chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
98 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bilan 2008 / von_yaourt

Bilan

Bilan 2008 PAR von_yaourt

Albums de l'année

Arsis
Arsis
We Are The Nightmare

Death Technique

Mes chouchous de Virginie sont de retour avec un nouveau petit bijou de death metal de très haute volée ! Arsis survole toujours autant son sujet et confirme si le fallait encore qu'il fait simplement partie des tous meilleurs groupes de death technique qui soient. On déplorera une fin d'album un peu plus faible, mais même si We Are The Nightmare n'est pas le meilleur album du groupe, il n'en reste pas moins fantastique.

  
Decrepit Birth
Decrepit Birth
Diminishing Between Worlds

Brutal Death Technique

Un surprenant album de brutal death technique, pas vraiment brutal, pas franchement technique, mais assurément Death avec un grand D. On ne peut qu'admirer l'énorme travail de composition fourni pour arriver à une telle densité musicale, qui pour autant ne tombe jamais dans une vaine démonstration. Toujours mélodique et jamais lassant, Diminishing Between Worlds est une vraie réussite. Une des plus belles évolutions de ces dernières années.
D'ailleurs il faudrait carrément être sénile pour passer à côté !

  
Hegemon
Hegemon
Contemptus Mundi

Black Metal

Après un silence de presque six ans, le meilleur groupe de black metal français revient avec un album qui lui permet de conforter son statut. Proposant un black metal à la fois frais et traditionnel, technique sans être démonstratif, mélodique et brutal sans être mièvre ou bas du front, Hegemon démontre une fois de plus l'étendue de son talent. Un des tous meilleurs albums de black metal de la décennie.

  
Misanthrope
Misanthrope
IrréméDIABLE

Metal Avant-Gardiste

Les albums se suivent et ne se ressemblent pas chez Misanthrope, et IrréméDIABLE nous le démontre une fois de plus. Tout le talent des musicien s'étale ici, profitant d'une production merveilleuse. Misanthrope reste un groupe inimitable à l'originalité sans bornes, et nous livre encore une fois un album exceptionnel auquel on pardonnera sans mal un final un peu faible.

  
Origin
Origin
Antithesis

Brutal Death Technique

"Toujours plus brutal, plus fort, plus vite, jusqu'au bout de l'extrême limite" voilà la devise des fous furieux d'Origin. Comblant la seule faiblesse d'Echoes Of Decimation qui est la durée, Antithesis qui est hallucinant sur tous les plans de la première à la dernière note, s'impose ni plus ni moins comme le plus grand album de brutal death (et de brutal death technique a fortiori) de tous les temps. Oui, rien que ça.

  
Cynic
Cynic
Traced In Air

Cynic

Traced In Air marque le grand retour d'un des groupes les plus cultes de l'histoire du death technique (style qu'il n'a jamais pratiqué au sens strict), et c'est une énorme réussite. Magnifique, mélodique, ultra technique, cet album est un joyaux, et le retour le plus réussi de l'histoire. Dommage qu'il soit un peu court et que Malone soit un peu moins audible que sur Focus.
Cynic a déjà livré le meilleur concert de l'année, il livre maintenant l'album de l'année...

  

Surprises de l'année

Obtest
Obtest
Gyvybės Medis

Heavy Thrash Folk

Voilà une excellente surprise que ce groupe lithuanien proposant un sorte de heavy thrash folk à la fois frais, tonique et très inspiré. Si tous les groupes folk arrivaient à tenir aussi longtemps leurs auditeurs en haleine, on en redemanderait plus souvent. Un groupe jusqu'alors méconnu à suivre de près. Vesk !

  
October Falls
October Falls
The Womb Of Primordial Nature

Black Metal aux reminiscences folk

Encore une bonne surprise côté black metal avec October Falls. Si jusqu'alors le groupe faisait dans le folk, The Womb Of Primordial Nature est une nette évolution vers un black metal fermement ancré dans les années 90, jouissant de mélodies accrocheuses et d'une production formidable. Une indéniable réussite dont on regrettera toutefois la courte durée.

  
Waylander
Waylander
Honour Amongst Chaos

Black Folk

Dix longues années après son premier album, Waylander ressort enfin de l'anonymat avec Honour Amongst Chaos. Le groupe mélange le meilleur du black metal et du folk irlandais pour un résultat au-delà de mes espérances. Personnellement, j'ai encore "Beyond The Ninth Wave" en tête.

