurgh a écrit : Un essentiel du thrash que curieusement je n'ai jamais écouté, honte à moi... J'adore "Coma Of Souls", vivement l'écoute de celui ci donc. Album qui figure sans discution dans ma prochaine commande de cd, merci pour la kro !

De nada! Aussi bon que "Coma", en plus sauvage, tu devrais apprécier!
hurgh citer
hurgh
20/08/2010 10:45
Un essentiel du thrash que curieusement je n'ai jamais écouté, honte à moi... J'adore "Coma Of Souls", vivement l'écoute de celui ci donc. Album qui figure sans discution dans ma prochaine commande de cd, merci pour la kro !
Squirk citer
Squirk
15/08/2010 13:46
Un très bon album qui fleure bon le vieux thrash teuton, mais je lui préfère de loin le cultissimement culte "Pleasure To Kill" sorti trois ans plus tôt, qui s'impose pour moi comme un des meilleurs albums de thrash jamais sorti !

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Kreator
notes
Chroniqueur : 9/10
Lecteurs : (10)  8.85/10
Webzines : (11)  9.08/10

plus d'infos sur
Kreator
Kreator
Thrash - 1984 - Allemagne
  

tracklist
01.  Extreme Aggressions
02.  No Reason To Exist
03.  Love Us Or Hate Us
04.  Stream Of Consciousness
05.  Some Pain Will Last
06.  Betrayer
07.  Don't Trust
08.  Bringer Of Torture
09.  Fatal Energy

Durée : 37:32

line up
voir aussi
Kreator
Kreator
Coma Of Souls

1990 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Enemy Of God

2005 - SPV
  
Kreator
Kreator
Endless Pain

1985 - Noise Records
  
Kreator
Kreator
Hordes Of Chaos

2009 - SPV
  
Kreator
Kreator
Endorama

1999 - Drakkar Entertainment
  

Essayez aussi
Slayer
Slayer
Diabolus In Musica

1998 - American Recordings
  
Mezzrow
Mezzrow
Then Came The Killing

1990 - Active Records
  
Dew-Scented
Dew-Scented
Incinerate

2007 - Nuclear Blast Records
  
Tankard
Tankard
One foot in the Grave

2017 - Nuclear Blast Records
  
Condition Critical
Condition Critical
Extermination Plan

2016 - Autoproduction
  

Capharnaum
Fractured
Lire la chronique
Lifeless Dark
Who Will Be The Victims? (D...
Lire la chronique
Cryptic Shift
Visitations from Enceladus
Lire la chronique
BLACK METAL qui parle de virus !
Lire le podcast
Le sondage des années 2010
Votre top 10 ! Difficile he...
Voir le sondage
Exumer
Hostile Defiance
Lire la chronique
Annihilator
Sadistic Ballistic
Lire la chronique
Algebra
Pulse?
Lire la chronique
Vader
Solitude In Madness
Lire la chronique
Sepultura
Quadra
Lire la chronique
French Black Metal : Les plus gros conn*rds
Lire le dossier
Cryptic Shift pour "Visitations from Enceladus"
Lire l'interview
5 pépites méconnues du BLACK METAL
Lire le dossier
Galaxy
Lost from the Start (EP)
Lire la chronique
Voice Of Ruin
Acheron
Lire la chronique
The Black Dahlia Murder
Verminous
Lire la chronique
Aborted
La Grande Mascarade (EP)
Lire la chronique
Testament
Titans of Creation
Lire la chronique
Laceration
Remnants (Compil.)
Lire la chronique
SUMMONING ! Les reprises les plus WTF !!!
Lire le podcast
Hellgarden
Making Noise, Living Fast
Lire la chronique
Antagonism
World On Disease
Lire la chronique
Sadus
A Vision Of Misery
Lire la chronique
Moribund Scum
Only Death
Lire la chronique
Meshuggah
I (EP)
Lire la chronique
Thanatos
Violent Death Rituals
Lire la chronique
Ripper
Sensory Stagnation (EP)
Lire la chronique
PPCM #32 - Un petit tour auprès d'un groupe pionnier...
Lire le podcast
Take Offense
Keep An Eye Out
Lire la chronique
BLACK METAL : les looks atypiques (voire improbables)
Lire le podcast
Dead Heat
Certain Death
Lire la chronique