chargement...

haut de page
Remontez pour accéder au menu
137 visiteurs :: Invité  » se connecter  » s'enregistrer

Bilan 2008 / Xenocidist

Bilan

Bilan 2008 PAR Xenocidist

Albums de l'année

Arsis
Arsis
We Are The Nightmare

Death Technique

Le groupe de Virginie revient avec un nouvel album plus accessible que son prédécesseur, tout en étant toujours aussi technique. Lead magiques et riffs acérés, l'alchimie est toujours là malgré un léger pas vers une musique plus facilement assimilable. Encore un excellent album pour Arsis, en espérant toutefois que James Malone ne fasse pas sombrer Arsis dans la facilité d'une musique moins évoluée, destinée à un plus large auditorat.

  
Brain Drill
Brain Drill
Apocalyptic Feasting

Brutal Death Technique

Folie absolue, vitesse extrême, dextérité au-delà de toute limite humaine et mépris total de toute notion d'accroche : ceux qui le peuvent apprécient la musique de Braindrill en connaissance de cause, les autres n'ont qu'à passer leur chemin. L'extrémisme musical à l'état pur, la quintessence d'une démarche artistique sans aucun compromis.

  
Cynic
Cynic
Traced In Air

Cynic

Cet album n'est en aucun cas la suite de Focus : il s'agit d'une entité à la fois distincte et parallèle, un disque issu d'une autre sphère… Beau, émouvant, subtil, empreint d'une technicité de tous les instants mais qui sait se faire discrète, et d'une richesse incroyable, Traced in Air s'impose comme un des meilleurs albums de l'année, son seul défaut étant sa trop courte durée. Un très grand disque, tout simplement.

  
Decrepit Birth
Decrepit Birth
Diminishing Between Worlds

Brutal Death Technique

Deuxième opus pour Decrepit Birth, et déjà un changement de cap majeur : beaucoup moins brutale qu'auparavant, la musique du groupe devient certes plus technique et mélodique, sans sombrer dans l'outrance et sans aucune velléité de démonstration, mais surtout se pare d'une limpidité et d'une fluidité absolument magistrales, tout en étant d'une grande profondeur. Un disque lumineux, où tout coule de source, avec en prime le plus beau son de guitare de l'année.

  
Hegemon
Hegemon
Contemptus Mundi

Black Metal

L'énigmatique groupe français est, après de trop longues années d'absence, de retour avec un troisième album encore une fois différent de ses prédécesseurs, mais toujours démentiellement bon. Une nouveauté sur celui-ci : l'utilisation sporadique d'instrument traditionnels, sans sonner folk ou pagan, qui apporte une touche supplémentaire de profondeur à un des meilleurs albums de Black Metal de l'année.

  
Hour Of Penance
Hour Of Penance
The Vile Conception

Brutal death metal

Après un Pageantry for Martyrs fort sympathique mais qui ne laissait en rien entrevoir la tempête que le groupe allait déclencher, ce The Vile Conception à la brutalité exacerbée a bénéficié d'un effet de surprise maximum pour mettre d'accord tout le petit monde du Brutal Death à son sujet : un des meilleurs albums de l'année, dans un créneau où la concurrence a pourtant été rude.

  
Misanthrope
Misanthrope
IrréméDIABLE

Metal Avant-Gardiste

A contre-courant des modes actuelles, Misanthrope nous offre un disque à la production rafraîchissante, naturelle et brute, au service d'un album qui semble résumer les différentes périodes du groupe. Compositions léchées, interprétation parfaite, packaging magnifique… Un groupe toujours au sommet de son art.

  
Origin
Origin
Antithesis

Brutal Death Technique

Certains vous diront que cet Antithesis est l'album de l'année, n'en croyez rien : le nouvel Origin est l'album de la décennie. Virtuosité absolue, maîtrise de tous les instants, lyrisme de la guitare et de la basse : une œuvre majeure du Death Metal, à ranger avec les plus grands classiques du genre.

  

Surprises de l'année

Incinerate
Incinerate
Anatomize

Brutal Death



  
Infestus
Infestus
Chroniken Des Ablebens

black metal

En ces temps de sur-intellectualisation du Black Metal, ou à l'inverse d'acclamation de virages vers une puérilité vomitive, la fidélité aux racines du genre est salvatrice : Infestus nous livre une extraordinaire démonstration du pouvoir d'évocation que le BM pouvait avoir dans les années 90, sans pour autant sonner daté. Un album indispensable pour les nostalgiques de cette période.

  
Akphaezya
Akphaezya
Anthology II

Musique inclassable et barrée



  

Déceptions de l'année

Belphegor
Belphegor
Bondage Goat Zombie

Death/Black

Jusqu'ici, Belphegor n'avait jamais déçu, malgré une longue carrière et une évolution certaine depuis ses premiers albums, sans pour autant –fait rare dans notre milieu- s'aliéner les fans des débuts… Jusqu'ici. Après un très bon Pestapokalypse VI, que je voyais comme une parenthèse mélodique avant un retour à plus de brutalité, ce Sexdictator Lucifer comporte en fait quelques bons morceaux rapides, et trois quarts de remplissage, dont un effroyable morceau éponyme pendant lequel on se demande bien ce que le groupe a voulu faire. Encore un album terriblement mou en provenance d'un groupe dont j'attendais beaucoup.