  
Incinerate
Incinerate
Anatomize

Brutal Death

Très bonne surprise que ce retour de Icinerate après un long silence de 6 ans, prenant la forme d'un très bon album de brutal death, beaucoup moins anecdotique que le premier opus. C'est très brutal, et dense, mais ça manque encore d'accroche pour pouvoir prétendre aux albums de l'année. En tout cas une nouvelle confirmation cette année après Arsis que Darren Cesca est un excellent batteur.

  
Deeds Of Flesh
Deeds Of Flesh
Of What's To Come

Brutal Death Technique

Oh la belle surprise que voilà ! Enfin Deeds Of Flesh a mis à profit ses talents pour faire un album de brutal death à la fois accrocheur et technique, sans être aussi lourd et étouffant que les précédents opus. Quand les ralentissements typiques du brutal death américain auront disparu, ils pourront enfin espérer faire jeu égal avec les pointures du style. On adhère ou pas à cette évolution, mais c'est pour moi la meilleure nouvelle de l'année.

  
Akphaezya
Akphaezya
Anthology II

Musique inclassable et barrée

Ce n'est ni une découverte, vu que ça fait quand même 5 années que je connais ce groupe, ni une surprise vu que j'attendais ce premier album de pied ferme. Mais comme cyril m'a soudoyé je me suis vu contraint et forcé de mettre ce très très bon album de mes orléanais préférés et inclassables dans cette rubrique pour qu'il apparaisse dans le bilan. Et puis peut être que grâce à ça j'aurai droit à un bisou de Nehl...

  

Déceptions de l'année

Belphegor
Belphegor
Bondage Goat Zombie

Death/Black

Quelques bons morceaux et d'autres vraiment très mauvais, voilà qui résume bien un Bondage Goat Zombie manquant de saveur. Belphegor n'a pas oublié la recette pour faire de bons morceaux mais semble maintenant ne plus vouloir en cuisiner autant qu'avant. En espérant que ce ne soit qu'une baisse de régime (sans sel) passagère...

  
Deicide
Deicide
Till Death Do Us Part

Death Metal

Sans réelle surprise, voilà un album en roue libre d'une des légendes du death metal. Plat poussif et sans saveur, ce Till Death Do Us Part n'arrivera qu'à nous faire regretter les premiers albums du groupe, de l'époque où Decide était encore synonyme de qualité.

  
Neuraxis
Neuraxis
The Thin Line Between

Death Metal

Voilà LA déception de l'année. Vous vous souvenez du chef d'œuvre qu'est Trilateral Progression ? Et bien The Thin Line Between en est un parfait négatif. Un album à oublier d'urgence.

  
Psycroptic
Psycroptic
Ob(Servant)

Death Metal Technique

Sans être franchement un mauvais album, Ob(Servant) n'en est pas moins une grosse déception, venant de la part d'un des meilleurs groupes de death technique en activité. Où sont passées l'intensité, la hargne et la rage qui démarquaient Psycroptic de la masse ? Où est la folie du jeu de Haley, autrefois si aérien et virevoltant ? Pourquoi un chant hardcore grands dieux ? Autant de raisons qui font que l'on préfèrera largement se rabattre sur un Severed Savior ou un Decrepit Birth.

  
Metallica
Metallica
Death Magnetic

Metal

Ce n'est pas vraiment une déception car je n'attendais plus rien de Metallica mais quand même, un album aussi mauvais, c'est-à-dire à peine meilleur que St Anger, n'est pas ce à quoi je m'attendais non plus. Pas de retour aux sources comme annoncé ici, juste du rock bien chiant et moisi, avec des musiciens aux fraises ou inaudible dans le cas de Trujillo (c'est con, c'est lui le meilleur de la bande), les solos ridicules de Hammet et un Lars fidèle à lui même (c'est-à-dire hilarant). Et pour couronner le tout, une production tellement infâme et honteuse que même un débutant n'en aurait pas voulu. C'est cher pour une blague.

  
Kataklysm
Kataklysm
Prevail

Death Metal

Vous vous souvenez du Kataklysm des années 90 jusqu'en 2002 avec l'excellent Shadows And Dust, celui là même qui arrivait à conjuguer avec brio mélodie et brutalité ? Oui, c'est bien ce Kataklysm qui est mort et enterré avec ce Prevail, qui vient confirmer la médiocrité d'un Serenity In Fire qui m'était déjà resté en travers de la gorge.
Riffs plats, blasts mous, growls sans conviction, rien n'est à sauver dans cet album. A en juger par les interviews accordées par le groupe à la presse française, Prevail, fruit de nombreuses concessions a été fait pour "plaire". Voilà le pas final vers un split qui serait aujourd'hui salvateur. C'est dommage, mais moi ça fait longtemps que j'ai fait mon deuil.