  
Cryptopsy
Cryptopsy
The Unspoken King

Deathcore

Après avoir toujours été un groupe novateur, Cryptopsy suit maintenant la masse grouillante en sortant cet album de deathcore trendy au possible. Des sommets aux égouts, sans étape intermédiaire.

  
Deicide
Deicide
Till Death Do Us Part

Death Metal

Vous vous souvenez de In Torment in Hell ? Et bien en voilà un clone, avec en prime des guitaristes endormis sur leurs instruments.

  
Kataklysm
Kataklysm
Prevail

Death Metal

On leur avait bien dit, à l'heure entrée à l'hospice, qu'il était temps d'arrêter d'essayer de jouer du death... C'est album est désespérément mou, l'inspiration est aux abonnés absents, rien ne se passe : l'ennui personnifié.

  
Metallica
Metallica
Death Magnetic

Metal

Vous dites ? C'est le nouveau Metallica ? Ah... Pour ma part, je n'entends qu'un infâme bouillon de clipping numérique, une batterie sans un plan qui tienne debout, des recueils de pains qui se voudraient des soli, et un chant pour lequel même autotune ne peut plus rien.

  
Neuraxis
Neuraxis
The Thin Line Between

Death Metal

Suite aux départs de Ian Campbell et Steven Henry, le Neuraxis nouveau se veut plus direct et efficace, mais ne parvient au final qu'à être moins recherché et inventif, en bref banal au possible. En un sens, cet album est la suite logique du précédent : après Trilateral Progression, voici Trilateral Regression.

  
Psycroptic
Psycroptic
Ob(Servant)

Death Metal Technique



  
Legion Of The Damned
Legion Of The Damned
Cult Of The Dead

Thrash metal

Après avoir acquis un grand respect dans l'underground sous le nom Occult, Legion of the Damned s'est réellement imposé auprès d'un public beaucoup plus large après son changement de nom, sans modifier pour autant son approche musicale... jusqu'à ce Cult of the Dead beaucoup moins agressif et hargneux que ses prédécesseurs, voire même franchement poussif. Le premier faux pas dans la déjà longue carrière du groupe.

  
The Monolith Deathcult
The Monolith Deathcult
Trivmvirate

death metal

Quand The Monolith Deathcult décide d'évoluer après le très abouti The White Crematorium, qu'intègrent les hollandais à leur musique ? Des éléments electro cheaps qui auraient pu paraitre novateurs il y a vingt ans, des influences plus accessibles qui font perdre sa compacité et son coté massif au groupe... Trois ans d'attente pour se faire servir du réchauffé.

  

1 COMMENTAIRE(S)

citer
Seb'.
23/01/2009 21:48
Quand je lis les phrases des personnes qui recommandent Antithésis dans leur Albums de l'année, ça me donne les frissons *_*
De loing, LE chef d'oeuvre de l'année.

AJOUTER UN COMMENTAIRE

 
Vous devez être enregistré(e) et connecté(e) pour participer.
Bilan 2008
SOMMAIRE
STATS
  • News : 0
  • Chroniques : 0
  • Interviews : 0
  • Live reports : 0
  • Photos : 0
  • Dossiers : 0
  • Tkas : 1
  • Sondages : 0

AUTRES BILANS
Centinex
Redeeming Filth
Lire la chronique
Nuclear Assault
Out Of Order
Lire la chronique
FRENCH BLACK METAL : Un petit coup (et puis c'est tout)
Lire le podcast
Urn
Iron Will Of Power
Lire la chronique
Swarm
Anathema
Lire la chronique
Power Trip
Opening Fire: 2008​-​2014 (...
Lire la chronique
PPCM #24 - A Link to the Past (les groupes de mes poésiques)
Lire le podcast
Exhorder
Mourn The Southern Skies
Lire la chronique
BLACK METAL ! Le TOP de...
Lire le podcast
Division Speed
Division Speed
Lire la chronique
Kill-Town Death Fest 2019 / The Decompomorphosis
Lire le dossier
Critical Defiance
Misconception
Lire la chronique
LORDS OF CHAOS : La Sakranalyse
Lire le podcast
Inculter
Fatal Visions
Lire la chronique
Hatriot
From Days Unto Darkness
Lire la chronique
METAL MEAN FESTIVAL XV - 2019
Asphyx + Au-Dessus + Bloodb...
Lire le live report
Detherous
Hacked To Death
Lire la chronique
Whore Black Metal : STOP AU SEXISME
Lire le podcast
SYLAK OPEN AIR 2019
Apocalyptica + Black Flag +...
Lire le live report
METALHERTZ - S02E04 - Symphonic PACA Metal
Lire le podcast
Destruction
Born To Perish
Lire la chronique
Metal Church
Damned If You Do
Lire la chronique
Tantara
Sum of Forces
Lire la chronique
Sacred Reich
Awakening
Lire la chronique
Retour de vacances, et ZOU !
Lire le podcast
Enforced
At The Walls
Lire la chronique
Death Angel
Humanicide
Lire la chronique
USBM is SH*T
Lire le podcast
Metal Magic XII
Lire le dossier
PPCM #20 - Encore plus de Jazz Metal
Lire le podcast
Annihilator
For The Demented
Lire la chronique