  
Cryptopsy
Cryptopsy
The Unspoken King

Deathcore

Certes, je n'ai jamais été fan de Cryptopsy, qui a toujours été pour moi le groupe le plus surestimé de cette merveilleuse scène canadienne, néanmoins j'avais apprécié un Once Was Not surprenant qui faisait suite à l'immonde And Then You'll Beg. Et voilà pourtant que le groupe devient à très juste titre la risée du metal avec cet album au chant clair rigolo et aux arrangements ronflants. Au moins doit-on leur reconnaître un talent de comiques indéniable.

  
Legion Of The Damned
Legion Of The Damned
Cult Of The Dead

Thrash metal

Cult Of The Dead marque le premier faux pas en 17 ans de carrière de Occult/LOTD. Alors que ce qui faisait la force du groupe était sa hargne et son envie propre aux prémices du genre, cet album laisse de côté tout cela. Une belle déception en forme de mid-tempo.

  
The Monolith Deathcult
The Monolith Deathcult
Trivmvirate

death metal

ZZZZzzzzz.... ZZZZzzzz... Quoi ? Quelqu'un me lit ? Ah pardon, je m'étais assoupi à cause de Trivmvirate. Mais si vous savez, le nouvel album totalement raté de l'ex-grand espoir du death metal européen. Après deux albums personnels, brutaux et épiques, TMDC change son fusil d'épaule et se fourvoie maintenant dans les sonorités électro et les breaks lourdingues qui coupent tout l'élan de trop rares passages rapides qui n'ont plus rien d'épique. C'est toujours très personnel, mais c'est ma deuxième plus grosse déception de l'année.

  

1 COMMENTAIRE(S)

citer
Seb'.
23/01/2009 21:48
Quand je lis les phrases des personnes qui recommandent Antithésis dans leur Albums de l'année, ça me donne les frissons *_*
De loing, LE chef d'oeuvre de l'année.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bilan 2008
SOMMAIRE
STATS
  • News : 0
  • Chroniques : 3
  • Interviews : 1
  • Live reports : 1
  • Photos : 0
  • Dossiers : 0
  • Tkas : 0
  • Sondages : 0

AUTRES BILANS
Dekapitator
The Storm Before The Calm
Lire la chronique
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique
Vader
Thy Messenger (EP)
Lire la chronique
Fusion Bomb
Concrete Jungle
Lire la chronique
Municipal Waste + Power Trip
Lire le live report
French Black Metal : La collec plus grosse que ta mère
Lire le podcast
Overkill
The Wings Of War
Lire la chronique
Barbarian
To No God Shall I Kneel
Lire la chronique
Possessed
Revelations Of Oblivion
Lire la chronique
PPCM #18 - Possédé ou hors des tombes : le choix t'appartient !
Lire le podcast
Netherlands Deathfest IV
Lire le dossier
Swarm
Division & Disharmony
Lire la chronique
Les belles gueules du Black Metal
Lire le podcast
PPCM #17 - I have a THRASH, I have a DEATH... HAN ! THRASH DEATH !!
Lire le podcast
Indian Nightmare
Taking Back The Land
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 4 - Rétro-Satanisme et tartinage à l’Italienne
Lire le podcast
PPCM #16 - Top 5 du Thrash qui tache
Lire le podcast
Metalhertz - S02E03 - Surveillez le ciel!
Lire le podcast
BLACK METAL 1990-1994 : Le top 10 / Le pas-top 3
Lire le podcast
Affront
World in Collapse
Lire la chronique
Le Canyon - S2//Épisode 3 - Le Chant du Cygne
Lire le podcast
Fabulous Desaster
Off With Their Heads
Lire la chronique
BM Grec... Mais fais pas chier avec ROTTING CHRIST !!!
Lire le podcast
Spécial 20 ans de Thrashocore : Interview de Chris le fondateur !
Lire le dossier
Misery Index
Rituals of Power
Lire la chronique
Thrashback
Sinister Force
Lire la chronique
Black Metal : Foutre à gogo
Lire le podcast
A Thousand Lost Civilizations March MMXIX
Lire le dossier
Truth Corroded
Bloodlands
Lire la chronique
Children Of Bodom
Hexed
Lire la chronique